Ethan Murrow presents "Magic Soil" at Les filles du calvaire gallery

Free access article

Start

Deux ans après son dernier solo show à la galerie, Ethan Murrow (Boston) revient à Paris du 12 octobre au 25 novembre 2023, avec « Magic Soil », une exposition regroupant un ensemble inédit de dessins et de peintures. Toujours avec une maîtrise technique remarquable, Murrow continue d’explorer les possibilités infinies de son médium pour nous plonger dans son univers unique : un monde surréaliste et imaginaire peuplé d’agriculteurs et de jardiniers s’attelant à leurs taches. Si l’absurdité apparente de leur quête peut semblait vaine, ils témoignent pourtant des efforts considérables à employer pour cultiver la terre d’une planète tant fragilisée. En représentant ces travailleurs acharnés, l’artiste nous invite à réfléchir sur la valeur du travail agricole et à l’engagement nécessaire pour préserver l’équilibre avec notre terre nourricière. Les œuvres remettent en question l’idéalisation des traditions agricoles tout en célébrant l’humilité et l’importance des agriculteurs qui travaillent en complicité avec la nature.

Ethan Murrow, Passage, 2023, graphite on paper, 122 x 122 cm © Les filles du calvaire

 « Les dessins et peintures semblent représenter des agriculteurs qui auraient adopté une approche mystique et magique pour résoudre les problèmes liés à la terre. Ils peuvent être considérés comme naïfs, mais ce sont des agriculteurs intelligents et tournés vers l’avenir, capables d’associer des récits traditionnels à des observations objectives. La « terre magique » peut résulter d’un traitement respectueux et patient, ou de l’utilisation discrète de nouveaux produits chimiques. Les récits au coin du feu peuvent ainsi se transformer en anecdotes durables.

Dans l’exposition, de nombreuses œuvres d’art font référence à des allégories ou des contes populaires, où les vérités et les expériences quotidiennes sont détournées pour illustrer des idées ou des enseignements. Par exemple, le dessin intitulé « Passage » montre un individu et un mouton suspendus au-dessus de l’eau, sans qu’aucun des deux n’ait un avantage clair. La hiérarchie normale de la ferme est incertaine et la destination finale de leur voyage est ambiguë.


Ethan Murrow, Seedling Palace, 2023, Graphite sur papier, 122 x 122 cm © Les filles du calvaire

Ces personnages symbolisent le doute face aux systèmes de croyance prétendant offrir des solutions par la magie et la prière. Ils représentent la conviction que nous ne devons pas négliger les connaissances transmises par l’histoire. Ils sont un mélange de faits et de fiction, de logique et d’acceptation de l’inconnu. Le titre de l’exposition, « Magic Soil », fait référence à cette combinaison de vérités et d’imaginaire, cherchant à trouver un équilibre entre ce que nous savons et ce que nous pressentons.

Les agriculteurs représentés dans ces œuvres, qui sautent à travers les champs de moutons et offrent des fleurs aux esprits de la pluie, ne remettent pas en question leurs propres actions. Ils sont pleinement investis dans les rituels et leur capacité à aboutir à une abondance fertile. Pour eux, une danse, un jamboree ou une chanson invoquant une averse sont normaux et nécessaires, et peuvent être associés à des pratiques agricoles traditionnelles. Ils sont à l’aise dans ce monde mêlant demi-vérités, logiques et conseils provenant des sages, des scientifiques, de la famille, des amis, des mentors et des experts. Ils incarnent une quête rare d’équilibre entre connaissances factuelles et traditions orales.

« Planting Time » by Ethan Murrow,, 2021 – 3 color Lithograph from stone 32″ x 23.5″ Image Size / 40.25″ x 30″ Paper Size

Nous ne pouvons pas entièrement automatiser un environnement où la terre, les rivières, le ciel et les nuages agissent selon leurs propres règles. Dans cette exposition, les « agriculteurs » communient avec les animaux, les plantes, les arbres, les cours d’eau, le sol et le ciel.

Je ne suis pas un agriculteur, cette exposition est mon tribut nostalgique et  interrogatif envers les traditions agricoles. Ma pratique artistique repose sur l’idée qu’une fiction pure et simple, même imparfaite et farfelue, peut contribuer à éclairer des réalités difficiles et déconcertantes.

Ce « fermier » fictif, c’est moi, un être naïf qui trébuche et un amoureux de la terre, qui souhaite croire en la coexistence possible du magicien et du scientifique. »
Ethan Murrow

J’ai grandi dans une ferme au cœur des collines du Vermont rural, toujours dans l’attente de ses étés. J’aimais la chaleur intense après une pluie battante, lorsque le bourdonnement des abeilles, le vrombissement des insectes et le gazouillis des oiseaux formaient une constante harmonie. »

Diplômé du Carleton College et des beaux-arts de l’Université de Caroline du Nord, à Chapel Hill, Ethan Murrow est également titulaire de la chaire de peinture et de dessin à l’École du Musée des beaux-arts de l’Université Tufts à Boston, Massachusetts.

Les projets de dessin, de vidéo, de sculpture et d’installation d’Ethan explorent les façons idéalisées et inconfortables dont les histoires sont racontées, re-racontées et transformées en des récits puissants, absurdes et subjectifs.

Bonimenteurs, vains explorateurs, mystificateurs et faux scientifiques, attrapeurs de nuages et touchants inventeurs de chimères ; à l’affût des battements de cœur d’un arbre, sur les bords d’une mer oubliée, à la recherche d’hypothétiques monstres survivants du Crétacé, équipés d’improbables appareils, les personnages d’Ethan Murrow partent tous à la recherche de leurs rêves. Rien n’est réel, rien ne peut l’être tant les incohérences et les incongruités sont manifestes, et pourtant tout pourrait l’être, ou presque.

Parmi ses récentes expositions personnelles, on peut citer l’Institute of Contemporary Art de Boston, le Currier Museum of Art, le Museum of Contemporary Art de Jacksonville. Une monographie sur son travail est parue chez Hatje Cantz.


Vue de l’exposition d’Ethan Murrow, Magic Soil, à la galerie Les filles du calvaire, rue Chapon © Rebecca Fanuele

Exhibition Magic Soil, du 12 octobre au 25 novembre 2023 – Galerie Les filles du calvaire, 17 rue des Filles-du-Calvaire 21 rue Chapon – 75003 Paris (Du mardi au samedi, de 11h à 18h30)

Header photo : Ethan-Murrow-Calling-in-the-Storm-2022-Graphite-sur-papier-121-x-121-cm-©-Les-filles-du-calvaire

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Christian Jaccard, "Une collection"

Next article

Iwan Baan : "Moments in Architecture"

Latest articles from ARTS & CULTURES

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Register and read three articles for free. Subscribe to our newsletter to keep up to date with the latest news.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print