Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Pollution de l’air : non seulement elle tue, mais elle coûte une fortune

Pollution de l’air : non seulement elle tue, mais elle coûte une fortune

Commencez

476 000 nouveau-nés seraient morts en 2019 à cause de la pollution de l’air. C’est ce que dénombre le rapport Global Air 2020 qui vient d’être publié. Mais la pollution de l’air ne coûte pas seulement des vies humaines ; elle coûte une fortune : uniquement pour l’Europe, l’addition s’établirait à plus de 166 milliards d’euros.

La pollution de l’air a tué 476 000 nouveau-nés en 2019, notamment en Inde et en Afrique subsaharienne, selon une nouvelle étude qui pointe la responsabilité, dans près de trois quarts de ces décès, des fumées toxiques émanant de combustibles utilisés pour cuisiner.

Plus de 116 000 nourrissons indiens sont morts du fait de la pollution de l’air dans le premier mois de leur vie, et 236 000 en Afrique sub-saharienne, selon le State of Global Air 2020, qui utilise des données compilées par deux instituts américains (Health Effects Institute et Institute for Health Metrics and Evaluation).

Selon les auteurs de l’étude, il existe de plus en plus de preuves permettant de lier l’exposition des mères à la pollution de l’air durant leur grossesse avec le risque accru que les bébés naissent avec un poids trop faible ou prématurés. « Bien qu’il y ait une réduction lente et constante de la dépendance des foyers à des combustibles de mauvaise qualité, la pollution de l’air qui en est issue continue à être un facteur clé dans la mort de ces jeunes enfants », a estimé Dan Greenbaum, président du Health Effects Institute.

Au total, la pollution de l’air a causé 6,7 millions de morts dans le monde en 2019, selon l’étude, ce qui en fait la quatrième cause de décès.

Les auteurs ont relevé que si la pandémie de Covid-19 avait causé de nombreux décès ainsi que des problèmes économiques et sociétaux, elle avait aussi eu un impact en termes de pollution : « Beaucoup de pays ont retrouvé des ciels bleus et des nuits étoilées, souvent pour la première fois depuis des années », en raison du ralentissement de l’activité. Mais ces gains sont de courte durée, ont-ils averti.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Des coûts économiques pharamineux

Les coûts économiques de la pollution de l’air liés aux morts prématurées, aux soins et aux journées de travail perdues sont pharamineux. La pollution de l’air coûte 166 milliards d’euros par an en Europe, selon un rapport publié mercredi 21 octobre. Cette étude, réalisée par le cabinet CE Delft pour l’Alliance européenne pour la santé publique (EPHA), une plateforme d’ONG basée à Bruxelles, se penche sur 432 villes des 27 pays de l’Union européenne, du Royaume-Uni, de la Norvège et de la Suisse.

 

Coût par habitant des dommages causés par la pollution de l’air dans les villes européennes
Coût par habitant des dommages causés par la pollution de l’air dans les villes européennes

Le rapport met en regard les trois polluants principaux de l’air – les particules (PM), le dioxyde d’azote (NO2) et l’ozone (O3) – et leurs coûts sociaux, c’est-à-dire les coûts directs liés aux soins et indirects, tels que la réduction de l’espérance de vie ou des maladies comme les bronchites chroniques graves.

Londres arrive en tête des villes où ce coût est le plus élevé (11,4 milliards d’euros), devant Bucarest (Roumanie) et Berlin (Allemagne). Paris arrive en septième place, selon le rapport.

« Notre étude révèle combien un air toxique est nuisible à la santé mais aussi combien d’importantes inégalités existent entre les différents pays d’Europe », commente le secrétaire général de l’EPHA, Sascha Marschang, cité dans un communiqué de l’association Respire. « La situation peut être améliorée par des politiques publiques en matière de transports et les villes peuvent réduire les coûts en encourageant les mobilités non polluantes » déclare Sascha Marschang, secrétaire général de l’EPHA dans un communiqué.

La pollution de l’air en ville est due à plusieurs facteurs : transports, chauffage des habitations, ou encore activités industrielles ou agricoles. Il est difficile d’évaluer précisément la part de chacun de ces secteurs, mais le rapport s’est toutefois penché sur celui des transports. Il estime qu’une augmentation de 1% du nombre de voitures dans une ville augmente les coûts sociaux de près de 0,5%.

En France, Paris arrive en tête de classement, avec un coût annuel total de 3,5 milliards d’euros et de 1 602 euros par habitant, devant Lyon, Nice, Melun et Douai.

Coût de la pollution de l’air

Le Conseil d’État a condamné en juillet l’État à une astreinte record pour la mauvaise qualité de l’air. Pour y remédier, le gouvernement compte sur la création de « zones à faibles émissions » dans plusieurs agglomérations.

Source : AFP

Pour lutter contre la désinformation et privilégier les analyses qui décryptent l’actualité, rejoignez le cercle des lecteurs abonnés de UP’

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Le plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
allotoxconsulting@yahoo.fr
9 mois

« La pollution de l’air a tué 476 000 nouveau-nés en 2019, notamment en Inde et en Afrique !.. »
Comment peut on affirmer ces chiffres en faisant abstraction de la malnutrition, des épidémies, des conditions de vie déplorables, et du fait que la déclaration et le suivi prénatal n’existent pas dans ces pays ? Encore une spéculation gratuite de statisticiens en mal de calculs !!!

Les menaces du Grand Nord La fonte de l’Arctique est une bombe à retardement pour la planète et la santé humaine
Article précédent

Les menaces du Grand Nord

Prochain article

Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé : plus grands pollueurs plastique au monde

Derniers articles de Pollutions

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez33
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print