Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Peut-on attraper le Covid-19 plusieurs fois ?

Peut-on attraper le Covid-19 plusieurs fois ?

Commencez

La chose est rarement évoquée pour le moment en France peut-être parce qu’elle gêne les autorités. Pourtant, au Royaume-Uni, les rapports de réinfection par le Covid sont de plus en plus nombreux, y compris des personnes testées positives à quelques semaines d’intervalle en décembre et janvier, ou ayant eu le virus trois ou même quatre fois. Des enfants ont également été dénombrés avec des réinfections. Nous nous penchons sur les aspects scientifiques de l’infection multiple par le virus Covid.

Qu’est-ce qu’une réinfection ?

Les chiffres relatifs aux réinfections font généralement référence à la détection d’une deuxième infection Covid, ou d’une infection ultérieure, quelle que soit le variant concerné. Le risque de réinfection est susceptible de dépendre d’une série de facteurs : par exemple, les données suggèrent qu’il est plus élevé chez les personnes non vaccinées et potentiellement chez celles dont l’infection précédente était plus légère et la réponse immunitaire plus faible.

Il dépend également du variant : un expert a déclaré au Guardian que le risque de réinfection par Omicron peu après une première infection par Omicron serait plus faible que par Delta suivi par Omicron, et de la date à laquelle une personne a été vaccinée. Selon les experts, la dose à laquelle une personne est exposée peut également être importante.

Combien de réinfections y a-t-il eu ?

Santé publique France ne produit pas de statistiques sur les réinfections dans notre pays. Mais, selon les derniers chiffres de l’agence de santé publique britannique, depuis le début de la pandémie jusqu’au 9 janvier de cette année, 425 890 réinfections possibles ont été recensées, dont 109 936 au cours de la semaine se terminant le 9 janvier, soit près de 11 % de tous les cas recensés cette semaine-là.

Très peu de réinfections possibles sont « confirmées », car cela nécessite un séquençage génétique. De plus, comme peu de personnes dans la communauté ont eu accès aux tests lors de la première vague, de nombreuses premières infections peuvent ne pas avoir été comptabilisées.

« La combinaison de deux années de pandémie, de quelques cycles d’affaiblissement des anticorps, de deux grandes vagues d’évasion immunitaire par Delta, puis Omicron, fait que la réinfection est assez rampante », a déclaré Danny Altmann, professeur d’immunologie à l’Imperial College de Londres.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Est-il plus facile d’être réinfecté avec certains variants ?

En gros, oui. Selon une étude de l’Imperial College de Londres, après prise en compte d’une série de facteurs, le variant Omicron est associé à un risque de réinfection entre 4,38 et 6,63 fois plus élevé que Delta.

L’équipe de recherche ajoute que cela signifie que la protection contre le risque d’attraper un Covid résultant d’une infection antérieure au cours des six derniers mois est passée d’environ 85 % avant l’apparition d’Omicron à un pourcentage compris entre 0 et 27 %. Cette baisse n’est pas surprenante étant donné qu’Omicron a la capacité d’esquiver les réponses immunitaires de l’organisme dans une large mesure.

Les réinfections par Omicron se produisent-elles dans un laps de temps plus court ?

Potentiellement, oui. Les données britanniques montrent que pour les cas dont la date de prélèvement se situait entre le 1er novembre et le 29 décembre 2021, il y a eu 2 855 réinfections probables 29 à 89 jours après une infection précédente – bien que certaines d’entre elles puissent refléter une détection en cours depuis une infection initiale.

Bien que l’agence de santé britannique note qu’il est difficile de comparer directement la situation entre les variants – car de nombreux facteurs importants entrent en jeu, notamment les niveaux globaux d’immunité dans la population – les pouvoirs d’échappement immunitaire d’Omicron sont susceptibles de jouer un rôle dans ces réinfections.

On ne sait pas encore dans quelle mesure les réponses immunitaires à Omicron protègent contre une deuxième infection par Omicron ou contre des infections par de nouveaux variants. « Je m’attends à ce que le risque d’une deuxième infection par Omicron soit beaucoup plus faible que le risque d’une infection par Omicron après Delta, après tout, vous avez développé des anticorps contre la protéine de pointe d’Omicron », a déclaré Paul Hunter, professeur de médecine à l’Université d’East Anglia.

Pourquoi mon enfant a-t-il eu deux fois Covid cet hiver ?

Cela pourrait bien être dû à différents variants : selon les données de l’Office for National Statistics publiées en décembre, les enfants d’âge scolaire atteints de Covid à cette époque étaient beaucoup moins susceptibles d’avoir l’Omicron que les adultes Covid-positifs. En d’autres termes, une infection récente antérieure pourrait bien avoir été Delta, alors que leur dernière est Omicron.

Un porte-parole de l’UKHSA a déclaré : « Les données montrent que les personnes testées positives au coronavirus entre 29 et 89 jours après une infection antérieure représentent une petite proportion de toutes les réinfections. Un grand nombre de ces réinfections à intervalle plus court sont susceptibles d’être des enfants d’âge scolaire, car ils avaient les niveaux d’infection les plus élevés en septembre et octobre, juste avant l’apparition d’Omicron. »

Les réinfections sont-elles plus bénignes ?

Cela peut sembler logique étant donné la réponse immunitaire antérieure de l’organisme, et M. Hunter note que les données suggèrent que la charge virale dans les réinfections est plus faible que dans les infections primaires, ce qui laisse penser que la maladie peut, en général, être moins grave. Cependant, la gravité d’une réinfection dépend de nombreux facteurs, notamment du variant concerné et du statut vaccinal de la personne.

Les données suggèrent que lorsque le variant Alpha est devenu dominant, les symptômes étaient moins fréquents pour les réinfections – mais ce phénomène s’est inversé lorsque le variant Delta est devenu dominant. Lorsque Omicron est devenue dominant, les données suggèrent que les personnes étaient tout aussi susceptibles de présenter des symptômes Covid lors de leur deuxième infection que lors de leur première infection. « Les réinfections ne manquent pas, certaines sont assez graves, mais ne nécessitent pas d’hospitalisation », a déclaré le professeur Altmann.

Combien de fois peut-on attraper le Covid ?

Des signalements ont été faits sur des personnes infectées trois ou même quatre fois par Covid, parfois à quelques semaines d’intervalle. Ce qui est clair, c’est que plus le Covid reste longtemps en circulation, plus le nombre de réinfections est élevé.

Pour lutter contre la désinformation et privilégier les analyses qui décryptent l’actualité, rejoignez le cercle des lecteurs abonnés de UP’

Source : The Guardian

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
covid-long prise en charge
Article précédent

Comment prendre en charge le Covid long ?

L’une des trois grandes causes de décès dans le monde n’est pas celle que l’on croit
Prochain article

L’une des trois grandes causes de décès dans le monde n’est pas celle que l’on croit

Derniers articles de Santé -Médecine

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez20
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email