Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Se chauffer va-t-il devenir un luxe ?

Commencez

L’augmentation du prix de l’électricité représente un premier défi majeur pour le gouvernement Attal dans le cadre de sa gestion économique. Cette mesure, annoncée par le ministre de l’Economie et des Finances, vise à sortir progressivement d’un bouclier tarifaire coûteux pour les finances publiques. Cette augmentation, entrée en vigueur ce 1er février, entraînera des répercussions significatives sur les ménages français. Nicolas Capello, responsable des projets de transition énergétique chez Groupe Verlaine et spécialiste des énergies renouvelables dont l’énergie solaire, revient sur les solutions adaptées aux Français dans le cadre de cette hausse de prix.

Cette augmentation entraînera des répercussions significatives sur les ménages français, en particulier sur les 10,6 millions de résidents utilisant le tarif de base, confrontés à une hausse de 8,6 %, ainsi que sur les 9,3 millions de ménages optant pour le tarif heures pleines/heures creuses, subissant une augmentation de 9,8 %.

Sans le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement, les tarifs de l’électricité auraient augmenté de 99 % TTC d’après la CRE, ce qui revient à dire que l’Etat, avec le bouclier tarifaire, a payé en 2023 43 % de nos factures d’électricité.

Malgré ces augmentations tarifaires, les prix du gaz et de l’électricité payés par les particuliers en France restent parmi les moins élevés en Europe, de 2 à 3 fois moins chers que dans les autres grands pays européens.
Seuls l’Espagne et le Portugal possèdent des tarifs similaires, voire inférieurs, à ceux pratiqués en France : dans ces pays, les TRV sont très corrélés aux prix de marché, actuellement bas en raison de la forte production éolienne et de la baisse de la demande, liée en partie à des températures plus cléments et à la sobriété énergétique (1).

Des records de croissance pour la production d’électricité renouvelable

Avec une part record de 30%, l’électricité d’origine renouvelable est le moteur de la transition énergétique. Cependant, sa production doit plus que doubler. La production de chaleur et de carburants renouvelables doit augmenter beaucoup plus rapidement afin de garantir un accès équitable et la sécurité de l’approvisionnement.

Selon le Rapport sur la situation mondiale des énergies renouvelables 2023 (GSR 2023), la croissance des énergies renouvelables est particulièrement remarquable dans le secteur de l’électricité.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

L’énergie solaire photovoltaïque (PV) a connu une nouvelle année record de croissance avec une hausse de 37% des nouvelles capacités installées.

« Les énergies renouvelables sont maintenant reconnues comme la colonne vertébrale nécessaire de tous les systèmes énergétiques. Cependant, elles doivent également être développées en tant que secteur économique, avec l’intention claire et stratégique de construire une industrie rentable. Les investissements dans les filières de production et une main-d’œuvre qualifiée sont désormais indispensables pour garantir que le secteur soit sûr, durable et prospère« , déclarait Bruce Douglas, directeur général du Global Renewables Alliance.

La précarité énergétique au cœur des préoccupations des Français

Se chauffer au gaz ou à l’électricité, dans des logements peu performants énergétiquement, va devenir un luxe que beaucoup de ménages français ne pourront pas se permettre. Face à la hausse des tarifs des énergies – avant même les conséquences de la guerre en Ukraine – les phénomènes de privations, d’inconfort liés au froid dans les logements et les difficultés à payer les factures augmentent en France. Une précarité énergétique qui touche déjà 5,8 millions de foyers, ceux-là même qui peinent à chauffer leur logement, malgré les aides reçues sous forme de chèque énergie. Pour beaucoup, ils se retrouvent piégés dans ces passoires énergétiques, faute de moyens suffisants pour les rénover ou déménager.

Si rien n’est fait, cette réalité sociale alarmante risque de s’aggraver : la crise énergétique et climatique mondiale à laquelle notre pays est confronté – augmentation de la demande, difficultés d’approvisionnements et hausse des prix – va avoir des répercussions pendant plusieurs années, aggravant toujours plus les restrictions volontaires ou privations que mettent en place les familles en précarité énergétique pour limiter les montants des factures.

Ces privations augmentent très fortement les risques liés à la santé des habitants les plus modestes de ces logements sous-chauffés. Pour un grand nombre de français aux revenus moyens, déjà sur le fil chaque mois pour payer leurs factures, la hausse vertigineuse des prix de l’énergie va inéluctablement les faire basculer dans la précarité énergétique. Déjà en 2021, le nombre de coupures pour impayés s’établissait au niveau record de 785 000.

Aujourd’hui encore plus qu’hier la précarité énergétique est aux portes de beaucoup de gens. Que se passera-t-il si l’on ne fait rien ? Quelles réponses pouvons-nous donner à cette crise ? Nicolas Capello, responsable des projets de transition énergétique chez Groupe Verlaine et spécialiste des énergies renouvelables dont l’énergie solaire, apporte ici quelques réponses.

UP’ Magazine : Comment l’augmentation du prix de l’électricité au 1er février 2024 impactera-t-elle le pouvoir d’achat des Français ?

Nicolas Capello : L’impact sur le pouvoir d’achat des Français, suite à l’augmentation du prix de l’électricité prévue pour le 1er février 2024, est significatif. Actuellement, les dépenses d’électricité représentent en moyenne 9% du budget des ménages français. Cette augmentation de 10% à venir s’ajoute à une tendance à la hausse constatée depuis 2020, avec une augmentation cumulative de 55%.
Face à cette pression croissante sur les finances des ménages, des solutions alternatives sont envisageables pour réduire la dépendance aux hausses tarifaires. La rénovation énergétique des logements émerge comme une option prometteuse, impliquant des mesures telles que l’installation de panneaux photovoltaïques et l’isolation thermique par l’extérieur. Ces initiatives visent à améliorer l’efficacité énergétique des habitations, offrant ainsi une solution à long terme pour atténuer l’impact financier des augmentations continues du prix de l’électricité.

UP’ : Dans quelle mesure les citoyens français sont-ils incités à adopter des solutions énergétiques alternatives face à cette hausse tarifaire ?

NC : Le gouvernement français déploie des incitations significatives pour encourager la transition vers des solutions énergétiques alternatives, notamment en réduisant le nombre de passoires thermiques, qui concerne actuellement 5,2 millions de ménages.

Pour lutter contre la désinformation et privilégier les analyses qui décryptent l’actualité, rejoignez le cercle des lecteurs abonnés de UP’

Des aides financières attractives sont disponibles, couvrant une grande partie voire la totalité des coûts des travaux de rénovation. Chez Groupe Verlaine, nous disposons d’accompagnateurs spécialisés dans la rénovation énergétique qui proposent des solutions personnalisées pour répondre aux divers besoins des citoyens français, facilitant ainsi l’adoption de mesures plus économes en énergie.

UP’ : Comment l’énergie solaire peut-elle contribuer à atténuer l’impact financier de l’augmentation du prix de l’électricité pour les ménages français ?

NC : Dans le contexte actuel d’une hausse continue des prix de l’énergie, l’énergie solaire émerge comme une solution clé pour atténuer l’impact financier de l’augmentation des tarifs électriques pour les ménages français. La production d’énergie propre permet de réduire la dépendance au réseau électrique et offre des avantages immédiats en réduisant les factures d’électricité à court terme.

Bien que l’investissement initial puisse sembler élevé, la baisse des coûts d’installation, encouragée par des acteurs nationaux, rend l’énergie solaire de plus en plus compétitive. Les économies à long terme offrent un avantage financier substantiel. De plus, des incitations telles que la prime à l’autoconsommation et la possibilité pour les propriétaires de panneaux solaires de récupérer la TVA sur la revente de surplus créent des opportunités pour financer les installations solaires, accélérant ainsi le retour sur investissement et offrant des économies durables.

UP’ : Comment les acteurs du secteur réagissent-ils à cette augmentation du prix de l’électricité ?

NC : Face à la hausse des prix de l’électricité, une demande croissante émane des Français cherchant à économiser sur leur facture. Dans ce contexte, les acteurs du secteur perçoivent une opportunité de fournir des solutions adaptées et de se positionner en tant qu’experts répondant aux besoins des consommateurs. Leur rôle consiste à rassurer les clients, les orienter dans leurs démarches, et offrir des solutions de qualité grâce à des techniciens qualifiés. L’objectif est d’optimiser l’utilisation des équipements énergétiques, permettant ainsi aux consommateurs de réduire leurs dépenses énergétiques.

UP’ : Comment accompagner les Français dans la transition énergétique de leur foyer ?

NC : Pour soutenir les Français dans la transition énergétique, chez Groupe Verlaine, nous accordons une grande importance à la proximité et à l’assistance personnalisée. Nos affiliés, des experts en rénovation énergétique, sont présents dans 50 agences réparties dans toute la France, assurant ainsi des réponses en direct et des conseils de proximité.

Compte tenu de la singularité de chaque projet en termes de localisation, spécificités et besoins, nos conseillers proposent des solutions adaptées et personnalisées pour accompagner efficacement chaque foyer dans sa transition énergétique.
En favorisant la présence physique de nos conseillers dans diverses agences locales, nous visons à créer une relation de confiance avec nos clients et à les accompagner de manière complète dans leur parcours vers une habitation plus économe en énergie.

Propos recueillis par Fabienne Marion

(1) Source : Hello Watt – Janvier 2023)

0 Commentaires
Retour d'information sur Inline
Voir tous les commentaires
Les batteries au zinc, l’alternative au lithium ?
Article précédent

Les batteries au zinc, l’alternative au lithium ?

Prochain article

Le Parlement adopte la première loi européenne visant à restaurer les écosystèmes dégradés dans l'UE

Derniers articles de Transition écologique et énergétique

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez4
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email