Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Peut-on aimer les animaux et les manger ?

Peut-on aimer les animaux et les manger ?, de Guillaume Meurice – Editions de La Martinière/ Collection ALT, 25 août 2023 – 32 pages 

« — T’en penses quoi ? — De ? — Du fait que je mange de la viande ? Elle prit un temps de réflexion, détourna son regard, puis replongea ses yeux malicieux dans les miens. — Tu fais ce que tu veux. Elle arborait un large sourire, me laissant seul avec ce sentiment bizarre de ne pas agir correctement, de ne pas être à la hauteur. Pire, de la décevoir. J’allais passer à autre chose, mais elle ajouta : — C’est entre toi et ta conscience… Les points de suspension, je les voyais s’écrire dans ma tête. Comme si elle avait laissé sa phrase flotter dans les airs. »

Dans ce livre en forme de dialogue sur le végétarisme, l’ironie de Guillaume Meurice se fait socratique et revient à un personnage féminin, Lucie, que l’on trouve attablée à la terrasse d’un restaurant. Elle est végétarienne et sait pourquoi. Son ami, lui, ne l’est pas, et semble peu à l’aise d’avoir jusque-là ignoré les conséquences éthiques, écologiques et politiques de son choix.

Lucie instruit la discussion qu’il doit avoir avec lui-même en établissant les faits et réfutant des arguments qui n’en sont pas : non, le végétarisme et le véganisme ne sont pas d’inabordables caprices de riches ; non, la viande et le lait animal ne sont pas nécessaires aux humains ; non, on ne déforeste pas l’Amazonie pour abreuver les « bobos végans » de soja. En revanche, on tue 3,2 millions d’animaux par jour en France pour les mangeurs de viande. Conclusion malicieuse : « Que choisissez-vous ? », demande le serveur, présentant un plat carné et un plat végétarien à celui qui ne sait plus s’il l’est ou non. Au lecteur le dernier mot donc, mais émancipé des fausses évidences qui nous gouvernent sur ce sujet.

Un petit livre en tête à tête passionnant avec Guillaume Meurice sur la cause animale. Parce que les animaux sont des êtres doués de sensibilité et qu’ils sont souvent traités de façon indigne par l’industrie alimentaire, une vraie question de se pose : peut-on aimer les animaux et les manger ?
Engagé pour la cause animale, végétarien, Guillaume Meurice met son humour au service d’un texte fort et incarné pour la défense des droits des animaux, dans la collection ALT des éditions de la Martinière.

ALT est un passage de relais : nulle leçon, mais des tentatives de penser l’époque et ses possibles qui en appellent d’autres. Mais que faire du monde d’hier, donc de celui qui est encore en grande partie le nôtre ?

Voilà la question qui se pose à notre jeunesse à de nombreuses occasions – face aux médias, aux différentes traditions politiques, aux défis posés par le réchauffement climatique, aux rapports au vivant, aux interrogations sur le genre, à l’organisation économique, etc. ALT propose une collection de courts essais engagés et percutants pour les 15-25 ans, une génération sensible aux notions d’engagement, d’expérience et de transparence.
La collection est dirigée par Marie Bluteau.

ALT ne propose pas de réponse, mais des éléments de réflexion, sur le rythme d’une publication par mois consacrée à un sujet politique, social ou sociétal au cœur des débats, porté par une autrice ou un auteur engagé sur ces questions : l’histoire de la lutte pour le droit à l’avortement avec Ghada Hatem ; les enjeux de l’information avec Bruno Patino ; la vitalité du doute avec Blandine Rinkel ; le féminisme avec Camille Froidevaux-Metterie ; l’amour avec Ovidie ; la difficulté à se faire une place dans une société excluante avec Camille Aumont Carnel, la défense de la cause animale avec Guillaume Meurice…

Guillaume Meurice, humoriste, est chroniqueur sur France inter depuis 2014. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont les plus récents Petite éloge de la médiocrité et Le fin mot de l’histoire, parus respectivement chez Les Peregrines et Flammarion, en mars 2023. Fervent défenseur de la cause animale, il ne manque pas une occasion de militer en faveur des droits des animaux.

0 Commentaires
Retour d'information sur Inline
Voir tous les commentaires
Article précédent

Plaidoyer pour le vivant

Derniers articles de Vivant-biologie

La communauté terrestre

La communauté terrestre, d’Achille Mbembe – Editions La découverte/Collection sciences humaines, 16

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez4
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email