Projet d’extension de la Fondation Maeght 2022 – 2024

Start

Conçue par l’architecte Josep Lluís Sert pour et avec les artistes et inaugurée en 1964 par André Malraux, la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence (06),  classée « Architecture remarquable du XXe siècle », lance en 2022 les travaux d’extension de son bâtiment : un projet qui permettra d’agrandir les espaces d’expositions tout en préservant l’équilibre et l’harmonie du lieu.

La collection de la Fondation Maeght, constituée de plus de 13 000 œuvres et 40 000 ouvrages dont la plus grande partie a été offerte par la famille Maeght depuis 1964, est l’une des plus vastes d’Europe. Elle est particulièrement remarquable pour sa collection d’œuvres de Joan Miró (2 000 œuvres) – la plus importante en France – et d’Alberto Giacometti (200 œuvres).

Les publics viennent à la Fondation autant pour les jardins que pour les expositions temporaires ou la collection permanente. Ils souhaitent particulièrement admirer les œuvres des grands noms de la collection, Braque, Miró, Chagall, Giacometti, Calder, Chillida, Riopelle, Mitchell… qui ne sont malheureusement que trop peu exposées, surtout lorsque la Fondation présente une exposition temporaire.

Projet d’extension : vue arrière de la Fondation Maeght avec les deux nouvelles baies en soubassement

Une nécessité d’accroître les espaces sans altérer l’architecture d’origine

Aujourd’hui, la Fondation Maeght, classée « Architecture remarquable du XXe siècle », est l’un des joyaux du paysage culturel français, bénéficiant d’une reconnaissance importante à l’international. Avec plus de 130 000 visiteurs par an, la Fondation fait partie des phares de l’art moderne. Cependant, avec seulement 850 m2 de surface d’exposition intérieure, la Fondation ne peut accueillir à la fois une exposition temporaire et une partie significative de sa collection permanente, forte de plus de 13 000 œuvres. Pressentie par Aimé Maeght dès 1973, la nécessité d’avoir des espaces supplémentaires se fait plus que jamais pressante.

Le projet d’extension mené aujourd’hui par la Fondation Maeght avec l’architecte Silvio d’Ascia permettra de satisfaire les visiteurs – curieux de découvrir l’une des plus importantes collections d’art moderne d’Europe – comme d’augmenter la qualité de visite, d’enrichir la programmation, en proposant en intérieur : conférences, projections, performances, journées d’étude et concerts. Le projet permettra également de diversifier le modèle économique de la Fondation qui pour son fonctionnement et sa programmation travaille avec ses ressources propres. La surface agrandie de la Fondation (500 m2 d’extension et 80 m2 de reconversion d’espaces existants) rendra enfin possible la conception et le développement d’expositions toujours plus ambitieuses, pour perpétuer l’esprit originel des avant-gardes de l’art moderne et contemporain.

Le projet d’extension de la Fondation Maeght respecte l’architecture, la structure et l’esprit originels de Josep Lluís Sert, en agrandissant les espaces d’exposition, continuant ainsi d’assurer une programmation unique au retentissement international. Ces nouveaux espaces sont creusés en sous-sol et s’ouvrent par de larges baies vitrées vers la pinède.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

L’achèvement des travaux d’extension, prévu pour l’été 2024, coïncidera avec le 60e anniversaire de la Fondation Maeght.

La Fondation Marguerite et Aimé Maeght n’est ni un musée, ni une galerie. Elle a été créée par ma famille qui a souhaité, dès le début, exposer les artistes que nous avons toujours soutenus. Quelle joie de disposer de nouveaux espaces. Dès l’ouverture, mes parents envisageaient d’ajouter des salles d’exposition. Cette extension permettra d’exposer les richesses de la collection de la Fondation que nous ne pouvions présenter. Je vous donne rendez-vous à l’été 2023 pour l’exposition Riopelle et à l’été 2024 pour l’inauguration des nouvelles salles fêtant ainsi les 60 ans de la Fondation ! "
Adrien Maeght, Président de la Fondation Maeght

Un projet respectueux de l’existant

Le projet d’extension prévoit la création de nouveaux volumes fonctionnels en sous-sol (500 m2), sous une partie des planchers actuels de la Fondation, dans l’épaisseur du sous-bassement en pierre construit par Sert. Les ouvertures prévues se feront sur l’arrière du bâtiment. Les visiteurs habituels ne percevront pas le changement à l’arrivée car l’existant restera inchangé.

Une nouvelle salle sera construite sous la Cour Giacometti, cour centrale de la Fondation. Elle ouvre le socle fermé de l’édifice vers la pinède grâce à une grande surface vitrée sur toute sa largeur. Cet espace rectangulaire de 13,5 mètres de large sur 29 mètres de long, soit 390 m2, est libre de toute structure apparente (aucun poteau, aucune poutre). Ce principe d’aménagement a pour but d’obtenir une grande flexibilité d’usages de la salle : exposition temporaire, exposition des collections permanentes, concert, danse, etc.

Sous la Cour Miró, restituée en cour ouverte comme à l’origine, se trouvera une seconde salle d’exposition de 66 m2, en connexion directe avec la première par une galerie de 44 m2. Le nouveau volume sera lui aussi ouvert sur la pinède par une grande baie vitrée sur toute sa largeur. Le projet d’extension prévoit ainsi deux nouvelles salles reliées, une petite galerie et une belle galerie introductive avant la grande salle (espace existant de 80 m2 reconverti). Le projet d’extension suit la relation entre art et nature, entre pleins et vides du bâtiment d’origine. Lorsque les travaux seront achevés, l’extension, visible seulement depuis le « chemin de ronde », respectera parfaitement l’architecture novatrice de Sert et offrira une nouvelle « Promenade » : de la sortie par la Petite salle vers la Cour Giacometti, en passant par la Cour Miró ainsi restituée, le grand vitrail créé par Miró sera restauré pour l’occasion grâce aux Amis de la Fondation.

Les cadrages vers la nature environnante des deux nouvelles salles s’inscrivent dans les dimensions des espaces existants et proposent une nouvelle expérience aux visiteurs qui pourront ainsi retrouver la présence du paysage et de la lumière naturelle tout en étant dans des espaces « souterrains » en continuité avec le parcours extérieur du Labyrinthe Miró.

Projet d’extension : un nouveau parcours en sous-sol, ouvrant sur la pinède au Sud

Les matériaux mis en œuvre conservent et respectent le langage architectural de Sert tout en affirmant clairement l’identité de l’extension future : du béton de site pour les volumes de l’extension en continuité avec le socle en pierre, du verre pour les grandes baies vitrées et du travertin pour les revêtements de sol. Les revêtements des sols de la Cour Giacometti et de la Cour Miró seront reconstruits à l’identique avec les tomettes en terre-cuite traditionnelle comme celles d’origine.

Le projet est complété par une mise en accessibilité des nouveaux espaces grâce à deux ascenseurs PMR (Personne à Mobilité Réduite), un premier reliant l’actuelle boutique du rez-de-jardin au sous-sol et un second qui relie la Galerie 1 à la Grande salle (voir plans page suivante).

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

Les travaux sont aussi l’occasion pour la Fondation de retirer les ajouts réalisés au fil des décennies et de retrouver ainsi la pureté du bâtiment d’origine. Dans le cadre de la rénovation énergétique générale de la Fondation, il est également prévu de substituer la totalité des menuiseries extérieures et vitrages d’origine (passage de simple en double vitrage).

Le projet d’extension traduit la volonté de la Fondation de se projeter vers l’avenir, tout en continuité avec son histoire et son aura.

" Le projet d’extension de la Fondation Maeght est un projet « invisible » ! Deux nouvelles salles se glissent sous les deux cours extérieures, dédiées à Miró et à Giacometti, dans le socle en pierre sur lequel Sert avait posé son bâtiment. Il ne fallait rien ajouter mais au contraire soustraire, …, en creusant dans le terre-plein du remblai du chantier des années soixante pour construire des nouveaux espaces, ouverts vers la pinède au sud, en dialogue avec la nature ! "
Silvio d’Ascia, architecte

Silvio d’Ascia, architecture

Depuis sa création en 2001 à Paris, l’agence Silvio d’Ascia Architecture traite de problématiques liées aux nouvelles « formes d’urbanité » de la ville du XXIe siècle, à travers trois principaux axes de recherches : les transports, le tertiaire et la valorisation du patrimoine. Cette approche sensible d’une architecture ancrée à la fois dans sa contemporanéité et dans une dimension humaniste se reflète dans ses différents projets – les pôles d’échanges, les bâtiments tertiaires innovants à l’exemple des datas centers ainsi que les projets de surélévation et les logements – où technique, esthétique et aspect sociétal se confondent.

Silvio d’Ascia, architecte d’origine italienne, s’envole pour Paris en 1993 dès l’obtention de son diplôme de la Faculté d’Architecture de l’Université Federico II de Naples. En parallèle de son activité professionnelle en France, il poursuit son cursus avec un Doctorat de Recherche (1994-1996) sur les « Nouvelles Formes d’Urbanité de la ville du XXIe siècle », qui se révèle être le fil conducteur de sa recherche professionnelle, de ses projets et de son agence éponyme, « Silvio d’Ascia Architecture », fondée en 2001 à Paris. Silvio d’Ascia initie une recherche sur les nouvelles façons de considérer l’espace urbain.

Ses projets démontrent alors un savoir-faire dans des typologies urbaines multiples telles que :

  • Les gares TGV et la valorisation de sites ferroviaires : Gare TGV de Kenitra au Maroc, Gare TGV de Porta Susa à Turin, Gare Pont de Bondy du Grand Paris Express, Ecoquartier de Besançon Viotte, Siège EDF – écoquartier Nancy Grand Cœur, Hôtel Industriel RATP à Bagneux…
  • La valorisation du patrimoine : la Fondation Maeght, Gare de Montsanto à Naples, les surélévations à Paris : l’Hôtel Wallace, l’Immeuble de la rue Poussin, l’ensemble immobilier de la rue Lecourbe…
  • Les complexes novateurs à haute valeur technologique : deux Datas Centers Buildings Complexes pour la Bourse et la Shanghai Bank, Centre Tech RATP de Bagneux, concept de Mini Data Center Urbain …

Il aborde chacun des projets de manière transversale et sensible, nourrie par une approche humaniste et une réflexion sur le « genius locci », le génie du lieu. Cela exige une analyse approfondie de l’environnement et du contexte de chaque projet avant de l’esquisser sur papier. C’est à partir de ce travail que l’agence génère des réponses aux problématiques auxquelles la société contemporaine se heurte. Toutes ces réflexions et réalisations ont permis d’acquérir une expérience spécifique dans l’étude et la conception de programmes mixtes et innovants, ayant fait l’objet de présentations, de publications, d’expositions et de nominations à des prix nationaux et internationaux : en France, Palmarès AFEX 2021-22, Prix Versailles Unesco 2020 ; au Royaume-Uni, Largest Railways Stations Price 2013 ; en Allemagne, Eurosolar Award ; en Italie, European Steel Design, International Galvanizing Award, Premio ANCE Campania, Grand Prix Casalgrande Padana, …

1 Comment
Les plus anciens
Les plus récents Le plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
patricia.fetnan@gmail.com
1 month

«  Avec la fourchette, Miró attrape les étoiles. ». « Les étoiles brillent. C’est toi qui m’as appris comment on dessine, et aussi Miró et Matisse et Van Gogh, et aussi tes anciens élèves, et aussi, à la Fondation Maeght. » Paroles d’enfants de 3 ans, école du cerisier, youtube

Previous article

La seconde jeunesse du Parlement européen

Latest articles from URBANISM - ARCHITECTURE - LANDSCAPES

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share3
Tweet
Share
WhatsApp
Email