Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Académie des technologies
/

Biodiversité et aménagement des territoires: localité et globalité,

Commencez
L’Académie des technologies recommande une gestion dynamique de la biodiversité dans les projets d’aménagement du territoire. Un avis au coeur de l’actualité, notamment quand on voit les oppositions massives liées au projet d’aéroport du Grand Ouest, appelé projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui donnent lieu à de vives controverses locales et nationales entre ses partisans et ses opposants (1).
 
Dans un avis voté en décembre 2015, fruit de plusieurs années de réflexion conjointes avec l’Académie d’agriculture, l’Académie des technologies recommande que tout projet d’aménagement intègre, lors de l’étude d’impact, l’ensemble des dimensions de la biodiversité, tant négatives que positives. A cet égard, l’Académie émet un certain nombre de recommandations aux pouvoirs publics dans le cadre ou en complément du projet de loi « Pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages », actuellement en examen au Sénat.
 
La biodiversité, facteur de résilience des écosystèmes, joue un rôle essentiel dans la préservation de l’environnement de notre planète et dans les conditions de vie de ses habitants. Elle est aussi source d’inspiration pour des innovations technologiques (technologies biomimétique ou bioinspirées) à l’origine de nouveaux médicaments ou matériaux, et pour des modes de gestion originaux des écosystèmes.
 
Or la biodiversité est mal connue, et ce notamment parce que les phénomènes qualifiés d’aléatoires y jouent un rôle important, phénomènes paradoxalement encore peu étudiés.
Depuis la Loi du 10 juillet 1976, relative à la protection de la nature, tout projet d’aménagement du territoire doit faire l’objet d’une étude d’impact présentant les mesures prévues en vue d’éviter, de réduire ou, à défaut, de compenser les atteintes dudit projet aux milieux avoisinants (doctrine dite ERC« éviter-réduire-compenser »).
Le projet de Loi « Pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages », adopté le 24 mars 2015 en première lecture par l’Assemblée Nationale, et actuellement en examen au Sénat, introduit quant à lui de nouvelles dispositions relatives à l’obligation de compensation.
 
Dans un avis adopté en assemblée plénière le 9 décembre, l’Académie des technologies recommande de penser les aménagements nouveaux en incluant la biodiversité comme une ressource possible, et de mettre en œuvre les techniques et les méthodologies les mieux adaptées pour mesurer l’érosion de la biodiversité, en tenant compte des propriétés adaptatives et évolutives des systèmes vivants.
 
L’étude d’impact devrait ainsi comporter l’analyse des bénéfices et des coûts, des avantages et des inconvénients, liés à la fois au projet, à la modification, à la préservation, à la valorisation d’écosystèmes spécifiques et de leur biodiversité, voire à l’accroissement de cette celle-ci.
L’Académie des technologies recommande également de développer les recherches sur la biodiversité afin d’acquérir de nouvelles connaissances permettant de faciliter la prise de décision. Cette connaissance, conclut l’Académie, est nécessaire aussi pour promouvoir une gestion dynamique et adaptative de la biodiversité, volet d’une véritable ingénierie écologique, dont la conservation ne serait qu’une des modalités.
 
L’Académie des technologies promeut ainsi un nouveau développement économique et social à long terme, s’appuyant sur une « transition écologique et ayant le souci constant d’améliorer le bien-être, actuel et futur, de nos sociétés. »
 
 
 
 
 
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
biodiversité
Article précédent

Sauvons la pollinisation, ce système écologique naturel et gratuit

Méditerranée
Prochain article

La Méditerranée est proche de l’ébullition

Derniers articles de Biodiversité

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email