Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Coronavirus : vaste enquête sur la santé mentale de la population

Commencez

Le monde fait face à l’épidémie de coronavirus. Pour tenter d’enrayer la propagation du virus, les gouvernements prennent des mesures limitant les contacts et les activités. Dans ce cadre, l’UCLouvain lance une vaste enquête pour savoir comment et en quoi le confinement affecte le bien-être psychologique et social de la population. Cette enquête sera proposée, dès ce samedi 21 mars 2020, aux populations belges, françaises, hollandaises et britanniques. L’objectif ? Déterminer l’impact du confinement sur le bien-être psychologique et social de la population.

Les questions que se posent les chercheurs :

– En quoi et, surtout, dans quelles proportions le mode de vie de la population a-t-il changé avant et pendant le confinement (activités sociales, sportives, culturelles, utilisation des réseaux sociaux) ?

– Quels sentiments éprouve aujourd’hui la population, face au confinement : en termes de santé, santé mentale, activité physique, emploi, contacts sociaux

– Quelle est l’importance de l’isolement de la population ? Sur quelle aide peut-elle compter ? Est-elle soutenue moralement ? Aide des voisins ? Liens sociaux ?

– Infos sur la santé des répondants : est-on porteur ou non du corona, infectés par la grippe ?

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

– En termes de travail : combien de jours de travail sur la semaine, comment (télétravail), quelle situation en termes de revenus, (sur)charge de travail, charge liée aux enfants ?

– Quels impacts sur la santé mentale : concentration, sommeil, sentiment d’(in)utilité, stress ?

L’objectif de Vincent Lorant, chercheur UCLouvain, est de « Connaître l’effet du confinement sur les relations sociales et donc sur la santé mentale ». Pourquoi ? « Les relations sociales sont une composante importante de la santé mentale. Or le confinement réduit les contacts sociaux. Quel sera l’impact à court, moyen et long terme ? »

Peu d’études, ont, jusqu’à présent, étudié la modification des relations sociales sur la santé mentale. « Cette enquête permettra d’apporter des éléments de réponses ».

Autre intérêt de cette étude ? « Actuellement, les pouvoirs publics ont mis leur énergie sur la gestion de l’épidémie. Du coup, les autres risques sont oubliés ». Or une partie de la population est fragile, psychologiquement. Ces personnes ont besoin de soins de santé, aujourd’hui suspendus. « La situation pourrait se dégrader en termes de santé mentale (suicides) ».

Cette recherche est coordonnée par Vincent Lorant, professeur de sociologie de la santé à l’UCLouvain, en collaboration avec l’Université d’Anvers et l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) en France.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire

Article précédent

Lancement de la 7e édition des Prix startup EDF Pulse

Prochain article

Coronavirus : Le projet de loi d'urgence sanitaire est adopté au Parlement

Derniers articles de Actualités en bref

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print