sargasso
//

A mystery of oceanic proportions: Sargasso algae now form a plant bridge between America and Africa.

Start
C’est la plus grande prolifération d’algues marines jamais enregistrée, s’étendant sur 8 850 kilomètres à travers l’océan Atlantique. Vingt millions de tonnes de Sargasses, soit plus que le poids de 200 porte-avions, envahissent la surface de la mer ; et cette masse ne cesse de croître depuis 2011. Cette prolifération jamais vue serait causée par les rejets de polluants de part et d’autre de l’Atlantique, par la déforestation et le réchauffement climatique.
 
À l’aide de données satellitaires de la NASA et d’échantillons recueillis sur le terrain, des chercheurs américains ont observé l’évolution de ce que l’on connaît depuis longtemps comme étant « la Grande ceinture de sargasses de l’Atlantique ». Mais ce qu’ils ont découvert, et qui fait l’objet d’un post in the review Science...exceeds all their expectations. This proliferating belt is so prolific that it now forms a junction between the Gulf of Mexico, the West Indies and the mouth of the Amazon River in the west, and the west coast of Africa. According to researchers, the tipping point is in 2011. Since then, the expansion of the Sargasso Belt has been growing steadily and, according to their forecasts, will continue.
 
Source : Wang et al., Science, 2019
 
Researchers are cautious about the exact causes of this unprecedented phenomenon. However, they are establishing a set of presumptions to incriminate the increase in deforestation and fertilizer use in Brazil and throughout the Amazon from the beginning of the decade. « Evidence for nutrient enrichment is preliminary and based on limited field and other environmental data, and more research is needed to confirm this hypothesis. "says Chuanmin Hu, study director and oceanographer at the University of South Florida.
The other likely cause could be a rise in sea level off West Africa that would have lifted nutrients from the deep waters to the surface. 
Finally, scientists believe that rising ocean water temperature and increasing proportions of salinity have played a significant role in the proliferation of these algae.
 
La question qui se pose immédiatement est celle de savoir si cette prolifération est un danger pour l’océan. La réponse n’est pas tranchée. En effet, les sargasses forment de vastes bancs d’algues brunes tissés en mailles serrées, sur une épaisseur qui peut atteindre un mètre ; elles fournissent des habitats à de nombreuses espèces marines comme les tortues, les crabes, certains poissons et oiseaux. Elles produisent de l’oxygène en abondance, ce qui permet à la vie marine de bien se développer.
On the other hand, too great a proliferation of sargasso can restrict the circulation and respiration of certain species, especially around coastal areas. In addition, when sargassas die, they smother corals and some varieties of marine flora.
 
Sargasso washed up on a beach in Mexico in June 2019
 
L’inconvénient le plus visible se situe toutefois sur les plages de l’Atlantique, des Antilles, des Caraïbes ou d’Afrique touchées par cette prolifération d’algues. La Sargasse rejetée sur les côtes, quand elle entre en putréfaction, produit de l’ammoniac et de l’hydrogène sulfuré. Ces gaz dégagent non seulement une odeur désagréable d’œuf pourri, mais aussi peuvent être très toxiques, voire mortels, pour la santé humaine ou celle des animaux terrestres. Les conséquences économiques sont désastreuses pour les villes côtières touchées par cette marée brune : les touristes fuient et les ports sont paralysés, privant certaines îles et zones côtières de tout approvisionnement.
 
Les îles des Antilles françaises sont particulièrement touchées par cette invasion pestilentielle. La saison 2022 a vu des nappes continues de végétaux arriver le long des côtes.  Une centaine de sites sont affectés dont une vingtaine de sites naturels où les algues étouffent progressivement la mangrove. L’odeur est insupportable et la santé des riverains est déjà atteinte par ces proliférations : céphalées, problèmes digestifs, cardiaques, risque de pré-éclampsie chez les femmes enceintes vivant près du littoral.

Les communes antillaises font de leur mieux pour effectuer le ramassage et le stockage des algues, mais la tâche est herculéenne et leurs moyens sont limités. L’Etat, quant à lui apparaît peu visible. Plusieurs amendements ont été déposés au fil des mandatures au Parlement mais aucun n’est parvenu à faire reconnaître les échouages de sargasses comme une catastrophe naturelle afin que les riverains puissent espérer une indemnisation. Certes, les plans Sargasse se succèdent mais les mesures administratives sont lentes à se mettre en place pour tenter de résoudre le problème. Pendant ce temps, l’urgence grandit mettant en danger quotidiennement la santé des habitants.

Première publication dans UP’ Magazine 07/07/19. Mise à ,jour 31/08/22

 

 

Nous avons un message pour vous…

Dès sa création, il y a plus de dix ans,  nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit, en 2020, par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 300 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques. En septembre 2022, UP’ Magazine a adhéré à la Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence écologique.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

1 Comment
Les plus anciens
Les plus récents Le plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Un mystère aux proportions océaniques : des algues sargasses forment un pont végétal entre l’A…  (UP Magazine) […]

Échec en haute mer
Previous article

Échec en haute mer

Incendies et canicules dégradent la qualité de l’air, menaçant la santé humaine
Next article

Incendies et canicules dégradent la qualité de l’air, menaçant la santé humaine

Latest articles from Biodiversity

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share2K
Tweet
Share
WhatsApp
Email