Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Que peut le care pour l’architecture ?

Commencez

Le lundi 15 septembre, de 9h30 à 12h30, aura lieu la journée de lancement du Laboratoire des Délaissés, un programme de cours communs entre la Chaire de Philosophie à l’Hôpital et La preuve par 7. L’enjeu de ce programme de recherche est de questionner la notion de soin et l’attention à l’urbanisme, à l’architecture et aux paysages, afin d’apprendre à ménager nos territoires et les vies qui l’habitent.

Le Laboratoire des Délaissés est un programme de recherche en actes, porté par la Chaire de Philosophie à l’Hôpital et la démarche de La Preuve par 7, dont l’enjeu est de questionner la notion de soin et d’attention en urbanisme, architecture et paysage. Inspiré par l’éthique du care, il pose comme hypothèse que les innombrables délaissés – humains, paysagers, construits ou non – dans et avec lesquels nous vivons ont des enseignements à nous offrir et des défis à nous tendre, si nous prenons le temps de les comprendre.

La Preuve par 7 est une démarche expérimentale d’urbanisme, d’architecture et de paysagisme qui accompagne des porteurs de projets urbains, d’équipements, d’habitat, en cours de développement à travers la France, à 7 échelles territoriales : un village, un bourg, une ville moyenne, des territoires métropolitains, une métropole, un équipement structurant et un territoire d’outre-mer.
L’objectif : promouvoir le recours à la programmation ouverte ; dessiner de nouvelles manières de construire la ville collectivement, au-delà du tandem élu-technicien ; promouvoir une réflexion ancrée dans la pratique quotidienne du terrain ; et revendiquer un droit à l’expérimentation par les montages et les usages.
Conçue dès le départ comme ayant vocation à fédérer différents acteurs à l’échelle de chaque site de projet mais également dans le monde de l’enseignement et de la recherche ou des réseaux qui s’inscrivent dans les mêmes perspectives, la Preuve par 7 est portée par l’association Notre Atelier Commun.
Sept échelles territoriales d’intervention pour donner à comprendre que l’esprit qui traverse la Preuve par 7 peut s’appliquer à tous les cas de figure : si la loi est générale, les territoires, la géographie, les acteurs, leurs enjeux ne sont pas identiques. Il s’agit, à travers ces 7 échelles, de travailler sur l’interprétation du droit, et sur ce qu’il y a de commun dans cette diversité.

D’ores et déjà de multiples questions communes émergent et engagent à de nouvelles manières de faire : comment partir du terrain et de ses acteurs pour se saisir des grands sujets de société ? Comment mener des projets d’équipements ou de logements qui s’adaptent aux singularités locales et permettent des appropriations collectives et individuelles, tout en répondant aux attentes bien définies des opérateurs et des financeurs ? Comment instaurer un principe de programmation ouverte qui permette aux acteurs de continuer à construire, amplifier, adapter ou détourner les projets tout au long de leur existence ? Quelles sont les conditions d’une réappropriation des dynamiques économiques, avec une valorisation des forces vives locales, et une transformation des ressources financières traditionnelles en leviers de développement local ?

Ou encore plus concrètement : “Est-ce que l’on peut imaginer, dans un petit village, de construire des logements sociaux ? Pourrait-on s’y loger et y travailler ? ”, “Comment impliquer la jeunesse locale dans la construction d’un nouveau lycée et transformer le chantier en un lieu d’éducation populaire ?”

A l’occasion de ce rendez-vous du 15 septembre, le temps d’écoute et de dialogue sera pris pour repenser ensemble ce que pourraient être les manières de ménager nos territoires, et les formes de vie qui les habitent. Objectif : tenter de démontrer par l’étude de cas singuliers à différentes échelles et territoires, qu’occuper ces espace-temps et ces espaces construits permet de réinventer le commun.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Programme / (Les inscriptions ouvriront fin août.)

Lieu : CNAM (amphithéâtre Abbé Grégoire)

Pour aller plus loin

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Cabanes d’architectes au Donjon de Vez

Derniers articles de URBANISME - ARCHITECTURE - PAYSAGES

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez14
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email