Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Villes et territoires de l’après-pétrole, le paysage au cœur de la transition

Villes et territoires de l’après-pétrole, le paysage au cœur de la transition, Collectif d’auteurs – Editions Le Moniteur – Sortie le 19 août 2020 – 320 Pages

Alors que la Convention européenne du paysage fête ses 20 ans en 2020 et que les urgences environnementales s’accumulent, le Collectif Paysages de l’après-pétrole présente l’ouvrage Villes et territoires de l’après-pétrole, le paysage au cœur de la transition, à paraître le 19 août aux Editions Le Moniteur. Cet ouvrage, clair et richement illustré, démontre que l’approche paysagère est la clé de la transition énergétique et du développement durable des territoires, pour assurer le bien-être durable de tous les habitants de la planète.

Depuis soixante-dix ans, « le prix à payer du pétrole bon marché » est celui d’un « paysage en miettes » et de considérables impacts environnementaux. Les modes de vie s’en ressentent, coûteux en déplacements comme en énergie consommée, tandis que la banalisation des lieux contribue à la perte du lien social. Réparer les paysages pour réinventer ensemble le monde d’après, c’est « considérer le paysage comme un projet et une ressource », et « faire des lieux de vie une “cause commune” ». De nombreux acteurs et territoires, en France et en Europe, ont déjà mis en œuvre des initiatives faisant de l’attention portée à la qualité de l’espace un fil rouge de la transition.

Alors que la Convention européenne du paysage fête ses 20 ans en 2020 et que les urgences environnementales sont devenues pressantes, le Collectif Paysages de l’après-pétrole présente cet ouvrage pour démontrer que l’approche paysagère est bien la clé de la transition énergétique et du développement durable des territoires, pour engager un mode de vie décarboné et assurer le bien-être durable de tous les habitants de la planète.

Intelligence collective et actions pour mener la transition énergétique

Comment donner à la fois des clés d’analyse prospective et des exemples d’actions de terrain pour « une réorganisation de l’espace et de la vie sociale engageant de manière plus participative, plus efficace et plus rapide les transitions écologiques, sociales, économiques et culturelles indispensables » ?
Les solutions proposées dans cet ouvrage s’articulent autour de grands principes, dont l’autonomie des territoires, le respect des diversités et des équilibres naturels, la valorisation et la mise en réseau des initiatives locales, la complémentarité entre villes et campagnes et l’intégration des énergies renouvelables dans une stratégie d’ensemble, pour des paysages verts et apaisés. Sont également abordés : la remise en question du zonage et de l’étalement urbain indifférents à la nature des sols, la composition de paysages énergétiques attentifs aux ressources et caractéristiques locales, la transformation des paysages agricoles uniformisés en biopaysages où réapparaissent les arbres et les constructions en pierres sèches, etc. Issus des dynamiques de concertation, ces nouveaux paysages améliorent l’environnement et le quotidien de chacun tout en préservant l’équilibre du milieu ambiant.

Cet ouvrage pluridisciplinaire, richement illustré, est le fruit d’une recherche de quatre ans au sein d’un collectif de cinquante personnalités, toutes générations confondues, spécialistes de l’aménagement du territoire : agronomes, urbanistes, paysagistes, élus, architectes, philosophes, environnementalistes, responsables d’écoles du paysage. Construit en six chapitres qui, dans un langage clair, couvrent l’énergie, l’habitat, l’agriculture, les transports, l’urbanisme, le droit, les modes de concertations, le livre détaille et analyse les solutions concrètes que différents territoires ont su mettre en œuvre, en ville comme à la campagne. Il s’adresse à un large public voulant agir, en élaborant ensemble, les paysages de demain.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Les grands principes des paysages de l’après-pétrole :

  • Partir des ressources naturelles et humaines locales
  • Croiser les regards pour porter une vision d’ensemble
  • Imaginer des aménagements qui répondent à plusieurs fonctions
  • Impliquer les habitants dans l’élaboration des projets
  • Travailler à la beauté du territoire et du cadre de vie

A la rentrée des signatures et ateliers accompagneront la sortie du livre dans plusieurs villes en France (calendrier à venir).  En attendant voici le lien de feuilletage pour parcourir le livre cet été :
https://issuu.com/infopro/docs/villes_et_territoires_de_l_apr_s-p_trole?e=1762872/79230083

* Les auteurs et le Collectif paysages de l’après-pétrole :

Régis Ambroise (ingénieur agronome et urbaniste), Odile Marcel (philosophe et écrivain), Jean-Pierre Thibault (inspecteur général du Ministère de la transition écologique et solidaire / Conseil international des monuments et des sites), Yves Gorgeu (développement territorial des pays, des Parcs naturels régionaux et des intercommunalités), Sébastien Giorgis (architecte, urbaniste, paysagiste-conseil de l’État), Auréline Doreau (agronome, ingénieure de recherche pour la Chaire Paysage et énergie de École nationale supérieure du paysage de Versailles-Marseille), Gaëlle Des Déserts (urbaniste-paysagiste chargée d’animation au Centre d’écodéveloppement de Villarceaux), Véronique Mure (botaniste, ingénieure en agronomie tropicale, experte en jardins et paysage), Christophe Bayle (architecte-urbaniste), Anne Vour’ch (docteur en sociologie / réhabilitation de sites remarquables, naturels et culturels), Isabel Claus (ingénieure paysagiste), Emmanuelle Diez (directrice adjointe de la logistique, chargée de la programmation et de la transition énergétique au département du Gard), Simon Paillet (architecte-urbaniste, chef de projet dans le massif des Bauges), François Tacquard (ingénieur agronome, spécialisé en économie et aménagement rural), Myriam Bouhaddane-Raynaud (ingénieure paysagiste et urbaniste), Paule Pointereau (paysagiste/association française arbres et haies champêtres Afac-Agroforesteries), Valérie Kauffmann (architecte-paysagiste, directrice du Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement de l’Essonne), Marion Bruère (paysagiste, association Terre et Cité), Alain Freytet (paysagiste, ses projets concernent pour la plupart l’espace rural et les grands espaces naturels), Initial (agence composée des paysagistes Joséphine Billey, Paule Pointereau et Lucie Poirier, travaillant sur les paysages agro-éocologiques), Julien Dossier (auteur et consultant en stratégies de transition écologique spécialiste de la ville durable et des stratégies de neutralité carbone), Laurence Renard (paysagiste, spécialiste de la concertation), Claire Gautier (paysagiste-urbaniste), Béatrice Julien-Labruyère (paysagiste, enseignante à l’Ecole nationale supérieure de Versailles, Présidente de la Fédération française du paysage Ile-de-France), Sophie Bonin (ingénieure agronome, enseignante à l’ENSPV), Marc Benoît (directeur de recherche à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement agronomique), Héloïse Boureau (ingénieure agronome), Claire Cornu (architecte-urbaniste travaillant sur la qualité environnementale du bâti et l’approche environnementale de l’urbanisme), Dimitri de Boissieu (écologue, directeur du prieuré de Marcevol), Xavier Guillot (architecte-urbaniste, enseignant à l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux), Luna d’Emilio (architecte, docteur en architecture et urbanisme, maîtresse de conférences à l’ENSA Lyon), Philippe Pointereau (ingénieur agronome, spécialisé dans l’étude des relations entre pratiques agricoles et environnement), Bertrand Folléa (paysagiste-urbaniste, directeur de la Chaire Paysage et énergie à l’ENSPV, professeur associé à l’Ecole de la nature et du paysage de Blois, Grand Prix du Paysage 2016).

Le Collectif Paysages de l’après-pétrole est une association Loi 1901 qui multiplie les actions et les publications pour « inventer un état du monde mieux partagé » : expositions itinérantes, accompagnement des territoires, analyse des territoires européens engagés dans les transitions, campagnes de la prospective AFTERRES 2050, stratégies de transition énergétique des territoires avec Le CLER, SOLAGRO et NEGAWATT, publication de manifestes et de communiqués.
Le Collectif est soutenu par la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’homme, le Centre d’Ecodéveloppement de Villarceaux, la Caisse des dépôts et consignations et le ministère de la Transition écologique et solidaire
WWW.PAYSAGES-APRES-PETROLE.ORG

Couverture et dessins ©Laura Nowak – CLAP

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Urbanisme et biodiversité - Vers un paysage vivant structurant le projet urbain

Prochain article

Architecture 68 - Panorama international des renouveaux pédagogiques

Derniers articles de Livres Architecture

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print