Le vaccin Pfizer/BioNTech serait efficace contre le variant anglais du Covid-19

Le vaccin Pfizer/BioNTech serait efficace contre le variant anglais du Covid-19

Start

Le vaccin de BioNTech/Pfizer semble efficace contre le variant anglais du virus du Covid-19 qui inquiète la communauté internationale en raison de sa plus grande transmissibilité, selon les résultats de deux études préliminaires mises en ligne mercredi 20 janvier.

Nos résultats suggèrent que la majorité des réponses vaccinales devraient être efficaces contre le variant B.1.1.7 », estiment, dans une des deux études non encore évaluées par d’autres scientifiques, une équipe internationale de chercheurs d’universités britanniques et néerlandaises.

Pour évaluer l’efficacité du vaccin, les chercheurs ont confronté en laboratoire le variant anglais au plasma de 36 patients guéris après avoir subi des formes graves ou plus légères du Covid-19. « La majorité des échantillons » a été capable de « neutraliser » le variant, même si la « puissance » de neutralisation a été réduite dans 3 des échantillons.

Dans une étude préliminaire séparée, une équipe de chercheurs de BioNTech/Pfizer parvient à des conclusions similaires, en comparant l’effet du plasma de 16 participants à ses essais cliniques sur le variant anglais et sur le virus originel de Wuhan. Ils concluent à une capacité de neutralisation « équivalente » pour les deux et estiment ainsi qu’il est « improbable » que le variant anglais « échappe à la protection » de leur vaccin. Le cas échéant, ils soulignent que la « flexibilité » de la technologie de ce vaccin à ARN messager permettrait d’adapter le vaccin à une nouvelle souche du virus.

Dans une étude mise en ligne début janvier, des chercheurs de BioNTech/Pfizer avaient déjà estimé que le vaccin semblait efficace contre une « mutation clé » commune aux variants britannique, sud-africain et brésilien. Cette mutation nommée N501Y se situe au niveau de la protéine Spike (spicule) du coronavirus, la pointe qui se trouve à sa surface et lui permet de s’attacher aux cellules humaines pour les pénétrer, jouant donc un rôle clé dans l’infection virale.

Mais concernant l’efficacité des vaccins, les experts sont surtout inquiets concernant une autre mutation appelée E484K, dont sont porteurs les variants sud-africain et brésilien, mais pas le variant anglais. Dans ce contexte, il est « important de continuer à surveiller les variants et d’évaluer in vitro leur impact sur la neutralisation », soulignent les chercheurs de la première étude.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Source: AFP

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Les dégâts du Covid sur la démographie française
Previous article

Les dégâts du Covid sur la démographie française

Les contraintes françaises sur les lits de réanimation pèsent sur la santé de tout le pays
Next article

Les contraintes françaises sur les lits de réanimation pèsent sur la santé de tout le pays

Latest articles from Health -Medicine

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
5 Shares
Share5
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print