Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Adaptation au changement climatique : Lancement de la 2e édition des Trophées ARTISAN

Commencez

La 2ème édition des Trophées de l’adaptation au changement climatique LIFE ARTISAN a été lancée par l’ADEME et ses partenaires, ce 23 novembre, à l’occasion du 105ème Congrès des maires et présidents d’intercommunalité de France. Ce concours national récompense les actions exemplaires et concrètes d’adaptation au changement climatique qui s’appuient sur des solutions visant à développer des services écosystémiques favorisant la capacité d’adaptation de nos sociétés, tout en préservant la biodiversité.

L’Office français de la biodiversité (OFB) et l’Agence de la transition écologique (ADEME) ont officiellement lancé ce 23 novembre 2023, lors du Salon des maires et des collectivités locales (SMCL), la seconde édition des Trophées ARTISAN de l’adaptation au changement climatique. Ce concours, destiné aux acteurs économiques, aux collectivités territoriales et aux représentants de la société civile, vise à identifier et valoriser les bonnes pratiques d’adaptation fondées sur la nature.

Structuration du concours

Dans le cadre du projet Life intégré ARTISAN, visant à créer un cadre propice au déploiement des solutions fondées sur la nature (SFN) pour l’adaptation au changement climatique, les Trophées ARTISAN reviennent pour une seconde édition. L’objectif est de mettre en avant des initiatives qui se distinguent par leur réponse vis-à-vis des enjeux d’adaptation au changement climatique et de protection de la biodiversité, ainsi que leur niveau de prise en compte des critères encadrant le concept de solution fondée sur la nature.

Pour cette seconde édition, trois catégories ont été retenues :

1) La réduction des risques climatiques ;
2) L’adaptation des filières économiques ;
3) La gestion de la nature, des ressources et des milieux.

De plus, un prix spécial du jury, axé sur les solutions d’adaptation fondées sur la nature et les risques liés à l’eau, a été créé et viendra enrichir la diversité des récompenses offertes

Critère d’évaluation

L’évaluation des initiatives s’appuiera sur des critères couvrant plusieurs aspects : les résultats concrets en termes d’adaptation au changement climatique, l’amélioration de la biodiversité et des écosystèmes, l’exemplarité et la durabilité des actions, ainsi que leur potentiel de reproduction dans d’autres territoires.

Processus de participation et dates clés

La période de candidature est officiellement ouverte sur le lien suivant : candidatures trophées ARTISAN. Les candidats ont jusqu’au 15 mars 2024 pour soumettre leur initiative. Les lauréats seront célébrés lors du prochain Forum Alliance Nature & Adaptation qui se tiendra les 10 et 11 juin 2024 à Toulouse.

Exemples de lauréats de la première édition

  • Ville d’Échirolles, pour la transformation de la cour de l’école Marcel David et de ses abords en îlot de fraîcheur urbain de proximité ;
  • Le projet « Carib-Coast », piloté par l’Office national des forêts (ONF), pour le suivi et la diminution de l’érosion côtière par les écosystèmes (restauration de la végétation des plages) sur deux sites pilotes en Guadeloupe ;
  • Les Vignerons de Buzet, avec l’expérimentation de techniques agroécologiques pour leur activité vitivinicole ;
  • Lorient Agglomération pour l’aménagement dunaire au service de la lutte contre la submersion marine.

Ces trophées sont décernés dans le cadre du projet ARTISAN, soutenu par le programme européen Life.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des anciens lauréats sur cette page web.

Pour une description plus détaillée du concours, consultez le site internet dédié aux Trophées ARTISAN

www.trophees-adaptation-life-artisan.com/

Photo d’en-tête : Exemple d’adaptation, la barrière de la Tamise est la deuxième plus grande barrière contre les inondations marines après l’Oosterscheldekering aux Pays-Bas. Située en aval de Londres, sur la Tamise, elle a été installée pour empêcher la ville d’être inondée par les marées et les tempêtes maritimes. (Le rapport de Hermann Bondi sur l’inondation causée par la mer du Nord en 1953 a joué un rôle dans la construction de cette barrière)

0 Commentaires
Retour d'information sur Inline
Voir tous les commentaires
Article précédent

Transition écologique : 25 000 hauts fonctionnaires vont y être formés

Prochain article

Inventer le mobilier dans l'espace urbain de demain

Derniers articles de Actualités en bref

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez2
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email