Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

/

Avec cette découverte, en 10 ans on pourrait réduire les émissions de CO2 à leur niveau préindustriel

Commencez
Des chercheurs de l’Université de Washington travaillent depuis plusieurs années déjà sur un procédé chimique permettant de piéger les gaz à effets de serre émis dans l’atmosphère. Selon eux, en installant leur piège sur une surface équivalente à 10 % du Sahara, en 10 ans à peine, nous pourrions retrouver les taux d’émission de CO2 que l’on connaissait avant l’ère préindustrielle.
 
Si cette invention s’avérait répondre à ses promesses, elle devrait sans nul doute révolutionner la lutte contre le réchauffement climatique et figurer en bonne place dans les solutions à proposer lors de la prochaine COP21 à Paris.
Qu’en est-il précisément ?
L’équipe de chercheurs conduite par le Professeur  Stuart Licht a présenté sa méthode il y a quelques jours au 250e National Meeting and Exposition of the American Chemical Society (ACS). Le dispositif repose sur un processus solaire nouveau, le STEP (Solar Thermal Electrochemical Photo (STEP) Carbon Capture Process), qui à partir du CO2 atmosphérique, produit des nano-fibres de carbone, divers matériaux et divers carburants. La méthode permet aussi d’extraire du fer à partir du minerai de fer, le tout sans production de CO2. Les chercheurs promettent que l’énergie solaire sera utilisée avec un rendement de 50%, supérieur aux autres techniques reposant sur l’utilisation de l’énergie solaire.
 
Les chercheurs décrivent la recette de leur tambouille magique en indiquant qu’ils utilisent un four solaire qui concentre les rayons du soleil dans un creuset. Ils y font fondre du carbonate de lithium auquel ils ajoutent un peu de zinc pour amorcer le processus. En le liquéfiant à la température de 723°C, le lithium devient une véritable éponge à gaz carbonique. Si l’on plonge dans ce fluide deux électrodes soumises à une différence de potentiel, alimentées électriquement par de l’énergie solaire, on brise les molécules de carbone et l’on obtient des nanofibres de carbone. Ce matériau est particulièrement prisé dans différents secteurs industriels, de l’aéronautique à l’informatique en passant par les nanotechnologies,  puisqu’il présente des facultés d’extrême résistance. La méthode des chercheurs de l’Université de Washington pourrait faire chuter le coût de production de ce précieux matériau dans un facteur de près de 1000. 
 
Pour les scientifiques, les qualités de piège à CO2 de cette découverte permettent d’imaginer que si l’on assemblait suffisamment de creusets à lithium, sur une grande surface, on pourrait réduire dans des proportions considérables le taux de CO2 de l’atmosphère.
 
Ce processus est encore en phase expérimentale et ne produit que 10g de nanofibres de carbone en une heure. Il faudrait produire 1 tonne de nanofibres pour capturer 4 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. On est encore loin du compte mais cette piste de recherche semble singulièrement prometteuse. En attendant de sauver la planète, la méthode présente des vertus économiques certaines  en réduisant d’ores et déjà le coût de fabrication de matériaux aussi importants pour l’industrie que les fibres de carbone.  
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
changement climatique
Article précédent

Quand l'empreinte carbone prend des allures poétiques

permafrost
Prochain article

Quand le permafrost fond, les virus géants se réveillent

Derniers articles de Climat

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print