Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Un nouvel équipage de l’ISAE-SUPAERO s’apprête à simuler une vie martienne

Commencez

Six étudiants et un alumni de l’ISAE-SUPAERO ont été sélectionnés pour rejoindre la Mars Desert Research Station dans le désert de l’Utah aux États-Unis. Du 12 février au 11 mars 2023, ils y vivront une simulation de vie martienne. Ces missions analogues suscitent de plus en plus d’intérêt de la part d’entreprises et laboratoires de recherche, si bien que l’équipage embarque cette année une quinzaine d’expériences scientifiques à déployer.

Professionnalisation de la mission

Depuis 2015, l’association américaine « Mars Society » ouvre les portes de la station de recherche située dans le désert de l’Utah aux étudiants de l’ISAE-SUPAERO. Pour la première fois, l’équipage vivra durant 4 semaines (vs. 3 précédemment) dans des conditions semblables à celles sur Mars, ce qui lui permettra d’obtenir un plus large panel de données issues des expériences menées. Ces dernières, au nombre de 15, seront réalisées notamment pour le CNES ou l’IRBA (Institut de recherche biomédicale des armées). Gage de leur pertinence, ces expériences donneront lieu par la suite à des publications scientifiques.

Le commandement de l’équipage sera assuré cette année par un alumni ISAE-SUPAERO, aujourd’hui chercheur en physiologie spatiale à l’Université libre de Bruxelles. Il apporte à la mission une caution scientifique supplémentaire.

A la pointe de l’innovation et des évolutions du secteur, deux expériences menées par l’équipage intègrent de l’intelligence artificielle, technologie amenée à se développer dans les futures expéditions spatiales. Un dispositif mené en relation avec le CNES, consiste à équiper un robot d’une fonction de reconnaissance vocale permettant d’échanger avec lui comme avec un membre de l’équipage. 

Le second dispositif, conçu par le MEDES (Institut de Médecine et de Physiologie Spatiales) et en collaboration avec la société Sonoscanner, est dédié à la physiologie spatiale. Il s’intéresse à la possibilité, pour les astronautes, de réaliser des échographies d’organes vitaux à l’aide d’une intelligence artificielle et de générer des images de qualité sans formation médicale.

D’autres expériences embarquées par l’équipage portent sur les facteurs humains : l’influence des paramètres environnementaux sur le stress (en collaboration avec KTH – Royal Institute of Technology, Suède), l’impact social, émotionnel, professionnel et physique des milieux extrêmes et confinés sur les humains (étude menée avec l’Université de Bourgogne), etc.

Certaines relèvent du domaine de la biologie, comme « Microgreen », menée avec une chercheuse de la NASA sur la croissance rapide des plantes, « Biofinder » avec l’Université de Hawaï, qui propose de détecter des signaux fluorescents émis par des matières biologiques, ou encore « Aquaponics » dédiée à la production alimentaire grâce à l’association de la culture de plantes et de l’élevage de poissons.

« Cette aventure est très formatrice et professionnalisante, elle nous permet de gagner énormément d’expérience dans la mise en œuvre d’un projet de A à Z, du contact préalable avec les chercheurs à la campagne de sponsoring. Nous sommes fiers de pouvoir contribuer à poser les briques de futures explorations spatiales », affirme Quentin Royer, ingénieur de bord au sein de l’équipage.

Vulgarisation scientifique

A l’instar de leurs ainés Thomas Pesquet et, plus récemment, Sophie Adenot et Arnaud Prost, alumni et parrain-marraine du programme d’ouverture sociale OSE l’ISAE-SUPAERO visant à favoriser l’accès aux études scientifiques pour tous, l’équipage 275 agit pour sensibiliser les plus jeunes à l’intérêt des missions spatiales. Ils interviendront avant leur départ auprès d’une école partenaire du programme OSE sur la thématique de la nourriture spatiale.

Comme les astronautes, les étudiants se nourriront en effet exclusivement d’aliments lyophilisés, ou encore de légumes cultivés par le botaniste de l’équipage. Lors de leur arrivée aux Etats-Unis, les étudiants réaliseront également durant trois jours des interventions de vulgarisation scientifique au lycée français de New York, où l’une des étudiantes a réalisé sa scolarité.

« Nous avons à cœur de partager notre passion avec les jeunes mais aussi plus largement avec le monde entier ! Durant la mission je serai d’ailleurs chargée d’écrire tous les jours un article de vulgarisation qui retracera les différentes étapes d’une mission spatiale habitée, ainsi qu’un rapport quotidien de notre mission », explique Marie Delaroche, journaliste de bord de l’équipage.

Pour suivre l’aventure en direct :

Zoom sur l’équipage 275 :

  • Botaniste : Adrien Tison
  • Journaliste : Marie Delaroche
  • Agent santé-sécurité : Corentin Senaux
  • Biologiste/géologue : Alice Chapiron
  • Commandant (alumni) : Jérémy Rabineau
  • Ingénieur de bord : Quentin Royer
  • Astronome : Alexandre Vinas

Photo d’en-tête : Mars Desert Research Station, dans le désert de l’Utah – USA

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Premier enregistrement d’un tourbillon de poussière martien

L’IA part à la recherche des extraterrestres
Prochain article

L’IA part à la recherche des extraterrestres

Derniers articles de ESPACE

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez3
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email