Le temps de l’innovation en Chine

innovation Chine
Numéro 1 des déposants de brevets au monde, la Chine a engagé de très ambitieux programmes d’innovation dans tous les secteurs de l’économie : santé, éducation, urbanisme, transports TGV, urbanisme, transition digitale, infrastructure, développement durable, industrie 4.0, secteur aérospatial, … L’innovation, notamment écologique est devenue aujourd’hui une priorité pour les entreprises chinoises et les entreprises étrangères actives en Chine, qui coopèrent souvent sur des projets à la pointe de l’innovation mondiale. La conférence du 24 Octobre 2017 « Le temps de l'innovation en Chine », organisée par le Club de Paris des Directeurs de l'Innovation, en coopération avec Synthesis et le Centre Culturel de Chine à Paris, a regroupé plus de 150 personnes. Compte-rendu de cette journée de conférences et regards croisés.
 
Près de 150 personnes se sont retrouvées dans l'amphithéâtre du Centre Culturel de Chine à Paris pour assister à la conférence " Le temps de l’innovation en Chine ".
Le programme précisait les contours du sujet : " N°1 des déposants de brevets au monde, la Chine a engagé d’ambitieux programmes d’innovation dans tous les secteurs : santé, éducation, transports, urbanisme, transition digitale, infrastructures, développement durable, industrie 4.0, domaine aérospatial…"
Dans une interview au Journal du Dimanche, l'ex-premier ministre Jean-Pierre Raffarin, spécialiste de la Chine et les relations franco-chinoise, déclarait ce week-end : "La Chine, premier marché mondial qui parie tout sur l’intelligence, est aux yeux de la France un bon partenaire d’avenir, très engagée pour le multilatéralisme, contrairement à l’Amérique de Donald Trump et plus que la Russie de Vladimir Poutine. Elle restera socialiste, comme Xi Jinping l’a réaffirmé cette semaine au XIXe Congrès du Parti communiste. Mais son économie restera ouverte, car sa priorité est l’innovation."
 
Mais si le marché chinois de la tech présente d’importantes opportunités pour les start-ups de la French Tech, et pour les entreprises françaises en général, il répond à des codes qui lui sont propres et peut se révéler complexes à appréhender.
Cette journée de conférences a ainsi permis une meilleure compréhension de l'émergence de ce centre mondial d’innovation, à travers l'histoire et les traditions des dynasties de ce pays avec l'intervention de Christine Cayol, Fondatrice de Synthesis et de YISHU8 à Pékin, mais avec les analyses de Marc Giget, Président du Club de Paris des Directeurs de l’Innovation, de Laurent Boillot, President & CEO de Guerlain,  de Liu Qunkai, PDG de Ali Yun sur, notamment, le développement de la branche Cloud d’Alibaba.
 
Mais aussi de Yang Jing, Designer pour nous présenter la création de Bonjour Shanghai et Bonjour Brand, plateformes collaboratives entre designers et artistes français et les marques et entreprises chinoises.
Et en présence de Jacques Séguéla, VP Groupe Havas, qui a clôturé la soirée en retraçant l'histoire de la publicité télévisuelle et en évoquant le lancement de la co-entreprise Havas GIMC Advertising.
 
 

" Pourquoi les chinois ont-ils le temps ?" par Christine Cayol

 
Dans son mot de bienvenue, Christine Cayol a partagé ses connaissances de la Chine, de l’expérience vers l’aventure, avec des expressions comme co-construire ou co-opérer. La passion pour la Chine est le point commun des intervenants, avec un attrait passionné pour sa culture.
Puis à travers des calligraphies aussi bien anciennes que contemporaines et sa propre relation avec la Chine dans la création du centre YISHU8 (prononcé "ishouba"), Christine Cayol a évoqué les différents temps et les liens avec l'innovation.
• Le temps des mutations - La maison d’Yishu 8 est une maison des arts créée par Christine Cayol à Pékin, un lieu pour la réception d'artistes, en fonction des opportunités, un lieu pour prendre son temps pour le thé, et un lieu pour offrir le plaisir de la rencontre. Ce lieu a également été pour Christine Cayol une expérience de création et de destruction. En Chine, un restaurant qui vient d’ouvrir peut fermer 3 mois après, une mobilité permanente. Yishu 8 était un projet à 4/5 ans. Au bout de 18 mois, on est venu la voir pour lui signaler la destruction à venir du lieu. Création, destruction, re-création, une manière très chinoise de faire des affaires. Après la destruction, une renaissance, de 300 m2 à 1,300 m2 dans la nouvelle configuration.Yishu 8, maison des arts à Pékin, est un écosystème innovant, un chemin vers l’autre qui est aussi un chemin vers soi, un lieu de transmission, de dialogue et d'amitiés.
• Le temps des saisons -  Dans quel climat, quelle ambiance, quel climat de détente, l’innovation peut-elle émerger ?
• Le temps des erreurs - Test and learn. L'européen bloque rapidement les idées car il les analyse, il conclut plutôt que d’essayer. En Chine, la ligne droite n'est pas toujours le meilleur moyen pour arriver - lignes courbes et chemins détournés.
• Le temps de l’héritage - Les traditions n’existent que pour être respectées et transgressées. Le temps n’est pas linéaire, les frontières sont plus floues. De Shitao (1674) à Xu Beihong (1938).
• Le temps de l’opportunité - Le chinois aime attraper des poissons y compris figurativement dans les réunions. Etre envahi par un champ de possibles, choix, confiance. Immobilité et rapidité, c’est la clef. " Les pruniers ont fleuri en une nuit, je réclame le pinceau, je dessine et d’affillée, je compose les neufs poèmes qui suivent."
• Le temps de la réceptivité - Alibaba et Tai-chi. Captation, réceptivité, jongler avec le temps. Les objectifs et la conquête, c'est bien mais au fond ce qui nous motive, c’est un rapport au monde, c'est une posture spirituelle. Les transformations sont silencieuses, les vélos partagés sont arrivés à Pékin, tout d’un coup. Paysage traditionnel et contemporain
• Le temps des échanges - Les réseaux ont cinq siècles en Chine, relancés par les mobiles. AliPay et WeChat (solution paiement mobile à base de QRcode) sont très populaires en Chine. Il n'y a pas de "digital natives", tout le monde utilise le numérique.
 

Enjeux et perspectives de l’innovation chinoise, par Marc Giget

 
Une présentation des enjeux et perspectives de l'innovation chinoise en sept parties.
 
 1 - Impact de longue date sur l’innovation
La Renaissance européenne intègre beaucoup d’inventions venues de Chine dont la boussole, l'imprimerie, la poudre à canon et la soie.
La dynastie Ming a développé la poste, les mesures unifiées, la conservation du patrimoine. Yongle, 3ème empereur Ming, a permis le développement d'une encyclopédie exceptionnelle 300 ans avant d’Alembert et Diderot, mais aussi la tolérance, les grands voyages d'exploration, de nombreuses écoles et la Cité Interdite.
 
2 - L’accélération de l’innovation en Chine
Depuis plus d’une dizaine d’années, la Chine s’est engagée dans un modèle de développement dans lequel la R&D et l’innovation jouent un rôle primordial. Plus de 20% des dépenses mondiales de R&D (comme l'Europe) et en croissance continue. Dans le domaine des dépôts de brevets, la Chine a connu une évolutiuon sans précédent : 1/3 des brevets actuels sont chinois. Il y a des directeurs de l'innovation dans tous les grands groupes, souvent les futurs CEOs. Importance de la relation Etat / Entreprises / Consommateurs avec une attente profonde de la part des consommateurs, attente comprise par des marques comme Haier ou Huawei.
 
3 - Un 13ème plan (2016-2020) focalisé sur l’innovation
Les grands secteurs visés sont l'infrastructure, l'environnement, les services financiers, la santé et l'économie et le social. Les objectifs sectoriels du programme " Made in China" sont en moyenne, d'atteindre et dépasser les 50% du marché chinois dans les secteurs de haute technologie en particulier les véhicules électriques, les ordinateurs de prochaine génération et la robotique.
 
4 - L’innovation : une priorité pour les entreprises chinoises
Les dix compagnies les plus innovantes en Chine sont Alibaba, Huaweï, Tencent, Lenovo, Sany Heavy Industry, CMB, Baïdu, Haier, 360Buy et Wanxiang.  L’explosion de la création de startups en Chine est soutenue par un financement considérable. 15 000 nouvelles entreprises enregistrées chaque jour. En cinq ans, les écosystèmes de startups de Pékin et Shanghai se sont propulsés parmi les meilleurs mondiaux 4 et 8ème, Paris est 11ème sur ce même classement. (2017 Global Startup Ecosystem Ranking). L’innovation est en tête des priorités des dirigeants des grandes entreprises chinoises pour les trois ans à venir.
 Les spécificités de la culture de l’innovation chinoise sont :
• L’innovation sur le terrain, sur les sites de production, beaucoup plus qu’au niveau de la R&D ou des laboratoires centraux ;
• L’innovation focalisée sur les coûts : « désorganisation » des produits et recomposition low cost quasi systématique, « 80% performances pour 50% du coût » ;
• L'adaptation fonctionnelle aux attentes utilisateurs. Ex. Appareils Haier (une centaine de familles de produits et des milliers de modèles) et machine à tout laver : (vêtements, légumes…) ;
• Des innovations très rapides, très variées, multi-produits. Essai, application, pas de référentiel au « territoire de la marque ». La taille du marché entraine des succès foudroyants ;
• L'art de la « recombinaison » et du mix techno chinoises et externes, technos anciennes et modernes ;
• L'obsession de la création de valeur dès le départ, même dans la high tech et le net. Une rentabilité 5 à 10 fois supérieures qu'aux USA ;
• La fascination des chinois pour le futur ce qui favorise la création de produits « futuristes » ;
• Un entrepreneuriat très dynamique, passé devant les Etats-Unis en volume, et plus successful.
 Les Chinois pensent que demain sera mieux.
 
5 - La globalisation rapide des innovations chinoises
Le e-commerce en Chine pèse déjà 50 % de tout le e-commerce mondial. Il devrait atteindre 60% en 2020. Alipay est le premier service mobile de paiement en ligne en Chine. Créé par Alibaba, il fonctionne via un simple mot de passe ou en scannant un  QR code. Il permet aussi de transférer directement de l'argent à un autre utilisateur. Ce service ultra simple accélère l’évolution de la Chine vers une société sans argent liquide. Alibaba ouvre son premier entrepôt en France avec Aliexpress (Aout 2017). Déjà plus de 10 millions de vélo en libre partage en Chine. Ces vélos en libre-service, sans borne et sans abonnement, tels Gobee.bike, sont désormais disponibles à Paris et en France. Taxify, concurrent d'Uber, soutenu par le géant chinois Didi arrive également à Paris (octobre 2017). Rappelons enfin que la clé USB est une innovation chinoise.
 
6 - Les grands et les très grands programmes
Les lignes à grande vitesse ont été inaugurées en Chine en 2008 ; la décision de se lancer dans un tel projet étant donné après un embouteillage gigantesque qui avait duré 4 semaines. " Pourquoi maintenant ? Parce que le temps est venu."  Depuis, le pays a connu une croissance annuelle de 30% en moyenne dans les déplacements de voyageurs, selon les statistiques de la China Railway Corporation. En 2016, plus de 5 milliards de trajets de voyageurs avaient été effectués en huit ans par des trains à grande vitesse. Des ponts, développés par des machines spécifiques, des autoroutes, des barrages, des parcs d'éoliennes, des villes nouvelles sont construits partout dans le pays en des temps record. Le programme spatial chinois, le projet de station lunaire sino-européen ainsi que FAST, le plus grand radiotélescope du monde font partie de ces grands projets. Le premier avion commercial chinois, le C 919, est sorti des lignes de production en 2016 et la coopération avec Airbus s'étend. Enfin, l’initiative chinoise de renouveau de la route de la soie est un projet très "Renaissance".
 
 7 - L’enjeu fondamental du développement durable
Ecologie et développement durable : la priorité absolue du 13ème plan et la participation active de la Chine au programme mondial « Sustainable Development Goals ». La Chine, premier investisseur mondial en énergies renouvelable et la production d’électricité par éolienne a dépassé la production nucléaire depuis 2012. L'implantation de 40MW de panneaux solaires flottant à Huainan est la plus grande du monde. La Chine est déjà devenue le premier fournisseur mondial d’énergie solaire et éolienne, tant au niveau des équipements que des services, ainsi que le premier investisseur en R&D.
Elle vise maintenant à prendre le leadership mondial dans les véhicules électriques et écologiques. Enfin, devant l'ampleur des problèmes écologique, il existe de multiples projets d’urbanisme vert. " Les problèmes naissent en Chine, les solutions aussi."  Tianjin est le plus grand programme d’éco-cité dans le monde, réalisé en coopération avec Singapour. 22 milliards de $ déjà investis. Il existe également des programmes de réhabilitation des zones humides en milieu urbain.
 

L’histoire du développement de la marque CHA LING par Laurent Boillot, President & CEO de Guerlain

 
Le temps de la nature, Le temps de la culture, Le temps de l'être humain
Laurent Boillot nous a présenté l'épopée Cha Ling, marque sino-française, née d'une intuition, devenue ensuite innovation chez Guerlain.
Tout a débuté par le thé et une citation de Shen Nong datant de 2737 av. J.-C : "Le thé a un goût amer. Cette boisson peut accélérer la réflexion, réduire le désir de dormir, rendre les mouvements plus agiles et rendre la vision plus claire". Le thé est utilisé en médecine chinoise depuis 4000 ans pour ses propriétés médicinales et les bienfaits thérapeutiques du thé, en particulier les substances antioxydantes ont été couvertes dans plus de 5000 publications scientifiques dans le monde.
Et parmi ces thés, PU’ER est le plus ancien et le plus légendaire, dans la seule réserve naturelle de forêt tropicale humide en Chine avec une diversité biologique surprenante dans la forêt vierge. Une région, riche en nature, ressources historiques et culturelles, réputée pour son folklore, ses forêts tropicales, ses plantes rares et sa faune.
Laurent Boillot, passionné par la culture chinoise et amoureux de la nature, a été marqué par une rencontre avec Josef Margraf, docteur en biologie, figure centrale et chercheur d'avant-garde dans le développement du concept de « forêt tropicale» et son épouse Minguo Li Margraf, écologiste et ancienne journaliste, fondateur et directeur de "tianzi biodiversité & centre de développement".
« Les étincelles viennent de la rencontre magique, des liens établis, d'un bel endroit, des valeurs partagées et de beaucoup de synchronicité ».
De cette rencontre dans les montages et les forêts de thé millénaire est née le 12 décembre 2012, l'idée d'une gamme de cosmétiques basée sur l'esprit du thé, sous la marque Cha Ling.
Est venu le temps de l'innovation avec la recherche LVMH : plus de 10 000 heures d'étude sur le thé Pu'Er de la forêt ancienne pour sélectionner parmi 25 thés et 8 terroirs. Sha Ling, c'est aussi l'association avec la médecine traditionnelle chinoise comme le Gua Sha, un outil de beauté essentiel pour soutenir les bienfaits anti-âge et détoxifiants des produits de la gamme, une gamme organisée en fonction du moment de la journée (matin, midi, nuit, week-end, saison) basée sur les rythmes biologiques du corps et des soins de la peau associés à l'acupression pour rééquilibrer les fonctions vitales du corps et contribuer à la santé de la peau.
 
Et puis vient le temps de la commercialisation, premier magasin en Chine, avec des designers et architectes chinois, des packagings minimum et respectueux de l'environnement pour tendre vers "l’asymptote irréprochable" en pensant au temps des futures générations.
 

Le développement de la branche Cloud d’Alibaba par Liu Qunkai, PDG de Ali Yun

 
Mr. Liu Qunkai, nous présente Alibaba, un géant du e-commerce, l'Amazon chinois. Et la compagnie n'a rien à envier à sa concurrente. Un seul exemple, l'événement Global Shopping Festival du 11 novembre qui s'est déroulé en 2016, a généré sur les différentes plateformes du groupe un CA de 17,8 Ms de $ en 24 heures dont plus de 80% de commandes par mobile. 100 Maserati vendues en moins d'une minute ! Par comparaison, le CyberMonday, l'équivalent américain de ce marathon de 24 heures à base de promotions importantes n'a généré que 3 Md $ (2015). 
Alibaba, c'est aussi Alipay, une solution de paiement mobile à base de QRcode avec plus de 800 millions d'utilisateurs.
 
C'est enfin Ali Yun, la branche Cloud de la compagnie qui vient de passer à la 3ème place mondiale, derrière Amazon (Web services) et Microsoft mais devant Google. Ali Yun a signé un accord exclusif pour l'Asie avec Docker, une entreprise de containers logiciels, qui a reçu récemment un prix "Innovation Team Best Practices" décerné début Septembre par le Club de Paris des Directeurs de l'Innovation.
 

La création de Bonjour Shanghai et Bonjour Brand, plateformes collaboratives entre designers et artistes français, et des marques et entreprises, françaises et chinoises, par Yang Jing, Designer

 
Yang Jing nous pose avec malice la question "qu’est-ce que je fais ici parmi tous ces directeurs de l'innovation et tous ces gens brillants ?" Ceci-dit, il est lui-même chef d'entreprise comme il nous le décrit : "Le jeune chinois de 17 ans est très exigeant. Il ne veut pas vivre comme ses parents." Le design des produits et services, est en Chine comme Marc Giget l'a signalé un peu plus tôt, très important.  L'idée a donc été de créer un pont, une plateforme entre la créativité et les industriels, en France et en Chine, et naissance de Bonjour Shangai : 250 créateurs sont présents sur la plateforme, ils ont travaillé avec des entreprises chinoises comme OFO (les vélos en libre-service), Baidu, le Google chinois ou un joaillier chinois, 1,5 la taille de Cartier.
 
Bonjour Brand est un événement annuel permettant la rencontre physique des designers et des entreprises, à cheval entre la Chine et la France. La première édition en 2014 a eu lieu à Paris, la deuxième a permis à 50 créateurs français d'aller au Palais du Peuple à Pékin. Pour la troisième à l'Unesco, ce sont plus de 100 chinois qui ont fait le déplacement. La quatrième a eu lieu à Paris et au cœur de la Biennale Internationale Design à Saint-Étienne le 6 avril 2017. Depuis 2014, 250 designers français ont participé à ces rencontres, plus de 50 collaborations établies avec près de 1400 entreprises chinoises.
 
Les interventions filmées de cette journée sont disponibles sur le site Vimeo des Mardis de l'Innovation. https://vimeo.com/channels/mardisinno
 
Pour mieux comprendre et vous inspirer de l'innovation en Chine, rejoignez la "Learning Expedition Chine" des 12 au 18 novembre 2017 (Pékin, Tianjin, Shangaï) organisée par le Club de Paris des Directeurs de l'Innovation.
 
Photos © Marc Giget

 

 

Articles en relation
La Chine engloutit le Tibet au nom du climat

Pékin construit des barrages à tour de bras dans les régions de l'ouest de la Chine, peuplées notamment de Tibétains, avec l'ambition de réduire sa dépendance au charbon. À Lianghekou, c'est une...

Comment les Chinois passent au vert

La Chine est régulièrement décrite comme le mauvais élève de la protection de l’environnement. Un constat qui se vérifie à tous les niveaux : air vicié (particules fines, dioxyde de souffre, dioxyde...