Ne vois-tu rien venir ? Tracer des voies d’avenir

Ne vois-tu rien venir ? Tracer des voies d’avenir, de Stéphane Covet en collaboration avec Elinor Marris – Editions Yves Michel, mai 2021 – 264 Pages

Ce livre se veut un plaidoyer pour s’engager vers un nouveau paradigme, en rapport avec une nouvelle façon d’être et de vivre ensemble, où la culture dominante ne chercherait plus à soumettre la nature mais plutôt à créer avec elle des liens symboliques. Il cherche à provoquer des sursauts en donnant des pistes pour se transformer en acteur du changement souhaitable.

Stéphane Chovet, dans une approche transversale, pointe notre regard vers des signaux faibles qui peuvent être annonciateurs de changement de paradigme. Il évoque deux possibilités : une dérive totalitaire basée sur une trame d’aliénation, qu’il analyse finement, et contre laquelle il nous met en garde ; et un autre scénario d’avenir, à tenter, basé sur une relation au vivant respectueuse. Il met la lumière sur des concepts particulièrement novateurs : le res’o, l’anthropolitique, le principe de responsabilité, la dialogique, la pensée complexe. Il observe l’évolution de la Terre (l’hypothèse Gaïa), écoute les peuples premiers, les scientifiques, les spiritualistes.

Nos sociétés sont en plein éclatement : des changements radicaux pointent à l’horizon. Dans des directions bien différentes…

Ces concepts sont à incarner d’abord à petite échelle pour ceux qui sont prêts à s’engager dans des voies d’avenir qui fassent sens. L’auteur décline un trajet sur ce qui est à ré-enraciner (vie prosaïque et vie poétique), à régénérer (le sentiment religieux) et à renouveler (la politique). Stéphane Chovet a notamment créé un éco-lieu ; il décrit en quoi ce type de module est approprié et donne des conseils dans le cas où un réseau d’éco-lieux prendrait forme dans un monde à réinventer.

Pour lui, le néolibéralisme ne serait-il pas un système dominant actuel, n’est-il pas un totalitarisme ? Pour sortir du déni et assumer ses choix, il s’agit d’abord d’oser interroger ses propres peurs et leurs origines ainsi que définir ce qui caractérise un système totalitaire.

Lucide sur les méfaits du totalitarisme et armé intérieurement pour en supporter les attaques l’humain cherche des alliés pour tracer de nouvelles voies. Parmi eux, il y a la Terre. Que nous dit-elle à travers son histoire ? Avec plus de 500 millions d’années d’adaptation aux changements, ces vénérables êtres vivants nous tendent aussi des clés pour résoudre les grandes épreuves qui pointent à l’horizon. La grande rencontre est aussi celle des peuples racines minoritaires encore reliés à la Terre. Qui sont-ils ?  Que disent-ils de la situation actuelle du monde ? N’est-ce pas le moment d’oser une image et un récit qui fassent sens pour tout ce qui vit sur Terre ?

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Luttes écologiques et sociales dans le monde - Allier le vert et le rouge

Next article

Odyssée, pour une Terre habitable

Derniers articles de Environnement-Climat

Proliférations

Proliférations, d’Anna L. Tsing « Petite bibliothèque d’écologie populaire » – Editions Wildproject –

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share16
Tweet
Share
WhatsApp
Email