Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

spatial

Spatial : un nouveau centre pour Supélec et un accord de partenariat avec Thales Alenia Space

Commencez
CentraleSupélec inaugure son Centre Spatial pour les Cubesats et signe avec Thales Alenia Space, acteur majeur de l’industrie spatiale, une convention de partenariat permettant de favoriser les échanges sur les sujets d’intérêt commun, qu’ils concernent la formation, la recherche ou les activités spatiales en général.
 
Centre Spatial de CentraleSupélec pour les Cubesats (CS3) : la pédagogie par l’expérimentation
 
La création du Centre Spatial est un projet fédérateur pour l’école. L’objectif est de sensibiliser les élèves-ingénieurs au domaine du spatial et de renforcer la pédagogie par projets expérimentaux sur systèmes complexes.
Les activités du Centre Spatial sont transverses sur les 3 années d’études et bénéficient d’un fort soutien pédagogique (5 laboratoires et 7 départements de l’école sont impliqués). Elles sont portées par les fortes compétences en aérospatial, aérothermique, mécanique, télécommunications, électronique, informatique disponibles à CentraleSupélec et à l’Université Paris Saclay.
 
Vingt élèves ont déjà rejoint le Centre, une quarantaine sont attendus à la rentrée prochaine. « De nombreux élèves-ingénieurs de CentraleSupélec sont passionnés par le domaine du spatial. Nous avons créé CS3 pour leur proposer des projets motivants dans ce domaine high-tech et à forte valeur ajoutée, sur des thèmes d’ingénierie complexes et interdisciplinaires. » confirmeChristophe Laux, enseignant-chercheur, Directeur du Centre Spatial de CentraleSupélec pour les Cubesats CS3 et Gilles Bailet, Ingénieur de Recherche, responsable technique des projets.
 
L’expérience de CentraleSupélec sur les Cubesats
 
Un CubeSat est un petit satellite composé d’unités empilables, chacune de 10×10×10 cm3 ou « 1U », et utilisant généralement des composants commerciaux « sur étagère » (COTS, Commercial Off-The- Shelf) pour son électronique de vol notamment. Les premiers Cubesats ont été développés par la California Polytechnic State University (Cal Poly) et l’Université de Stanford, dès 1999.
CentraleSupélec a intégré l’expérience dès 2013, en collaboration avec von Karman Institute (Belqique). Dans ce cadre, le Laboratoire EM2C (CNRS) a développé un instrument de mesure du flux radiatif et des phénomènes d’ablation pour les rentrées atmosphériques terrestres à 7,8 km/s. Cet instrument a été intégré au Cubesat Qarman dont le lancement est prévu pour la fin d’année 2018.
Deux projets sont actuellement en cours au CS3 : « Toutatis » pour l’étude de la rentrée atmosphérique des débris spatiaux (21 000 débris de plus de 10 cm sont actuellement en orbite), et « Sirona » pour des expériences en orbite lunaire, notamment la mesure de l’influence des rayons cosmiques sur les organismes, et l’observation des cratères lunaires.
 
Gilles Bailet, Ingénieur de recherche, responsable technique des projets, présentant le projet « Toutatis »
 

Des coopérations fructueuses pour le développement de l’excellence académique et de la recherche
 
Pôle de référence dans le domaine des sciences de l’ingénierie et des systèmes, et Ecole leader dans l’enseignement supérieur et la recherche, CentraleSupélec a mis en place avec Thales Alenia Space une convention de partenariats dans le domaine des Cubesats. Ce partenariat permettra à l’Ecole de soutenir le lancement de ses programmes, via des financements, des supports techniques et des réflexions communes, et donnera aux étudiants un cadre idéal pour améliorer leur connaissance du domaine spatial et plus particulièrement de Thales Alenia Space.
De son côté, Thales Alenia Space bénéficiera de la proximité des étudiants de CentraleSupélec pour les sensibiliser au domaine spatial et, plus spécifiquement, leur présenter les opportunités de débouchés au sein de l’entreprise.
 
Pour en savoir plus : www.centralesupelec.fr
 
Photo d’entête : Jean-Loïc Galle, PDG de Thales Alenia Space, et Hervé Biausser, Directeur de CentraleSupélec
 

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
économie circulaire
Article précédent

Economie Circulaire : 18 nouvelles startups rejoignent la plateforme d'innovatioon de Paris&Co

Objectifs développement durable
Prochain article

Objectifs de développement durable : lancement du site www.agenda-2030.fr

Derniers articles de Actualités en bref

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print