Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Records chaleur

Climat : les records s’accumulent trop vite

Commencez
Même ceux qui recensent les records semblent dépassés par les événements. Ce n’est pas seulement le quatorzième mois d’affilée à battre un record de chaleur, le semestre le plus chaud en 130 ans et la fonte estivale des glaces de l’Arctique la plus hâtive. C’est surtout que tout cela se produit plus vite que ce qui semblait possible.
 
Et pendant ce temps, il faisait, le 21 juillet, 54 degrés Celsius dans la ville de Mitribah, Koweït. Un possible record, suivi de peu par 53,9 à Bassora, Irak, le 22 juillet.
 

LIRE DANS UP’ : Le réchauffement climatique provoquera un exode climatique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Pour ce qui est du reste de la planète, c’est mardi dernier, 19 juillet, que la NASA et l’agence américaine des océans et de l’atmosphère (NOAA) annonçaient officiellement la nouvelle série de records. Le surlendemain, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) renchérissait : 2016 va très certainement battre le record de 2015, qui avait elle-même battu 2014.
 
Moyenne des températures pour les premiers semestres des années 1880 à 2016 (NASA/Goddard Institute). 
Ligne verte : un degré Celsius au-dessus de la moyenne du XIXe siècle.
 
Tous les observateurs avaient prévenu l’automne dernier : parce que c’était une année El Niño — le réchauffement des eaux du Pacifique pendant l’hiver 2015-2016 — la température moyenne de la planète aurait un petit coup de pouce supplémentaire à la hausse. Mais pour les six premiers mois de 2016, la température moyenne a été de 1,3 °C au-dessus de la moyenne de l’ère préindustrielle, selon la NOAA, ce qui est beaucoup plus que le coup de pouce attendu. « C’est la tendance lourde qui produit ces records de température », a insisté le directeur de l’Institut Goddard de la NASA, Gavin Schmidt, lors de la conférence de presse du 19 juillet. « Si nous avons autant de surprises cette année, combien d’autres surprises nous attendent », a ajouté David Carlson, directeur du programme de recherche climatique de l’OMM, lors de la conférence de presse du surlendemain.
 
Même en tenant compte du fait que le deuxième semestre fera perdre un peu de terrain à cette moyenne — El Niño est terminé depuis mai — 2016 a déjà pris trop d’avance pour ne pas surclasser 2015, conclut l’OMM. Son secrétaire général, Petteri Taalas, n’a pas manqué de rappeler dans sa déclaration l’engagement pris par 200 gouvernements à Paris en décembre dernier : limiter cette hausse sous les 2 degrés.
 
D’autres chiffres :
  • Pour cinq des six premiers mois de 2016, l’Arctique avait sa plus petite surface couverte de glace depuis que de telles mesures ont commencé, en 1979 ; la surface moyenne en juin était de 11,4 % sous la moyenne des années 1981-2010 ;
  • Des températures au-dessus de la normale dans la majeure partie de l’Afrique : le deuxième mois de juin le plus chaud depuis 1910 qu’on fait des mesures systématiques ;
  • Des températures au-dessus de la normale dans la majeure partie de l’Amérique du Nord : le mois de juin le plus chaud depuis 1910.
 
 
Source : Agence Science-Presse

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Europe climat
Article précédent

Bruxelles définit la répartition de l’effort climatique. Un plan en trompe-l’œil

Géo-ingénierie
Prochain article

Des technologies pourraient-elles réguler l’embrasement du climat ?

Derniers articles de Climat

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print