Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

L’arbre dans la cité

L’arbre dans la cité – Histoire d’une conquête XVII-XXIe siècle, d’Andrée Corvol – Editions Le Pommier, 4 octobre 2023 – 392 pages

Autrefois, l’arbre en ville était cantonné aux enclos vivriers, il n’ombrageait pas nos routes ni nos fleuves et nos canaux. Vivant plutôt à la campagne, il procurait bois, fruits, fibres et feuilles. Aujourd’hui, le végétal entre en force dans nos cités par trop minérales ; il améliore nos conditions de vie, protège le sol, régule la température, purifie l’air et atténue les bruits.

Comment l’arbre a-t-il conquis le pavé ? Cette histoire, moins utilitaire et monolithique qu’il n’y paraît, croise en fait celle de la modernité, et mérite d’être racontée. Car, bien avant la révolution industrielle et son introduction dans la cité pour assainir l’air, l’arbre s’y est fait une place dès la Révolution, comme symbole de la liberté.

Récupéré dans le champ politique, il a depuis servi à commémorer un événement, à symboliser l’autorité, à améliorer l’aménagement urbain ou encore à satisfaire le besoin de nature des administrés. Ce faisant, il a suscité à la fois colères et affections. Une histoire qui est ainsi celle des hommes, de leurs revendications et de leurs aspirations. Mort ou vif, l’arbre fait partie du roman national. Cet ouvrage est donc l’histoire des arbres en milieu urbain, de sa quasi-exclusion à sa réintroduction dans un contexte de réchauffement climatique.

Et si l’arbre était simplement « un ami qui nous fait du bien » ? « Longtemps, la végétalisation caractérisera les quartiers privilégiés. Désormais, elle englobe tout le tissu urbain car, riches ou pauvres, tous ont chaud. L’arbre, sauveur du monde ? On ne l’aurait pas dit trente ans plus tôt. Pourtant il était très  présent dans les villes nouvelles : pédestres et cyclistes bénéficiaient d’une voirie spécifique qui lui permettait de vivre en paix. […] A la différence des méthodes anciennes, on ne plante donc plus pour augmenter le prix du mètre carré, mais diminuer la température ambiante. »

Auteure de très nombreux livres dédiés à l’arbre, Andrée Corvol est Directrice de recherche au CNRS depuis 1985, présidente du Groupe d’histoire des forêts françaises (GHFF), membre de l’Académie d’Agriculture de France, spécialiste de l’histoire des forêts et de la place du bois dans la civilisation occidentale. Elle est également spécialiste de l’arbre et de la forêt dans leurs rapports  avec la société, la politique, l’économie et l’environnement.

0 Commentaires
Retour d'information sur Inline
Voir tous les commentaires
Article précédent

Écopsychologie : le soin de l'âme et de la Terre

Prochain article

Vandana Shiva, mémoires terrestres

Derniers articles de Ecologie / Ecologie politique

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez22
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email