Biodiversité

« Les éclaireurs », la websérie dont les chercheurs sont les héros

biodiversité
“Enquête en eaux troubles”, “Dilemme dans nos assiettes”, “Terreur sur le littoral”, “Recherche maison en bord de mer”, ces quelques titres donnent le “la” de la websérie qui met en scène deux personnages principaux : Marc, un citoyen dubitatif sur l’intérêt de la recherche et Océane, une chercheuse de Coselmar (1). Depuis avril, la websérie Les Eclaireurs Coselmar interpelle et sensibilise citoyens et habitants du littoral aux enjeux de la biodiversité, des ressources marines et des risques environnementaux à travers vidéos décalées et interviewes de scientifiques des Universités de Nantes, d’Angers et de l’Ifremer.
 
C’est une première en France ! Pour partager avec les habitants des Pays de la Loire et au-delà le résultat de quatre années de recherche sur la question majeure d’une gestion durable de notre littoral côtier et marin, les chercheurs engagés dans le projet COSELMAR ont choisi de jouer une partition inédite : restituer le résultat de leurs travaux sous la forme d’une web série.
Cinq épisodes lancés depuis cinq territoires concernés, avec, à chaque rencontre, des échanges constructifs avec le public. Cette tournée des éclaireurs s’est achevée le 1er juin à Nantes avec une proposition originale : un atelier « des futurs possibles », concocté par Cyanéa et l’un des spécialistes français des « serious game », le nantais Casus Ludi.
 
Dans l’épisode 3, "Terreur sur le littoral 3", les acteurs Marc et Océane, devenus scénaristes de fiction, s'interrogent sur les algues qui prolifèrent sur nos côtes. Alors, amies ou ennemies ? Macro-algues et micro-algues, quelles sont leurs différences et... leurs atouts ? Notre couple imagine les rebondissements de l’intrigue de leur prochain long métrage : l’invasion des algues. Invasives, valorisables ? Comment la science s’empare de ces questions ?
Dans l’épisode 4, Marc et Océane se font passer pour des candidats à une émission de télé réalité et doivent choisir la maison qui concrétisera leur rêve de vie en bord de mer. Mais attention, le risque de submersion marine guette…
 
 
Lancée sur le web depuis le 27 avril, la websérie Les Eclaireurs Coselmar propose au public de s’informer sur un enjeu fort pour nos territoires : la préservation et la gestion durable du littoral et de la mer. Les scientifiques des Universités de Nantes et Angers et de l’Ifremer font le choix de l’humour et du décalage pour sensibiliser les habitants et dépoussiérer l’image des chercheurs pour se rapprocher des citoyens. Connaissance et protection de la biodiversité, économie de la pêche, risques de submersion, invasion et valorisation des algues, etc., autant de sujets soulevés/décortiqués/analysés par l’Ifremer et l’Université de Nantes, après quatre ans de recherches au sein du projet COSELMAR, financé par la Région Pays de la Loire.
 
Les Éclaireurs Coselmar est un programme qui se veut à la fois prospectif et accessible à tous. Son ambition ? Eclairer le public sur des questions qui impactent leur quotidien et favoriser une prise de conscience des conséquences de l’activité humaine et des changements climatiques sur nos territoires. C’est grâce à leurs explorations sur le terrain et aux analyses transversales en laboratoire que les équipes du projet COSELMAR sont aujourd’hui en mesure de proposer des préconisations, autant de scénarios avec lesquels le public va pouvoir interagir.
 
Depuis avril 2017, c’est donc au tour du grand public de prendre part à l’aventure au sein d’une web série en cinq épisodes, en suivant Marc, un citoyen lambda et Océane, une jeune chercheuse dans cinq défis autour de la mer et du littoral, quatre vidéos parodiques et un débat mouvant :
 
 
 
La websérie Les Éclaireurs Coselmar restera accessible aux internautes sur le site http://leseclaireurs.coselmar.fr et sur la chaîne You Tube de l’Université de Nantes - www.youtube.com/user/UnivNantes
 
(1) Les 169 chercheurs du projet COSELMAR mènent depuis 4 ans une expérience remarquable, transversale et pragmatique, en lien avec les acteurs du territoire : mettre en œuvre une plateforme d’expertise unique sur 3 thématiques : la biodiversité, l’exploitation et la valorisation des ressources marines et les nouveaux risques et usages de l’espace maritime et littoral. Sont engagés dans cette aventure 5 laboratoires de l’Ifremer, 11 laboratoires de l’Université de Nantes, un laboratoire de l’Université d’Angers et de nombreux partenaires scientifiques et professionnels avec une volonté commune : donner les clés d’une gestion durable de ces territoires aujourd’hui exposés à de nombreux bouleversements. Le programme COSELMAR est financé par la Région des Pays de la Loire pour un montant de 2,1 Md’€.
 

 

 

Articles en relation
Noël numérique et immersif à Trévarez

  Tourbillons de flocons virtuels au château :Miguel Chevalier invité du Domaine de Trévarez   Illuminations, expositions et animations dans un lieu patrimonial emblématique du Finistère : "Noël à Trévarez"...

Le rendez-vous de la dernière chance

La COP 24 se tient à partir du 2 décembre : Que faut-il en attendre ? Trois ans après le succès de la COP 21 de Paris sur le climat, va se tenir à Katowice, en Pologne, la COP24 chargée de préciser...

Une hydrolienne inspirée de la nage des poissons

Une recherche inspirée de 3,8 milliards d'années de R&D du vivant Le biomimétisme est une approche en plein essor, au cœur des stratégies d’innovation de rupture des centres de recherche, des...

Numérique : La fin de l’Etat-nation ?

Le glissement de souveraineté des services publics vers les méta-plateformes est l’un des sujets qui préoccupe grandement ces derniers mois ; si cet enjeu est parfois évoqué dans les médias, il...

Médias génétiquement manipulés

Risques biotechnologiques, accès et partages des avantages de la biodiversité, tels sont les enjeux de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité  (COP14, COPMOP3 et COPMOP9 ) qui se tient...