L’AT3LI3R V3LÁZQU3Z s’expose à la Galerie Loo&Lou

Oeuvre de Keke Vilabelda

En septembre dernier, les 15 artistes de la 90e promotion de l’Académie de France à Madrid (2) ont investi les ateliers de la Casa de Velázquez (1), qu’ils occuperont jusqu’à l’été prochain. À travers le suivi de leur résidence de création, on assiste donc à la naissance d’œuvres inédites, en lien avec le projet que chacun des résidents s’est proposé comme fil rouge de son année en Espagne. Une exposition, à découvrir à Paris du 17 janvier au 1er février 2020, leur donne carte blanche sous forme de work in progress.

Déjà naissent les premières lignes de force d’un travail en devenir qui, de mois en mois, prendra corps, évoluera, mutera peut-être. L‘exposition intitulée l’AT3LI3R V3LÁZQU3Z est ainsi conçue comme une carte blanche à ces artistes qui exposent ensemble, pour la première fois en tant que promotion : THOMAS ANDREA BARBEY (dessin), JONATHAN BELL (composition musicale), PIERRE BELLOT (peinture), MARINE DE CONTES (cinéma), HUGO DEVERCHÈRE (sculpture), CLÉMENT FOURMENT (gravure), ÉTIENNE HAAN (composition musicale), SARA KAMALVAND (architecture), LETICIA MARTÍNEZ PÉREZ (arts plastiques), BENJAMIN MOULY (photographie), FRANCISCO RODRÍGUEZ TEARE (vidéo), GUILLAUME VALENTI (peinture), KEKE VILABELDA (arts plastiques), JUSTIN WEILER (peinture), KATARZYNA WIESIOLEK (dessin).

Ils invitent Claire PERESSOTTI – autrice et lauréate du Prix de Madrid 2019 – à les accompagner dans l’aventure à travers un texte qu’elle a créé tout spécialement pour eux, inspirée par la conception de l’exposition.

Hybride et multiple, l’AT3LI3R V3LÁZQU3Z est avant tout une expérimentation curatoriale de la main même des artistes. En déplaçant le processus de création de Madrid à Paris, de la Casa de Velázquez à l’Atelier de la Galerie Loo&Lou, c’est bien au cœur d’un work in progress, aux lignes mouvantes, que les artistes nous proposent de nous immerger.

Oeuvre de Benjamin Mouly

Puisant son inspiration première dans l’Atelier rouge de Matisse, le concept central de l’exposition établit un jeu de miroir entre espace de création et espace de monstration. Les œuvres s’entremêlent à des objets de natures diverses, comme autant d’éléments transitionnels entre l’acte de créer et celui d’exposer.

Oeuvre de Leticia Martinez-Pérez

En levant le voile sur ce qui d’ordinaire se joue dans l’intimité de l’atelier, l’exposition nous invite à une plongée au cœur du processus artistique en nous donnant un aperçu vivant du travail en résidence.

Oeuvre de Katarzyna Wiesolek – Dessin

Visible du 17 au 31 janvier à l’Atelier de la Galerie Loo&Lou (Paris, 3ème), l’AT3LI3R V3LÁZQU3Z est également l’occasion d’une synergie nouvelle avec un lieu qui, tout comme la Casa de Velázquez, se veut incubateur de pratiques novatrices et laboratoire de création. Car si le soutien aux artistes passe évidemment par un accompagnement au quotidien, il repose aussi sur le tissage de collaborations de qualité qui, d’année en année, viennent construire un réseau de diffusion solide et engagé en faveur de la jeune création contemporaine.

Exposition l’AT3LI3R V3LÁZQU3Z à la Galerie Loo&Lou, 20 rue Notre Dame de Nazareth – 75003 Paris, du 17 janvier au 1er février 2020

Vernissage le jeudi 16 Janvier 2020 de 18h à 21h30

(1) La Casa de Velazquez  : Institution relevant du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la Casa de Velázquez fait partie du réseau des cinq Écoles français à l’étranger (EFE). Elle a pour particularité de soutenir conjointement la création contemporaine et la recherche en sciences humaines et sociales. Depuis sa fondation il y a près de cent ans, la Casa de Velázquez œuvre à la faveur des échanges culturels et universitaires, affirmant ainsi son rôle majeur dans le champ de la mobilité internationale. Elle déploie tout au long de l’année un vaste programme de bourses et de résidences, piloté par les deux composantes de l’établissement :
– L’Académie de France à Madrid coordonne les dispositifs destinés aux artistes, émergents ou confirmés, autour d’un grand éventail de disciplines : architecture, arts plastiques, cinéma, composition musicale, photographie et vidéo.
– L’École des hautes études hispaniques et ibériques accueille des chercheurs aux profils variés dont les travaux portent sur la péninsule Ibérique ou ses liens avec les aires latino-américaine et maghrébine.
La Casa de Velázquez joue en outre un rôle majeur dans la diffusion et la valorisation du travail réalisé en résidence à travers une programmation riche et variée, s’appuyant sur un vaste réseau de partenaires internationaux.

(2)L’académie de France à Madrid est un espace privilégié qui accueille chaque année en résidence une trentaine d’artistes d’origines géographiques et culturelles diverses. Tous les ans, treize membres artistes sont sélectionnés pour développer en résidence leur projet de création. Avec eux, deux boursiers espagnols, respectivement nommés par la Ville de Valence et la Diputación Provincial de Zaragoza, sont également accueillis pour un an.
Des temps de résidence plus courts sont aussi proposés tout au long de l’année, grâce à un tissu de bourses en collaboration, permettant des séjours de deux à six mois. La diversité des artistes accueillis relève d’une double mission de l’Académie de France à Madrid : soutenir les talents émergents dans l’affirmation de leur pratique et donner les moyens à d’autres, déjà reconnus, de parcourir des pistes de travail inédites.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

L’Œil de la machine 2019 à Montauban

Prochain article

Les contes étranges de Niels Hansen Jacobsen. Un danois à Paris

Derniers articles de ARTS & CULTURES

Arts au couvent

Jusqu’au 15 novembre, une centaine d’artistes investit un espace inattendu, l’ancien couvent