Lettres à un(e) écologiste sincère

Lettres à un(e) écologiste sincère, de Bernard Durand – Editions Baudelaire, 17 mai 2022 – 216 pages

En lisant le titre de cet ouvrage un esprit malicieux ne manquera pas de dire : un(e) écologiste sincère, cela existe-t-il ? Mais oui et, l’auteur l’a constaté, c’est même la très grande majorité. 

Les écologistes sont-ils sincères ? Oui, dans leur très grande majorité ! Mais, souvent peu instruits au sujet des lois du monde physique, ils ont du mal à définir clairement l’architecture du monde nouveau auquel ils aspirent, plus respectueux de la nature et des hommes que l’actuel.
Cet ouvrage écrit pour eux – mais pas uniquement – traite de l’énergie sans laquelle aucun monde n’est possible.

Sous la forme d’une suite de lettres à un(e) ami(e) écologiste, il décrit sur le ton de la conversation les sources d’énergie accessibles à l’humanité en faisant l’état de leur potentiel et de leurs limites pour la transition énergétique en cours. C’est l’accès croissant à des sources d’énergie de plus en plus variées qui a permis l’évolution des sociétés humaines, par transitions énergétiques successives, jusqu’à nos sociétés industrielles les plus avancées. Cette marche en avant peut-elle durer ? La transition énergétique qui s’annonce risque d’être imposée aux hommes plus par nécessité que par idéologie et avec tous les conflits et désordres sociaux qu’elle suscitera, la démarche écologique sera-t-elle guidée par une démarche rationnelle à l’échelle mondiale ?

Bernard Durand est ingénieur, chercheur et naturaliste. Il a contribué, au cours de sa carrière professionnelle, à l’élucidation des mécanismes de la formation dans l’écorce terrestre des gisements de combustibles fossiles, pétrole, gaz et charbon. Il a ensuite élargi ses recherches à l’énergie en général, et à l’analyse des différentes sources d’énergie disponibles pour l’humanité – renouvelables et non renouvelables. Grand voyageur depuis sa prime jeunesse, il a pu constater l’accélération des dégradations de la nature sur tous les continents depuis la Seconde Guerre mondiale, conséquence des capacités destructrices que l’énergie utilisée sans discernement confère à l’humanité.
Convaincu des limites matérielles de nos sources d’énergie et de leur potentiel destructeur, mais aussi de l’extrême importance de la disponibilité d’énergie pour la survie des sociétés industrielles, il a décidé de sonner l’alerte à ce sujet.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

La maison magique

Next article

Nature

Derniers articles de Environnement-Climat

2030, c’est demain !

2030, c’est demain ! Un programme de transformation sociale-écologique. Ouvrage collectif sous

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share1
Tweet
Share
WhatsApp
Email