biodiversity

"The Scouts", the web series in which the researchers are the heroes.

Start
"Investigation in troubled waters", "Dilemma in our plates", "Terror on the coast", "Home search on the seaside", these few titles give the "front page" of the web series which features two main characters: Marc, a citizen doubtful about the interest of research and Océane, a Coselmar researcher. (1). Depuis avril, la websérie Les Eclaireurs Coselmar interpelle et sensibilise citoyens et habitants du littoral aux enjeux de la biodiversité, des ressources marines et des risques environnementaux à travers vidéos décalées et interviewes de scientifiques des Universités de Nantes, d’Angers et de l’Ifremer.
 
C’est une première en France ! Pour partager avec les habitants des Pays de la Loire et au-delà le résultat de quatre années de recherche sur la question majeure d’une gestion durable de notre littoral côtier et marin, les chercheurs engagés dans le projet COSELMAR ont choisi de jouer une partition inédite : restituer le résultat de leurs travaux sous la forme d’une web série.
Cinq épisodes lancés depuis cinq territoires concernés, avec, à chaque rencontre, des échanges constructifs avec le public. Cette tournée des éclaireurs s’est achevée le 1er juin à Nantes avec une proposition originale : un atelier « des futurs possibles », concocté par Cyanéa et l’un des spécialistes français des « serious game », le nantais Casus Ludi.
 
In l’épisode 3, « Terreur sur le littoral 3 », les acteurs Marc et Océane, devenus scénaristes de fiction, s’interrogent sur les algues qui prolifèrent sur nos côtes. Alors, amies ou ennemies ? Macro-algues et micro-algues, quelles sont leurs différences et… leurs atouts ? Notre couple imagine les rebondissements de l’intrigue de leur prochain long métrage : l’invasion des algues. Invasives, valorisables ? Comment la science s’empare de ces questions ?
In l’épisode 4, Marc et Océane se font passer pour des candidats à une émission de télé réalité et doivent choisir la maison qui concrétisera leur rêve de vie en bord de mer. Mais attention, le risque de submersion marine guette…
 
 
Lancée sur le web depuis le 27 avril, la websérie Les Eclaireurs Coselmar propose au public de s’informer sur un enjeu fort pour nos territoires : la préservation et la gestion durable du littoral et de la mer. Les scientifiques des Universités de Nantes et Angers et de l’Ifremer font le choix de l’humour et du décalage pour sensibiliser les habitants et dépoussiérer l’image des chercheurs pour se rapprocher des citoyens. Connaissance et protection de la biodiversité, économie de la pêche, risques de submersion, invasion et valorisation des algues, etc., autant de sujets soulevés/décortiqués/analysés par l’Ifremer et l’Université de Nantes, après quatre ans de recherches au sein du projet COSELMAR, financé par la Région Pays de la Loire.
 
Les Éclaireurs Coselmar est un programme qui se veut à la fois prospectif et accessible à tous. Son ambition ? Eclairer le public sur des questions qui impactent leur quotidien et favoriser une prise de conscience des conséquences de l’activité humaine et des changements climatiques sur nos territoires. C’est grâce à leurs explorations sur le terrain et aux analyses transversales en laboratoire que les équipes du projet COSELMAR sont aujourd’hui en mesure de proposer des préconisations, autant de scénarios avec lesquels le public va pouvoir interagir.
 
Depuis avril 2017, c’est donc au tour du grand public de prendre part à l’aventure au sein d’une web série en cinq épisodes, en suivant Marc, un citoyen lambda et Océane, une jeune chercheuse dans cinq défis autour de la mer et du littoral, quatre vidéos parodiques et un débat mouvant :
 
 
 
La websérie Les Éclaireurs Coselmar restera accessible aux internautes sur le site http://leseclaireurs.coselmar.fr et sur la chaîne You Tube de l’Université de Nantes – www.youtube.com/user/UnivNantes
 

(1) Les 169 chercheurs du projet COSELMAR mènent depuis 4 ans une expérience remarquable, transversale et pragmatique, en lien avec les acteurs du territoire : mettre en œuvre une plateforme d’expertise unique sur 3 thématiques : la biodiversité, l’exploitation et la valorisation des ressources marines et les nouveaux risques et usages de l’espace maritime et littoral. Sont engagés dans cette aventure 5 laboratoires de l’Ifremer, 11 laboratoires de l’Université de Nantes, un laboratoire de l’Université d’Angers et de nombreux partenaires scientifiques et professionnels avec une volonté commune : donner les clés d’une gestion durable de ces territoires aujourd’hui exposés à de nombreux bouleversements. Le programme COSELMAR est financé par la Région des Pays de la Loire pour un montant de 2,1 Md’€.
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Forest
Previous article

The most effective solution to the climate crisis: planting trees

biodiversity
Next article

Artificialization of land: in order to tax it, it must be well defined.

Latest articles from Biodiversity

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
0 Shares
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print