18e Festival Scopitone : les éléments naturels convoqués

Sebastian Wolf & Michael Kugler (DE / US) – "Brume "

Prenez rendez-vous avec la nature et laissez-vous surprendre par les explorations plastiques, intellectuelles et musicales du festival Scopitone qui investit l’ancien Marché d’intérêt National de Nantes, du 12 au 22 septembre. Avant sa démolition, le festival transformera cette immense friche urbaine en lieu de vie et de création. Comme jamais dans l’histoire du festival, ce site unique permet de rassembler une offre artistique enrichie et de croiser concerts, expositions, performances audiovisuelles et tables rondes. Ce rendez-vous incontournable convoque les éléments naturels et les phénomènes qu’ils engendrent : de nouvelles interactions entre humain, nature et technologie sont en marche.

Pour sa dix-huitième édition, le festival des arts numériques et des musiques électroniques investit l’ancien MiN sur l’Île de Nantes, avant sa démolition : une occasion unique de découvrir un site emblématique transformé en lieu de vie et de création. Cet espace unique permet de rassembler, comme jamais dans l’histoire du festival, une offre artistique enrichie et de croiser expositions, spectacles et concerts. Il invite ainsi le public à se laisser surprendre par de multiples propositions, à vivre des expériences parfois inattendues.

Passant de cinq à dix jours, le festival étend également ses horaires quotidiens pour que chacun puisse participer à l’événement de façon variée : en journée, après le travail ou pendant le week-end. Autant de moments singuliers pour permettre à tous, pêle-mêle, de découvrir des installations d’art numérique, d’assister à une performance audiovisuelle, de danser sur un live électro, de participer à un atelier en famille, de profiter d’une visite guidée ou, tout simplement, de prendre un verre et se restaurer en musique….

Lever de rideau sur 10 jours de fête, de curiosités et de nouvelles expériences !

Un lieu protéiforme pour vivre des expériences multiples

Pour cette nouvelle édition, Scopitone cherche à renforcer l’expérience du festivalier en lui proposant, à travers la découverte de ce lieu atypique, une programmation aux multiples facettes :

La Halle à marée, anciennement dédiée au commerce des produits de la mer, constituera le cœur battant du festival. Elle accueillera les espaces de vie et de restauration au parterre, les expositions dans ses frigos (anciens blocs froids) et les performances audiovisuelles sur une scène dédiée.

A proximité, des préaux accueilleront deux scènes extérieures couvertes, dont une scène “centrale” (scène nord) qui proposera au public un point de vue circulaire sur les artistes.

Les cellules (anciens magasins de gros) du préau nord sont également investies toute la semaine par des conférences, exposition, performances ainsi que des expériences immersives le second week-end.

Un lieu atypique pour croiser et mettre en valeur de nombreuses propositions, pour la plupart en accès libre et gratuit (seules la soirée d’ouverture et les soirées des 20 et 21 septembre sont payantes).
Voir l’agenda

Plus d’une quinzaine d’artistes exposés

Accessibles tous les jours du 13 au 22 septembre (hormis lundi 16 où le site sera fermé), la vingtaine d’installations d’art numérique exposées mettra en lumière le travail de 18 artistes internationaux (France, Allemagne, Etats-Unis, Belgique…). Parmi ces travaux, 8 œuvres seront présentées en Première française (Brume, Offset XYZ, Soft takeover, Meandering River, Pavilion, Prix digital choc 2019, MASS II, structure.workshop.installation).

Parmi les artistes exposés se dessinent quelques rapprochements :

Exposition Lawrence Malstaf

PROPOSITIONS MONUMENTALES

Lawrence Malstaf (BE) – Pavilion : l’artiste belge, présent sur le festival Trajectoires (janvier 2019 avec notamment Shrink), présentera une installation de 15m de haut : deux grandes voiles fixées à un mât motorisé, telles un phare au coeur de la Halle à marée.

Amanda Parer (AU) – Fantastic planet : deux géants de 10 mètres d’envergure, illuminés à la nuit tombée, inspirés du film d’animation La Planète sauvage (1973) dans lequel une société futuriste est gouvernée par des humanoïdes à la taille démesurée.

Guillaume Cousin (FR) – Le Silence des particules : une gigantesque machine-canon projette de grands cercles de fumée se déplaçant lentement à la lueur d’une lumière chaude.

Exposition David Bowen

NATURE ET PHÉNOMÈNES PHYSIQUES

David Bowen (US) – tele-present wind : une symphonie ondulatoire formée de 42 branches, orchestrée par le souffle du vent dont l’intensité est captée via un anémomètre situé au Minnesota.

Onformative (DE) – Meandering River : une installation explorant le comportement des rivières – la façon dont l’eau s’écoule et circule – et ses effets de transformation sur les espaces géologiques grâce à un algorithme qui restitue ce procédé naturel.

Sebastian Wolf & Michael Kugler (DE / US) – Brume : des nuages de vapeur d’eau font apparaître une brume étrange, sublimée par une lumière blanche qui participe à créer une ambiance mystérieuse et particulière.

Dardex « Machine 2 Fish »

INSOLITE

Dardex (FR) – Machine 2 Fish : le collectif Dardex redonne au hacking son acception originelle : l’art du détournement. Preuve en est, un fauteuil motorisé est ici piloté par… un poisson rouge.

Sont également exposés lors de Scopitone, les artistes Andreas Lutz (DE), Kris Verdonck (BE), Thomas Garnier (FR), Alex Verhaest (BE), Chevalvert (FR), Julien Bayle & Frédéric Hérau (FR), Vincent Leroy (FR), Hovver (AU / US), Scenocosme (FR), Screen Club & Superscript² (FR).

Une escapade en famille

Accueil et médiation renforcés, spectacles et ateliers multipliés, Scopitone sera plus que jamais un événement à vivre en famille. Tous les week-ends, la Halle à marée ouvrira ses portes pour des spectacles jeune public, des ateliers de pratiques créatives adaptés aux petits comme aux grands et des visites guidées des expositions. Le tout en accès gratuit.

VISITE GUIDÉE DES EXPOSITIONS GRAND PUBLIC

  • Durant les deux week-ends, les samedis et dimanches après-midi, une nouveauté.

SPECTACLES JEUNE PUBLIC / FAMILLE

  • Amime – Zwandania (coproduction Stereolux/Scopitone) : à grand renfort de sons synthétisés, caractéristiques des anciennes consoles, le musicien Amime a composé la bande-son d’un jeu vidéo imaginaire Zwandania.
  • Gablé – CoMiCoLoR : ces adeptes du fait maison sortent leurs plus beaux outils pour bricoler en direct une bande-son pour la série ComiColor, huit courts dessins animés du dessinateur de cartoons américain Ub Iwerks (longtemps ami et collaborateur hyperactif de Walt Disney).
  • Tom Leclerc (coproduction Stereolux/Scopitone) : en écho à la première édition du festival Digital Tbilisi dont Scopitone est partenaire, le jeune Nantais met son synthé modulaire et ses manipulations électroniques au service d’une série de films d’animation géorgiens.
  • The Brain – Kids party (boum / mix musical) : The Brain invite les enfants à une mini-boum survoltée, au rythme de sonorités curieuses et insolites.

QUATRE ATELIERS À FAIRE EN FAMILLE

  • Durant les deux week-ends, les samedis et dimanches après-midi ; atelier stop motion, atelier carte postale virtuelle, atelier création sonore et atelier coding goûter.

UN ATELIER POUR LES PLUS GRANDS (À PARTIR DE 16 ANS)

  • Samedi 14 septembre, le studio Design friction proposera de venir dialoguer autour de ses scénarios du futur, souhaitables ou non-souhaitables…
Performance « Chloé-Endless Revisions »

Six soirées de performances audiovisuelles, lives & DJS Sets

A la tombée de la nuit, des dispositifs scéniques inédits se dévoileront pour proposer plus d’une trentaine de lives musicaux, dj sets et performances audiovisuelles. Parmi celles-ci, 4 performances sont coproduites par Stereolux/Scopitone.

Rendez-vous du Labo

Tables rondes, conférences, workshops & visites pros. Ouverts à tous les passionnés de création numérique, professionnels, artistes, étudiants ou amateurs éclairés, les Rendez-vous du Labo mettent en perspective la programmation du festival en proposant des temps d’échanges et de pratique. Ils représentent une occasion singulière de découvrir les artistes du festival à travers des conférences, des workshops ou des tables rondes, et de mieux comprendre les problématiques qu’ils abordent.

Cette année, les Rendez-vous du Labo développent deux grands axes de réflexion : les questions liées au futur et aux technologies d’une part, les lignes de tensions à l’œuvre dans le milieu de l’art numérique (écologie, parité, conservation) d’autre part.
Voir la liste des rendez-vous

Afterworks & Foodtrucks

Pour rythmer la semaine également, des mix électro seront proposés en début de soirée. Les collectifs nantais – Abstrack, Déviations sonores, Goûtez electronique, Androgyne, Sweat Lodge, Paco Tyson, OR’L, Alan.D – viendront ainsi inscrire leur empreinte musicale sur le festival.

Une occasion quotidienne de profiter d’un moment convivial au cœur de la Halle à marée, en buvant un verre et mangeant un morceau.

Programmation complète

Lieu : Ancien MIN, 58 Boulevard Gustave Roch – Ile de Nantes – NANTES (44)

Informations pratiques

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

arts et cultures
Article précédent

11ème biennale du jardin des sculptures : hommage à Volti

Prochain article

Yves Saint Laurent - Les coulisses de la haute couture à Lyon

Derniers articles de ARTS & CULTURES

Arts au couvent

Jusqu’au 15 novembre, une centaine d’artistes investit un espace inattendu, l’ancien couvent