Close

Aux stades citoyens ! Pour une nouvelle énergie au changement démocratique

mutations sociales
Notre monde a-t-il encore du sens ? Nos institutions sont-elles encore en mesure de répondre aux défis de notre temps ? Comment inventer le monde de demain ?
80 000 personnes au Stade de France pour une "agora du XXIe siècle", c’est le pari fou de l’association STADES CITOYENS qui veut réunir le 22 avril prochain un rassemblement géant de citoyens pour former une agora nouvelle et tenter de faire porter la voix des acteurs de la transition et montrer comment "chacun peut être acteur de sa propre vie".
 
Les organisateurs de cet événement inédit attendent 80 000 personnes, le 22 avril 2017 dans cette très grande infrastructure publique qu’est le Stade de France, transformée en agora géante citoyenne et en village des initiatives susceptibles de faire évoluer notre démocratie et plus largement notre société dans le bon sens.
Rassemblement exceptionnel inédit qui se veut sommet citoyen dans un contexte de crise démocratique, et qui a pour vocation de mettre en lumière la puissance d’agir citoyenne, en reliant les citoyen.ne.s à des acteur.trice.s de changement, des organisations partenaires et des artistes participant à l’émergence d’une société du bien vivre.
 
Comme l’explique le site We demain.fr, l’association s’est constituée à la suite d’un apéritif Colibi en juin 2016 avec une première rencontre entre Avryl Colleu, architecte, coorganisatrice de l'espace parisien Place to B et Yvan Richard, comédien, cofondateur et ex-membre du mouvement #LesJoursHeureux, notamment soutenu par le philosophe Patrick Viveret. Sujets de conversation : transition sociétale et "reliance", ou comment relier entre eux différents mouvements citoyens pour leur donner plus d’impact. Et le projet se monte, avec deux autres co-fondateurs : Petra Popp, bloggeuse, coach et organisatrice d’événements citoyens, et Nicolas Bériot, ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, ex-représentant de la France auprès du GIEC, bientôt rejoints par quatre bénévoles principaux, et une cinquantaine de personnes pour co-construire le programme de cette journée.
 
« Nous pensons que co-construire notre destin commun, une société du bien vivre, est ce qui compte vraiment », explique Petra Popp.
 
Pour les soutenir, des partenaires comme La Fonda, le Pacte civique, ou Hello Asso pour la billetterie, mais aussi des parrains comme Cyril Dion ou Maxime de Rostolan. Et pléthore d'associations, à l'instar de Terre & Vie, La belle démocratie ou l'Association des Paralysés de France (APF), le Mouvement français pour un revenu de base, l'Institut des Futurs souhaitables, L'Université du Nous, ... 

Expérimenter les outils de l’intelligence collective au service de la démocratie

L’objectif est de faire l’expérience de nouvelles méthodes, de nouveaux outils et de nouveaux cadres de pensées et/ou d’actions au service de la démocratie, ceci en dehors de toute référence à un parti ou à un.e candidat.e, autour des quatre grandes thématiques que sont la participation aux décisions, subvenir à mes besoins fondamentaux, participer à la transition écologique et prendre soin de soi et de ses proches.
Cette Agora du 21e siècle nourrit plusieurs ambitions. D’une part, inspirer et informer, avec des témoignages sur les « mesures basculantes », ces choses que l’on peut faire tout de suite et qui peuvent nous mener vers une société harmonieuse. Ensuite, tester des civic-tech, c’est-à-dire des démarches et des moyens interactifs pour recueillir finement les opinions des participants, développer l’intelligence collective, favoriser les innovations démocratiques. Enfin, dynamiser et mobiliser : en créant des liens, en redonnant confiance dans la société, dans le présent, dans le vivant.

Co-construire une société du bien-vivre

Réunir 80 000 personnes durant une journée non pas pour adresser un carton rouge au système politique mais pour brandir la banderole d’une puissance d’agir citoyenne, collective et festive : c’est le vœu des citoyens de l’association Stades Citoyens. Avryl Colleu, Yvan Richard, Petra Popp, Nicolas Bériot, Jeanne Moutet, Didier Fradin , Raphaël Bosch-Joubert sont au service des nombreux mouvements citoyens qui fleurissent actuellement en France. Leur vie de citoyen ordinaire a donc basculé ce jour de l’été 2016 où ils ont eu l’idée de relier 80 000 personnes et initiatives au Stade de France.
 
 « Stades Citoyens est une association loi 1901 laïque qui n’est affiliée à aucun parti politique, aucun syndicat, aucune organisation religieuse. Son principal moyen d’action consiste à organiser des rencontres citoyennes de grande envergure, dans des espaces publics ou privés tels que des stades. » rappelle Nicolas Bériot.
Selon Avryl Colleu, « Stades Citoyens, c’est un changement culturel de la responsabilité politique de chaque citoyen.ne et de son pouvoir d’agir à toutes les échelles. Au vu de la complexité grandissante de notre société, chaque citoyen.ne a l’opportunité de la faire évoluer. » 
 
Pour Petra Popp et Nicolas Bériot, « Stades Citoyens met en lumière les initiatives citoyennes. Qu’elles soient déjà convaincues de la nécessité de changement ou qu’elles découvrent l’existence de mouvements pour la transition, les personnes qui se rassembleront sont invitées à disposer de leurs libertés et de leurs pouvoir de décision, d’agir et de proposition ; au travers d’initiatives concrètes auxquelles ils peuvent prendre part ou d’autres propositions nouvelles. »
 

Le programme

Il veut refléter la diversité, s’inspirer auprès des acteurs du changement et rendre visibles des solutions concrètes appropriables par tous. 
 
La liste d’initiatives et de propositions n’est pas exhaustive. Elle sera complétée par les participant.e.s inscrit.e.s à l’événement. Chacun.e de celles et ceux qui ont communiqué une adresse mail pourront contribuer à la construction du programme détaillé et interagir en amont et pendant l’événement.
De plus, des organisations partenaires reflétant la diversité favoriseront un rassemblement mixte et pluraliste, incluant des minorités et des personnes avec peu de ressources.
Le financement du projet Stades Citoyens est principalement participatif. Des sponsors et mécènes sont recherchés dans le respect de l’indépendance de l’événement.
Stades Citoyens est organisé et scénarisé avec le concours des plus grands spécialistes des événements grand format : Yvan et Mélanie Hinnemann, Xavier Vandegucht et leur équipe.
 
L’association Stades Citoyens donne le coup d’envoi de son agora du 21e siècle au Stade de France où nous pourrons expérimenter notre puissance d’agir. Elle met les places en prévente sur le site www.stades-citoyens.fr
Réservation sur www.stades-citoyens.fr
(Tarif unique de 25€)
Evénement, dont le financement est intentionnellement INDEPENDANT et PARTICIPATIF et qui ne s’appuie sur aucun financement extérieur, dépend SEULEMENT de la VOLONTE des citoyen.ne.s, et donc des dons et de la vente des billets. Si l’objectif minimal n’est pas atteint le 01/03/2017, l’ensemble des participants à l’événement sera remboursé.