Le rêve de toucher les étoiles

Start

Une pluie d’étoiles filantes va s’abattre sur les îles Canaries du 14 au 17 décembre prochains. Une occasion unique de retrouver le sentiment d’habiter les constellations de l’hémisphère nord et de la Voie lactée. Reconnues par l’UNESCO, ces îles aux plages infinies et aux montagnes monumentales possèdent trois réserves de ciel étoilé (Starlight reserve) et trois observatoires astronomiques dont on peut profiter toute l’année.

Le sentiment d’être un grain de sable au cœur d’un univers immense est assez commun aux Îles Canaries. L’archipel, une destination unique pour l’observation des étoiles, est également reconnu comme le lieu où le ciel est l’un des plus clairs de la planète. Ainsi, à La Palma, Grande Canarie, Fuerteventura, Tenerife, El Hierro, La Gomera, Lanzarote et La Graciosa, il est possible de faire autant de vœux que l’on souhaite sous ces étoiles qui filent de tous côtés. Entre le 14 et le 17 décembre prochains, il sera possible d’observer le spectacle magique d’une pluie de Géminides, des étoiles filantes, qui constelleront le ciel tels des feux d’artifice.

Ce que l’on peut voir depuis les Îles Canaries est totalement différent des autres endroits du monde, notamment des villes. Par rapport à d’autres lieux sujets à la pollution lumineuse, comme les métropoles, où l’on ne peut voir qu’environ 500 étoiles, dans l’archipel, on peut en contempler environ 15 000 qui sont visibles toutes les nuits de l’année.

Les îles Canaries, qui abritent l’Institut d’Astrophysique des Canaries, a été reconnu par les scientifiques du monde entier comme le lieu idéal pour réaliser des études cosmiques et des expériences en astrophysique. C’est pourquoi, grâce à une coalition de différents pays, Tenerife et La Palma disposent des télescopes nocturnes et diurnes les plus avancés au monde. Grâce à leur situation géographique stratégique et à leurs conditions climatiques uniques, La Palma, La Gomera, Fuerteventura et presque la moitié de Gran Canarie sont des réserves reconnues au patrimoine mondial au même titre que le parc national du Teide, à Tenerife ; la ville de San Cristóbal de La Laguna, à Tenerife ; le Silbo Gomero, à La Gomera ; le parc national de Garajonay, à La Gomera ; et les Montagnes sacrées et le Fallen Crag, à Grande Canarie.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Les Canaries, à seulement quatre heures de vol de la France, possèdent donc un ciel extraordinaire. C’est pourquoi la destination offre des endroits uniques au monde pour observer le cosmos non seulement avec des télescopes, mais aussi à l’œil nu. La « Loi du ciel », pionnière dans le monde, a été à La Palma en 1988 pour toutes les îles Canaries, empêchant ainsi toute pollution lumineuse nocturne. Elle contrôle également la pollution radioélectrique et atmosphérique et réglemente les routes aériennes afin que rien n’interfère avec l’observation des étoiles. C’est la raison pour laquelle l’île de la Palma connue sous le nom d’Isla Bonita a été la première à obtenir la certification internationale Starlight octroyée par l’UNESCO. Ce système vise à promouvoir dans le monde entier une autre façon de prendre soin du ciel et de le défendre, de le valoriser comme une ressource nécessaire à la vie et comme un patrimoine immatériel de l’humanité. Il garantit, en effet, la possibilité de profiter de la lumière des étoiles et la réalisation d’activités basées sur cette ressource. Il existe actuellement 16 réserves certifiées dans le monde, qui unissent pour la première fois le tourisme et la science.

Les meilleurs spots pour observer les étoiles à…

… Grande Canarie
Il est possible d’observer les étoiles au niveau du point de vue du Pico de las Nieves, aux Llanos del Garañón ou au centre astronomique Roque Saucillo, situé dans la zone urbaine de Vega de San Mateo. Un autre des principaux points d’observation est l’Observatoire astronomique de Las Temisas, situé dans la municipalité d’Agüimes, d’où l’on peut obtenir l’une des meilleures vues de la partie sud-est de l’île. Dans la municipalité d’Aldea de San Nicolás, l’Observatoire astronomique de Tasartico est situé sur le versant ouest de l’île, entre ses ravins incroyables. 

… Tenerife
Culminant à 2 715 mètres, les montagnes de Guajara constituent un repère historique important. Les premières observations de la comète de Halley y ont été faites en 1910. Izaña, où se trouvent l’Institut d’astrophysique des Canaries et les principaux télescopes de l’île, est un point clé pour l’observation scientifique du ciel. Le point de vue de La Ruleta est également un endroit idéal où se poster et installer son télescope en toute tranquillité.

… La Palma
L’Observatoire astronomique de l’IAC, dans le Roque de los Muchachos, est un must, bien qu’il n’y ait pas de visites guidées nocturnes organisées. Sa localisation garantit de toujours pouvoir observer les étoiles. Il y a plus de seize balcons naturels d’observation indiqués sur la carte de La Palma, il est donc possible d’en voir un seul, plusieurs ou tous. Parmi les balcons, se distinguent les points de vue d’El Paso, de Tijarafe, de Puntagorda et de Garafía.

… Fuerteventura
Au Mirador de Sicasumbre, dans la municipalité de Pájara ; ou encore au Mirador de Morro Velosa, situé dans la municipalité de Betancuria, sur la montagne Tegú, à une altitude de près de 670 mètres. Ses 3 observatoires astronomiques sont incontournables tout comme l’observatoire astronomique de Tefía, près du village éponyme.

… El Hierro
Au phare d’Orchilla, à El Pinar ; au mirador de Jinama, situé à Nisdafe, également à El Pinar ; et au mirador d’Isora, à Valverde.

… La Gomera
Dans le parc national de Garajonay, à Vallehermoso ; dans la Forêt de Chipude, également à Vallehermoso et dans le Mirador del Santo, situé dans la municipalité de Valle Gran Rey dans la région d’Arure.

… Lanzarote
Au Mirador de El Chache, à Haría ; La Geria, située au pied de la montagne Timanfa et à l’esplanade du Castillo de San Gabriel, à Arrecife.

… La Graciosa
Au niveau de la Playa de Las Conchas, isolée, au nord de La Graciosa, et le long de la route qui y mène depuis Caleta de Sebo.

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
La Russie lâche la Station spatiale internationale et saute dans le vide
Previous article

La Russie lâche la Station spatiale internationale et saute dans le vide

Next article

Premier enregistrement d’un tourbillon de poussière martien

Latest articles from ESPACE

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share2
Tweet
Share
WhatsApp
Email