L’écodesign entre à l’École des Arts décoratifs

Start

Fruit de l’association inédite de l’École des Arts Décoratifs et de Decathlon, la nouvelle Chaire de recherche, de création et de production « Écodesign et Création » a pour ambition de répondre, par le design sous toutes ses formes, aux grands défis de la transition écologique. En mobilisant les savoir-faire, la technologie et les outils d’anticipation, la jeune génération de créateurs et designers explorera toutes les voies de l’écodesign, des environnements matériels à nos imaginaires, du souci des usages aux nouveaux récits. La Chaire se déploiera sur quatre années, de 2022 à 2025.

La convergence de deux ambitions pour un monde plus habitable

Née de la rencontre des engagements de Decathlon en matière d’innovation et d’écoconception et de ceux de l’École des Arts Décoratifs en matière de création et de transition, la Chaire œuvrera à faire émerger des solutions durables face aux enjeux écologiques, dans les domaines des loisirs, du sport et du « care ».

Pour Emmanuel Tibloux, Directeur de l’École des Arts Décoratifs, « Les arts décoratifs ont toujours été des arts de vivre et d’habiter. Leur urgence passe aujourd’hui par la reconfiguration durable de nos produits du quotidien, de leur conception à leur cycle de vie. S’associer au long cours à Decathlon, concepteur de produits sportifs, mais aussi acteur majeur de la vie contemporaine, est une opportunité formidable de renforcer le caractère professionnalisant de nos programmes de formation en matière d’écoconception, en les augmentant de logiques industrielles. En écho aux missions de l’École des Arts Décoratifs, véritable laboratoire de transformation de nos usages du monde, la Chaire sera cet espace de dialogue et de production écologiquement responsable, entre designers, chercheurs et créateurs de demain. "

L’École de la transition, le laboratoire idéal pour un design écoresponsable pour demain

La Chaire sera pilotée par des professionnels engagés et reconnus. Un Comité d’orientation stratégique – composé pour Decathlon des directions du design prospectif et du développement durable et pour l’École des Arts Décoratifs de son directeur, du directeur de la recherche et de designers membres de l’équipe pédagogique – articulera tout au long de la Chaire les thématiques, les projets aux enjeux de société les plus actualisés.

Deux personnalités qualifiées extérieures permettront par ailleurs d’augmenter l’émulation des réflexions et les ambitions en matière de valorisation :

  • Jeanne Vicérial, diplômée de l’École des Arts Décoratifs de Paris en 2015 et Docteur SACRe de l’université PSL depuis 2019. Elle met au point un procédé robotique breveté permettant de produire des vêtements sur-mesure et sans chute. Elle fonde le studio de recherche et de création Clinique vestimentaire. Pensionnaire à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis en 2019, elle initie rapidement de nombreuses collaborations avec des artistes d’horizons divers.
  • Samuel Tomatis, diplômé en 2016 de l’ENSCI – Les Ateliers, après un diplôme à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués. Le jeune designer entretient une relation étroite avec la science et l’écologie. Son travail oscille entre design industriel et architecture éphémère. Séduit par la mer et le phénomène des marées, ses recherches gravitent autour de l’univers des ressources maritimes, et plus particulièrement de l’algue. Il collabore avec différents corps de métiers, notamment scientifiques et artisans. L’expérimentation, le travail de la matière et l’écoconception sont au cœur de sa démarche.

La transdisciplinarité comme accélérateur

Outre les champs d’applications du design enseignés par l’École des Arts Décoratifs, ce sont ses 10 secteurs de formation qui seront convoqués autour de sujets tels que : la création zéro déchet, la durabilité de produits millénaires, l’usure comme design de valeur émotionnelle ou les nouveaux espaces de productions du biodesign.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Un programme ambitieux à la frontière de la professionnalisation et de la recherche

Coconstruite par les forces vives de Decathlon et de l’École des Arts Décoratifs (designers, enseignants, chercheurs), la Chaire augmentera la formation des étudiant.es avec tout un panel de modules : projets concrets inscrits dans leur parcours, voyages d’étude au contact des designers de Decathlon, cycle de rencontres avec des créateurs de premier plan œuvrant face à l’urgence climatique, développement de leurs projets encadrés par enseignant.es de l’École et expert.es extérieur.es invité.es. En collaboration étroite avec les équipes de designers de Decathlon, workshops, cours, studio de création et modules de recherche se succèderont afin de faire émerger des prototypes innovants, potentiellement développables par Decathlon.

Soutien à l’innovation et à la recherche

Un soutien sera apporté aux projets personnels des étudiant.es et diplômé.es, les plus innovants en matière d’éco-design. Cinq bourses de production aux projets des diplômes seront chaque année remises par un jury composé de professionnels. Un projet entrepreneurial porté par les jeunes diplômé.es de l’École et sélectionné comme le plus prometteur sera par ailleurs incubé chaque année vers son développement professionnel.

Un projet de recherche, à la croisée du biodesign et des matières à comportements, permettra également à un.e post-doctorant.e d’être financé.e et encadré.e par EnsadLab, laboratoire de recherche de l’École des Arts Décoratifs et premier en art et en design en France. Véritable label garantissant une démarche de recherche par la pratique, il est également reconnu par les communautés de recherche internationales et permettra de répondre à cette échelle aux défis de la Chaire.

La valorisation, l’un des objectifs majeurs de la Chaire

Prototypes, esquisses, projets de recherche issus des programmes seront valorisés tout au long de la Chaire, au sein de l’École des Arts Décoratifs comme de Decathlon. Présentations et restitutions seront des moments de rencontres professionnelles entre les étudiant.es et les designers de Decathlon mais également des temps d’informations via les plateformes de marques, dédiées aux engagements en matière d’écodesign.

En 2025, une exposition et une publication

À l’issue des trois années scolaires, une exposition et une publication permettront au grand public et aux professionnels d’appréhender la puissance de transformation portée par la nouvelle génération de designers et créateurs de l’École des Arts Décoratifs. L’exposition, souhaitée à Lille au plus près du territoire historique de Decathlon, présentera ainsi les productions et savoirs issus de la Chaire hors-les-murs, en collaboration avec un commissaire d’exposition spécialiste du sujet, des directeurs artistiques et des scénographes. La publication, quant à elle, rendra compte des résultats des trois années de la Chaire, éclairée de points de vue extérieurs et donnant la parole aux partenaires. 

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Une formation en ligne pour aider les entreprises à préserver la nature

Latest articles from Education and Knowledge

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email