Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Demain, une Europe agroécologique

Se nourrir sans pesticides, faire revivre la biodiversité

Demain, une Europe agroécologique – Se nourrir sans pesticides, faire revivre la biodiversité de Xavier Poux et Pierre-Marie Aubert. Editions Actes sud / Université Domaine du possible, 8 septembre 2021
Avec la collaboration de Marielle Court. Préface d’Olivier de Schutter. Illustrations d’Élisabeth Guilhem et Suzy Pensuet – 320 pages

Le temps est venu pour l’agroécologie de changer d’échelle : une production intégralement agroécologique, exempte de pesticides et d’engrais de synthèse, est aujourd’hui envisageable à travers toute l’Europe.

Au cœur de ce modèle : la disparition de l’élevage industriel et la réduction concomitante de la consommation de produits animaux, qui rend possible l’autonomie fourragère et améliore la contribution de l’Europe aux équilibres alimentaires mondiaux. Loin d’être réservée à quelques fermes pionnières, l’agroécologie peut transformer en profondeur nos paysages pour le plus grand bénéfice du climat, de notre santé ainsi que celle de la faune et de la flore. Appuyant son propos sur une modélisation quantifiée, cet ouvrage explore également les modes d’organisation sociale et économique et les choix politiques qui peuvent rendre ce scénario plausible et désirable.

On a dix ans pour lancer l’Europe sur les rails de l’agroécologie afin qu’en 2050 l’hypothèse devienne réalité.

Les deux auteurs appuient leur argumentaire socioéconomique et politique sur un scénario baptisé “Tyfa” (Ten Years for Agroecology) qui montre par une modélisation rigoureuse qu’il est possible d’alimenter sainement quelque 530 millions d’habitants d’ici à 2050 en se passant complètement d’engrais et de pesticides de synthèse, moyennant un changement de régime alimentaire.

Xavier Poux est ingénieur agronome et docteur en économie rurale. Il étudie la dynamique des systèmes agraires et les politiques agri-environnementales depuis 30 ans au sein du bureau d’études et de recherches AScA.

Pierre-Marie Aubert est ingénieur AgroParisTech et docteur en sociologie politique. Il développe des approches interdisciplinaires pour la transition des systèmes alimentaires et coordonne les travaux de l’Iddri en matière agricole et alimentaire.

Ils travaillent depuis plus de cinq ans sur le modèle et le scénario Tyfa, au cœur du propos de cet ouvrage.

Marielle Court est journaliste. Après avoir été rédactrice en chef adjointe du service sciences du Figaro, elle poursuit sa carrière aujourd’hui sur des questions qui la passionnent : l’environnement et l’agroécologie.

Installée au cœur d’un domaine agricole de 136 ha en Camargue, l’Université Domaine du Possible est un centre de formation et de recherche dédié à l’agroécologie à grande échelle. Créée en 2017, elle soutient des recherches scientifiques, accompagne l’installation d’ateliers de production agroécologiques en expérimentant des techniques adaptées aux grandes superficies, aux cultures sur sol vivant et à l’élevage de qualité et forme des agriculteurs ou des porteurs de projets à ces savoir-faire et ces compétences.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

De la neige pour Suzanne

Prochain article

Une histoire des luttes pour l'environnement

Derniers articles de Environnement-Climat

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez17
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print