Nuit Blanche métropolitaine 2021 : « Faire corps commun « 

Un parcours entrelacé entre la MABA et la Maison Populaire de Montreuil

Start

Cette nouvelle édition de la Nuit Blanche métropolitaine à la MABA est l’occasion, à travers le programme « Faire corps commun », de découvrir des projets d’artistes mettant en œuvre la question du corps au moment même où celui-ci n’a jamais été autant discuté. Au sein du site, deux espaces sont investis et donnent lieu à deux programmes artistiques : la cour du centre d’art accueille une projection de films d’artistes traitant du corps dans ses multiples facettes ; la Bibliothèque Smith-Lesouëf propose une activation en continu de Home Clubbing, exposition chorégraphique vivante conçue par les gens d’Uterpan en amont de leur exposition Panique au dancing, présentée à la MABA à partir du 14 octobre prochain.

Le corps est de toutes les bouches. Corps malades, corps absents, corps empêchés, corps désirants, corps à tenir à distance… Corps masqués, oubliés, cachés, occultés… Si présent et pourtant si peu tangible. Aussi, « Faire corps » c’est revendiquer d’être ensemble et solidaires, l’un avec l’autre, les uns avec les autres, et réafficher la place et l’importance du corps.

" Faire corps commun » c’est donc retrouver l’occasion de réunir les corps autour d’une même envie : celle de se retrouver tous, de redevenir corps, corps physique et corps social, d’expérimenter le physique là où les mois passés ont été ceux du virtuel. « Faire corps commun » c’est, le temps de cette nouvelle Nuit Blanche métropolitaine, l’association de deux lieux de l’est parisien, la MABA et la Maison Populaire de Montreuil, qui invitent des artistes à questionner des corps multiples, fluides, qui se lient et se délient, qui s’approchent sans se toucher, qui se retrouvent et se réunissent, qui s’enveloppent et se réconfortent et qui se réapproprient des espaces qui leur étaient interdits.
C’est tout à la fois se laisser envahir par l’autre et devenir un, c’est partager un même espace, une même entité, et faire ensemble.

Dans la cour de la MABA : projection de films de Carole Douillard, Camille Llobet, Jonathan Martin, Julien Prévieux et Yuyan Wang / 19h-1h La cour de la MABA devient le cadre d’une projection de films d’artistes mettant en jeu le corps : corps expérimentant un territoire avec Idir de Carole Douillard ou les films Crash-test et Roulades de Julien Prévieux ; séquence de visualisation mentale par des sportifs préparant des compétitions dans Faire musique de Camille Llobet ; fragments de corps mis en musique par Jonathan Martin dans Schatzkammer ou répertoire de gestes dans The devil in the details de Yuyan Wang… parmi d’autres films de ces artistes. Tous composent la partition autour de corps en mouvement.
Cette programmation questionne ainsi le corps comme corps physique et pensant et réinvestit le rapport à la chair, au toucher et à notre corporéité.

À la Bibliothèque Smith-Lesouëf : Home Clubbing des gens d’Uterpan Activation en continu / 19h-1h En référence à la figure des Trois Grâces qui traverse l’histoire de l’art, Home Clubbing est une exposition chorégraphique vivante qui défie le temps. Elle transpose les concepts de symbolique, de pérennité et de résistance au temps associés à la sculpture, sur une scène réduite à un socle.
Cette limitation du champ d’action conditionne les mouvements et les déplacements des trois danseuses – en amenant une organisation subtile de leurs figures, mouvements et rapports – qui, sans jamais cesser d’évoluer, ne doivent jamais se toucher. Des contraintes qui assimilent les interprètes à des automates, mais qui se voient contredites par la maîtrise et le regard que les danseuses portent autour d’elles.

La MABA vous invite également à découvrir la programmation « Faire corps commun » proposée en parallèle à la Maison Populaire de Montreuil Samedi 2 octobre 2021, de 19h à 1h.

MABA 16, rue Charles VII 94130 Nogent-sur-Marne
maba@fondationdesartistes.fr

Bibliothèque Smith-Lesouëf 14 bis, rue Charles VII 94130 Nogent-sur-Marne

Header image : Les gens d’Uterpan Home Clubbing, 2003 / Crédit photo : Jacquier Jalonne

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Alicia Penalba et Cárdenas : Deux géants à la Maison de l’Amérique latine

Next article

Elles font l'abstraction au Guggenheim de Bilbao

Latest articles from ARTS & CULTURES

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share1
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print