Alberto Giacometti – André Breton, amitiés surréalistes

Start

En ce moment et jusqu’au 10 avril 2022, une exposition inédite à la Fondation Giacometti évoque les liens d’amitiés entre Alberto Giacometti et les artistes surréalistes rassemblés autour d’André Breton : Jean Arp, Joan Miró, Max Ernst, Salvador Dalí, Yves Tanguy, Dora Maar, Meret Oppenheim, Leonora Carrington, Victor Brauner…

Cette exposition réunit de grands chefs d’œuvres de la collection de la Fondation Giacometti de la période surréaliste de l’artiste comme Cube et L’Objet invisible avec Boule suspendue en bois, appartenant à André Breton, exposée exceptionnellement hors du Centre Pompidou. Elle présente également des œuvres rares des artistes du mouvement surréaliste.

Giacometti passe cinq ans au sein du groupe surréaliste (1930-1935), pendant lesquels il noue des relations amicales durables avec Breton mais aussi d’autres artistes et intellectuels du mouvement. L’exposition réunit plusieurs œuvres emblématiques de la période surréaliste de Giacometti et de ses compagnons de route : Hans Arp, Victor Brauner, Leonora Carrington, Salvador Dalí, Max Ernst, André Masson, Joan Miró, Meret Oppenheim, Pablo Picasso, Yves Tanguy, mais aussi des documents autour de Claude Cahun, René Crevel, Lise Deharme, Paul Eluard, Georges Hugnet, Jacqueline Lamba, Tristan Tzara.

Cette exposition offre un nouvel éclairage sur l’univers artistique, intellectuel et amical autour de ces deux figures majeures de l’art du XXème siècle.

Vue d’exposition, Alberto Giacometti / André Breton, amitiés surréalistes, 2022.

Projections

À l’occasion de l’exposition « Alberto Giacometti / André Breton, amitiés surréalistes », l’Institut Giacometti propose, en partenariat avec l’Association Atelier André Breton and the collection Phares, une programmation de films documentaires consacrés aux artistes et écrivains surréalistes : Jacqueline Lamba, Max Ernst, Claude Cahun, Victor Brauner, Benjamin Péret, Dora Maar, Yves Tanguy et André Breton.

  • Mardi 8 février à 18h30 : Jacqueline Lamba

Film réalisé par Fabrice Maze.
Séance présentée par Alba Romano Pace.

Jacqueline Lamba a traversé le XXe siècle en côtoyant les plus grands artistes de l’avant-garde picturale et littéraire. Libre, indépendante, révoltée, intransigeante, elle n’eut de cesse de se battre pour se consacrer à son art. Après une rencontre en 1934 avec André Breton, décrite dans les pages du livre L’Amour fou, elle l’épouse l’année suivante et collabore jusqu’en 1945 aux foisonnantes activités du groupe surréaliste.
Voir la bande-anonce

  • Mardi 15 février à 18h30 : Yves Tanguy

Film réalisé et présenté par Fabrice Maze.

Yves Tanguy est reconnu comme un peintre majeur du surréalisme. Sa peinture inclassable et mystérieuse, fruit de la libération de l’inconscient et de l’automatisme, occupe une place de premier plan dans les productions surréalistes. Tanguy est le « peintre des épouvantables élégances aériennes, souterraines et maritimes » selon Breton dont il rejoint le mouvement dès 1925.
Voir la bande-annonce

  • Mardi 1 mars à 18h30 : Victor Brauner

Film réalisé par Fabrice Maze.
Séance présentée par Camille Morando.

Né en Roumanie, Victor Brauner participe d’abord à l’effervescence artistique de Bucarest dans les années 1920 avant de s’installer en France et rejoindre le groupe surréaliste en 1933. Dans son enfance, il assiste à des séances de spiritisme organisées dans la demeure familiale. Cet univers magique et superstitieux ne l’abandonnera jamais et imprégnera par la suite sa création artistique.
Voir la bande-annonce

Ecole des Modernités

  • Conférence le 22 février 2022 à 18h30 : Mahmoud Mokhtar, Mohamed Naghi, Les modernes d’Égypte. Trajectoires et réseaux transméditerranéens à Paris au début du XXe siècle. 

L’histoire encore fragmentaire de l’art moderne égyptien est marquée par les circulations multiples de part et d’autre de la Méditerranée et la constitution de réseaux transnationaux. Nombreux sont les artistes qui dans la première moitié du XXe siècle vont et viennent entre l’Égypte et l’Europe pour étudier, enseigner ou établir un atelier. Au travers des cas exemplaires de Mahmoud Mokhtar et de Mohamed Naghi, cette conférence interrogera le rôle joué par Paris dans le parcours de ces artistes et dans le développement de cette modernité.

Conférence par Nadia Radwan, historienne de l’art et professeure à l’Université de Berne.

Inscription pour assister sur place

Inscription pour assister en ligner

Exposition, projection et conférence à la Fondation Giacometti-Institut 5 rue Victor Schoelcher – 74014 – Paris (Métro Raspail ou Denfert-Rochereau)
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Billetterie en ligne ou sur place
www.fondation-giacometti.fr

Réserver son billet

Cette exposition a été réalisée en étroite collaboration avec l’Association Atelier André Breton et le Centre Pompidou, Musée national d’art moderne.
Commissaires : Serena Bucalo-Mussely, conservatrice, Fondation Giacometti
En collaboration avec Constance Krebs, directrice éditoriale, Association Atelier André Breton.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

La Verrière reçoit de nouvelles "Matières à panser"

Next article

Simone Veil, un destin européen

Latest articles from ARTS & CULTURES

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share24
Tweet
Share
WhatsApp
Email