Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

foodtech

Webedia dévoile les enseignements de son étude sur la thématique Food Tech

Commencez
L’attrait naturel des Français pour l’univers culinaire et les avancées digitales et technologiques offrent un terrain de jeu inédit et passionnant aux startups et industriels qui révolutionnent les attitudes de consommation.
Aux côtés des objets connectés, de l’intelligence artificielle et de la biotechnologie, s’organise une révolution « Food Tech » respectueuse des saveurs, du bien manger, loin des anticipations futuristes imaginées dans la littérature, et qui développent désintermédiation, logistique de production et de livraison en local, recyclage et consommation responsables. C’est ce que révèle la dernière étude sur la thématique Foodtech réalisée par Webedia.
 
Le groupe Webedia révèle aujourd’hui les résultats de son étude « Food : quand la Tech s’en mêle ». Il s’agit d’une analyse des nouvelles tendances de consommation des marques et services dans l’univers culinaire, basée notamment sur des méthodologies sémantiques et sociales innovantes comme celles de Sémantiweb qui met à disposition des marques et des annonceurs une technologie de structuration sémantique et de décodage marketing des contenus consommateurs. Ses solutions, basées sur des algorithmes sémantiques uniques, permet à ses clients de mieux comprendre les usages et les attentes des consommateurs. Les annonceurs sont ainsi capables d’enrichir leur stratégie marketing et digitale avec des contenus nouveaux, en adéquation avec les attentes des consommateurs.
Ces offres s’articulent autour de trois briques : l’e-listening, ou audit conversationnel, permettant d’écouter et de décoder ce que disent les consommateurs sur le Web, Insight Track, une suite logicielle basée sur une interface de suivi de conversations sur les médias sociaux, et du conseil en data expertise et consumer content.
Ou encore NukeSuite, autre technologie d’écoute du web, solution SaaS (« software as a service ») qui permet aux marques de gérer l’ensemble de leurs présences sociales : gestion des processus de publication, planification, gestion des interactions avec les utilisateurs, analyse des performances, mise en place d’applications interactives. 
 
Comme le définit parfaitement foodtech-mag, le secteur de la Food Tech englobe des services de gestion, de logique et d’optimisation visant à améliorer un process prédéfini : ce sont des outils informatisés qui visent à organiser et donc à numériser l’activité d’un restaurant ou d’une enseigne ainsi qu’à être plus respectueux de l’environnement en contrôlant mieux l’apport des denrées alimentaires dans l’assiette du consommateur. Les startup dédiées à la Food Tech se multiplient sur un marché en plein essor : une offre qui correspond à une demande bel et bien réelle depuis quelques années.

Le concept de la « révolution » Food Tech concerne tous les secteurs qui touchent, de près ou de loin, à notre alimentation : le retail, la livraison, les ingrédients, les ustensiles… mais aussi les médias.
Fort de son savoir-faire d’éditeur de contenus et de technologies (web listening avec Sémantiweb, gestion sociale avec NukeSuite), le groupe Webedia propose aujourd’hui de partager son analyse des tendances, communautés et conversations autour de cette thématique, complétée par une étude quantitative réalisée avec SSI.

Food révolution : toutes les étapes du parcours food des consommateurs sont « hackées »

Disons-le tout net : les internautes ne parlent pas de la Food Tech ! Enfin… pas en ces termes, réservés au microcosme marketing.
En revanche, ils parlent déjà beaucoup des solutions Food Tech qui sont entrées dans leurs vies. Vidéos food, chefs digitaux, livraison à domicile remportent déjà l’adhésion. Tout comme les robots cuisiniers : « Le cooking chef, c’est mon second au quotidien… Je l’aime d’amour mon robot. » (source Sémantiweb).
 
 
Ces volumes de conversations et leur tonalité préfigurent les offres Food Tech qui devraient décoller demain. Et les propositions ne manquent pas…
 
Des exemples comme ceux du four connecté June et d’Arcade (service de livraison de repas proposant un plat unique chaque jour, à New York) sont emblématiques : les offres Food Tech proposent de s‘attaquer aux points de friction du consommateur dans son parcours food : perte de temps et d’énergie, tâches ingrates… Et elles devraient avoir d’autant plus d’écho que le consommateur de 2017 est pressé, paresseux et un peu egocentrique !

JUMP IN ! ou comment se saisir de la tendance Food Tech en tant que marque

Du point de vue des marques et des distributeurs, le constat vis-à-vis de la Food Tech peut être plus partagé. Désintermédiation, service personnalisé… si ces initiatives ont tendance à redonner le pouvoir aux consommateurs, elles ouvrent aussi de larges opportunités aux marques pour tisser une nouvelle proximité avec eux.
Les façons de mettre une pincée de Food Tech dans son mix marketing sont variées, de la plus incontournable à la plus impliquante :
• digitaliser son produit / son service,
• créer et entretenir une communauté digitale,
• capitaliser sur des influenceurs food digitaux (25% des moins de 35 ans citent un chef digital comme leur personnalité préférée pour les aider à réaliser des recettes au quotidien – Source Webedia/SSI),
• s’associer à une start-up Food Tech
• ou encore développer une initiative tech en interne.
 
 
Quelle qu’elle soit, il faudra garder en tête que toute solution tech doit prendre en compte la part d’émotionnel et de plaisir inhérente à l’univers culinaire. En conséquence, plaisir des papilles et des yeux, plaisir de faire, de partager seront des cases à cocher avant de proposer une innovation tech aux consommateurs.
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Algues comestibles
Article précédent

Des algues plein nos assiettes

agrostratégies
Prochain article

#DigitAg Challenge : Venez relever le défi !

Derniers articles de Sécurité alimentaire et agrostratégies

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print