Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

biodiversité
/

Sauvons la pollinisation, ce système écologique naturel et gratuit

Commencez
La pollinisation est au cœur de la nature et de ses processus de reproduction, une sorte de service d’échange gratuit indispensable aux végétaux qui assure la survie et l’adaptation des plantes. On savait les pesticides néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles, on sait maintenant qu’ils menacent le processus de pollinisation.
 
En effet, une nouvelle étude de la Royal Holloway University of London publiée le 18 novembre 2015 vient de démontrer pour la première fois un impact direct d’un pesticide de la famille des néonicotinoïdes (classe de pesticides qui agit sur le système nerveux des insectes) sur la pollinisation des pommiers par les bourdons, l’un des pollinisateurs essentiels de l’arbre fruitier en question.
 
Selon les résultats de cette étude, les colonies de bourdons exposées à un pesticide néonicotinoïde butineraient beaucoup moins régulièrement les fleurs des pommiers. Les chercheurs qui ont réalisé ce travail alertent aussi sur le fait que les pommiers pollinisés par des bourdons exposés à des pesticides néonicotinoïdes contenaient 36% moins de graines que ceux pollinisés par des abeilles non exposées.
Le 19 mars 2015, l’Assemblée nationale a voté l’interdiction à compter de janvier 2016 des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes tant leur toxicité sur les insectes hyménoptères (abeilles, bourdons) a été démontrée à plusieurs reprises. Malheureusement, cette proposition avait été retoquée par le Sénat le mois suivant.
 
 
Pourtant, se débarrasser de ces pesticides néonicotinoïdes doit rester une priorité. Les interdire, c’est d’abord protéger l’agriculture en général car les cultures qui dépendent des pollinisateurs assurent plus d’un tiers de la production mondiale de nourriture selon l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique). Mais prohiber ces substances nocives c’est aussi protéger la santé des agriculteurs et agricultrices, qui connaissent déjà de nombreux soucis économiques.
 
Grâce au travail effectué par le gouvernement français au niveau européen, la Commission européenne avait décidé en décembre 2013 d’interdire pour une période d’au moins deux ans l’utilisation de trois néonicotinoïdes dans certaines circonstances.
Si cette décision était un premier pas dans la bonne direction, elle ne suffit plus aujourd’hui en 2015 considérant la littérature scientifique dont cette étude la Royal Holloway University of London.
Si le gouvernement n’a pas soutenu le vote de l’Assemblée nationale du 19 mars 2015, il a désormais aujourd’hui tous les éléments scientifiques en mains pour interdire définitivement le recours aux pesticides néonicotinoïdes en France et faire pression sur la Commission européenne dans le cadre de la réévaluation de certaines de ces substances au cours des prochaines semaines.
 
Le programme national nutrition santé lancé en 2001 par le ministère de la santé en France nous dit de manger cinq fruits et légumes par jour…mais pour cela, faut-il encore que ces produits soient sains, traités sans pesticides que les grossistes agriculteurs utilisent pour éliminer les parasites. 
(Source :  Michèle Rivasi – change.org – Janvier 2016)

 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
biomimétisme
Article précédent

Les nouveaux promoteurs d'inventions bioinspirées

Académie des technologies
Prochain article

Biodiversité et aménagement des territoires: localité et globalité,

Derniers articles de Biodiversité

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print