L’Université d’Angers crée une Fondation pour encourager l’innovation

éducations et savoirs
L’Université d’Angers crée une fondation universitaire, la Fondation UA, en rassemblant plusieurs acteurs économiques.
 
En 2018, l’Université d’Angers, 3e employeur du territoire, s’est dotée d’une fondation avec pour ambition de catalyser les interactions entre les mondes académique et socio-économique du territoire. La Fondation UA souhaite rassembler des partenaires publics, privés et universitaires afin de porter des projets en commun et qui répondent aux besoins de l’ensemble de ces acteurs. Objectifs ? Rapprocher les besoins des entreprises au monde académique et aux moyens dont il dispose, avec pour mot d’ordre « l’audace » et souhaite permettre l’expérimentation et l’innovation de ses étudiants. Les savoirs produits seront partagés et diffusés avec le grand public afin qu’ils profitent à tout le monde, par l’intermédiaire de conférences ou d’expositions. Mais aussi conforter et renforcer les liens existants avec le tissu économique local et régional ; préparer la mise en place de nouvelles chaires ; augmenter la lisibilité de l’UA sur des actions ciblées et enfin, mobiliser le réseau des anciens étudiants (alumni).

 
La Fondation met à disposition les savoirs, les connaissances et le savoir-faire de chacun au profit de l’innovation. Karine Desgages, du groupe Scania, témoigne d’un besoin de l’entreprise pour une expertise dans le domaine de la santé au travail. « Nous souhaitons encourager des projets autour de la charge cognitive au travail et adosser nos savoirs à des connaissances académiques afin d’évaluer la tenabilité des postes. Nous pourrions soutenir le projet d’un étudiant en thèse ».
C’est par un système de dons, souvent privés, que fonctionnent les fondations universitaires. À Angers, les premiers mécènes fondateurs sont des grands groupes comme Scania, le Crédit Agricole ou encore La Prévention Médicale – MACSF. En contrepartie de leur financement, ces entreprises bénéficient de défiscalisations intéressantes.
Pour Sébastien Boussion, délégué à la fondation, ce projet « témoigne d’une volonté d’ouverture pour mieux saisir les enjeux du monde qui nous entoure grâce à la recherche ».
 
Quatre projets sont déjà mis sur la table par la Fondation. Représentant une somme de 450 000 euros, ces projets visent notamment à installer une cabine de télé-médecine pour assurer la formation des futurs médecins. Cette cabine leur permettra de s’entrainer sur un outil qui se développe progressivement dans le monde de la médecine et anticipe les besoins de la recherche.
(Source : Angers Info, 26/06/2019)
 
Plus d’informations : fondation[at]univ-angers.fr
 


 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

climat
Un autre article

Comment rafraîchir Paris ?

nuages ensemencement
Un autre article

En cas de grande sécheresse, la technologie pourrait-elle faire tomber la pluie ?

Actualités en bref - Dernières infos