Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

CostaRica
/

Costa Rica, Ecosse : ces pays vivent sans énergie fossile

Commencez
Le Costa Rica, pays d’Amérique Latine, est un véritable exemple à suivre en termes d’énergies renouvelables. Ce petit pays vient en effet de franchir la barre des 150 jours sans utiliser la moindre énergie fossile pour son électricité, et a utilisé moins de 4% d’énergies non-renouvelables au cours des six premiers mois de l’année. A l’autre bout du monde, l’Écosse a réalisé quelque chose d’incroyable. Pour la première fois de son Histoire, l’énergie éolienne seule a généré 106% de ses besoins journaliers en électricité.
 
Avec une population de 4,8 millions d’habitants et une superficie de 51 100 km², le Costa Rica n’est pas plus grand que quelques régions françaises, mais cela n’enlève rien au côté exemplaire du pays en termes d’énergies renouvelables et de volonté de vivre entièrement d’une énergie propre. Car après avoir traversé la période la plus sèche de l’année, le Costa Rica a terminé le premier semestre de 2016 avec 96,36 % de la production d’électricité issue des énergies renouvelables, selon les données préliminaires du Centre national de contrôle de l’énergie (CENCE).
 
Mieux, selon le magazine Mashable, le Costa Rica totalise plus de 150 jours de production électrique en ne comptant que sur les énergies renouvelables depuis le début de l’année, et a produit son électricité sans aucune trace de carbone durant 76 jours consécutifs, du 16 juin au 2 septembre. Quand on sait qu’un si petit pays abrite de nombreux espaces protégés et écolodges et 6% de la biodiversité mondiale dans ses 27 parcs nationaux et nombreuses réserves, difficile d’être plus engagé d’un point de vue environnemental. L’année dernière, le Costa Rica avait déjà tenu 285 jours consécutifs sans la moindre énergie fossile, avec une moyenne de 99% d’énergies renouvelables dans l’année.
 
« Les modèles hydrologiques ont été favorables au cours du dernier mois, nous avons donc généré la quasi-totalité de l’électricité sans recourir aux carburants. Selon nos projections, nous allons clôturer l’année 2016 avec seulement 2 % de la production thermique, ce qui nous donnera une base essentielle pour s’acquitter de l’engagement de stabilité tarifaire » , a déclaré dans un communiqué de presse, Carlos Manuel Obregon, chef de la direction de l’ICE, l’Institut d’Électricité du Costa Rica.

Ça souffle en Ecosse

À l’autre bout du monde, Dimanche dernier, l’Écosse a réalisé quelque chose d’incroyable. Pour la première fois de son Histoire, l’énergie éolienne seule a généré 106% de ses besoins journaliers en électricité.
 
 
Le groupe environnemental WWF Écosse vient de confirmer que le 7 août 2016, les éoliennes d’Écosse ont produit 39,545 mégawatts/heures (MWh) d’électricité, tandis que les maisons, les entreprises et l’industrie du pays ont seulement eu besoin de 37,202 MWh.
 
« C’est la première fois depuis que nous avons commencé le suivi des données en 2015 que nous avons toutes les informations pertinentes pour être en mesure de le confirmer », a déclaré le directeur du WWF Écosse Lang Banks. « Sur la voie d’un avenir entièrement renouvelable, cela marque une étape très importante. »
 
Ces résultats ont pu être atteints grâce à différents facteurs. D’abord, la journée du 7 août fut extrêmement venteuse. Des vents allant jusqu’à 185 km/h dans certaines parties du pays ont été enregistrés, obligeant les ponts à fermer, retardant les trains, et causant l’annulation de nombreux ferries. Une plateforme pétrolière de 17.000 tonnes a d’ailleurs été arrachée de son remorqueur. De plus, le courant a été coupé dans certaines parties de Dundee, quatrième plus grande ville d’Écosse et le 7 août étant un dimanche, beaucoup moins d’énergie a été nécessaire pour atteindre la quantité nécessaire d’électricité à produire.
 
Le fait que ce pays ait réussi cet exploit reste malgré tout une preuve encourageante dans le remplacement des énergies fossiles par les énergies renouvelables et encourage les autres pays à suivre l’exemple de l’Écosse et d’autres pays engagés dans la même direction. En 2015, l’Écosse a généré 57,7% de son énergie grâce aux énergies renouvelables, et espère atteindre les 100% dès 2030. Un projet d’installation du plus grand parc éolien flottant du monde au large de Peterheadest est en cours, ce qui pourrait alimenter près de 20.000 foyers d’ici la fin de 2017.
Source CitizenPost
 
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Transition énergétique
Article précédent

La transition énergétique est « irréversible » mais il ne faut pas relâcher l’effort

transition énergétique
Prochain article

Scénarios européens pour la transition énergétique

Derniers articles de Ressources

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print