L’imagerie satellite met le spatial et l’IA au service de la filière agricole

Start

Des informations inédites, précises et faciles d’accès : Le programme Nimbo constitue une avancée majeure pour aider l’agriculture à relever le défi environnemental. Pour démontrer l’efficacité de sa nouvelle solution, Kermap publie la cartographie des cultures majoritaires en 2020, consultable en libre accès sur agri.nimbo.earth. Basée sur l’imagerie satellite issue du programme européen Copernicus traitée par intelligence artificielle, cette information est complétée par d’autres indicateurs essentiels pour l’agriculture durable. Une révolution dans l’utilisation des données spatiales pour la transition agroécologique menée par les différents acteurs de la filière agricole. Une première.

Utiliser les données d’observation de la Terre pour produire, analyser et interpréter les informations géographiques devient essentiel à un aménagement durable du territoire, notamment ceux visant la limitation de l’artificialisation des sols, la préservation de la continuité écologique, la valorisation forestière, ou encore l’identification et l’inventaire des services écosystémiques.
La France compte notamment diviser par deux le rythme d’artificialisation des sols d’ici à 2030, avec pour objectif « zéro artificialisation nette » en 2050. Pour accompagner collectivités, promoteurs immobiliers, aménageurs sur cette trajectoire, l’entreprise Kermap cartographie avec précision l’occupation des sols et leur évolution à partir des images satellite ou aériennes. Son expertise : télédétection et photo-interprétation pour donner du sens aux images satellite et aériennes ; intelligence artificielle, en particulier apprentissage profond, pour concevoir des modèles informatiques capables d’appliquer cette analyse à un volume massif de données ; datavisualisation pour concevoir outils et plates-formes simplifiant l’accès aux informations qui comptent.

Leur nouveau pari est de faire passer l’expertise géomatique à une autre échelle grâce à l’IA, c’est-à-dire l’intelligence artificielle. Leurs méthodes d’apprentissage profond (deep learning) permettent ainsi de démultiplier la puissance de traitement des images, et d’en extraire des données d’une richesse inédite.

La nouvelle carte publiée sur agri.nimbo.earth constitue l’unique source de données disponible sur les superficies occupées par les cultures en 2020 en France métropolitaine et dans dix autres pays européens.

La disponibilité de l’ensemble de ces informations (1,2 million de km²), cartographiées et chiffrées, à différentes mailles territoriales, si rapidement après la saison culturale 2020, et avec un haut degré de fiabilité, constitue une première. Dès la fin d’année, cette carte sera actualisée avec les données de 2021, avec près d’un an d’avance sur la publication des données du registre parcellaire graphique (RPG).

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Cette innovation dans l’identification fine des cultures répond aux enjeux informationnels de la filière agricole, en recherche constante de données nouvelles pour relever le défi de la transition écologique menée par les coopératives, conseils en agronomie, chambre d’agriculture et les acteurs de l’écosystème AgriTech.

Des indicateurs clés pour une agriculture durable

La connaissance de l’évolution des parcelles au cours de la saison et au cours du temps est indispensable pour encourager et accompagner l’adoption de pratiques intégrant les enjeux environnementaux : préservation des écosystèmes et de la biodiversité, qualité de l’eau ou encore séquestration du carbone.
Kermap apporte ces informations clés aux acteurs de la filière. En analysant les images satellite grâce à ses procédés novateurs d’intelligence artificielle, sa solution Nimbo produit des données agricoles de référence sur de vastes territoires, tout en conservant un degré d’analyse détaillé à l’échelle des parcelles, avec une précision à 10m :

Pour que ces indicateurs accompagnent la transformation des pratiques agricoles, Kermap collabore avec différents acteurs du secteur : agriculture de conservation des sols (fondation Earthworm), préservation de la ressource en eau (Eau de Paris, Envilys), nouveau label bas carbone “Grandes cultures” (MyEasyCarbon de MyEasyFarm) ou encore conseil en agronomie (FarmLeap). Autant de traductions concrètes d’une innovation majeure au service du monde agricole, qui font écho à l’ambition récemment formulée par le Gouvernement : encourager l’émergence d’une French AgriTech à même d’accélérer l’implémentation de pratiques durables et agroécologiques.

Au-delà de sa carte des cultures disponible en libre accès, Kermap commercialise via Nimbo un ensemble d’indicateurs clés auprès des coopératives, négociants, entreprises agroalimentaires, chambres d’agriculture ou startups AgriTech :

  • Identification de l’utilisation du sol : classification des cultures majoritaires, typologie des couverts intermédiaires.
  • Estimation des surfaces de production en cours de saison.
  • Caractérisation des parcelles dans le temps : durée et taux de couverture, hétérogénéité et bientôt humidité des sols et rendement.

Les acteurs de la filière agricole ont accès à ces informations sur abonnement ou par tarification à l’hectare, de manière simple, rapide et fluide. Elles peuvent être visualisées sur leur logiciel d’information géographique ou sur leur plateforme sur-mesure de suivi, mais aussi être directement intégrées à leurs outils métier via l’API Nimbo.

L’intelligence artificielle fait ses preuves

Les données produites par Nimbo sont générées automatiquement grâce à des méthodes innovantes de deep learning. Elles reposent sur l’analyse de 20 000 images satellites Sentinel-2 issues du programme Copernicus piloté par l’UE et l’Agence spatiale européenne. Afin de valider la pertinence du modèle dans le domaine agricole, les superficies calculées à l’échelle des pays en 2020 ont été croisées avec les données publiées par Eurostat à partir de données déclaratives. Elles affichent un taux de correspondance quasi systématiquement compris entre 90 et 100%.

Une avancée pour l’information géographique

Alors que les informations issues de l’observation de la Terre restent difficiles et coûteuses à obtenir et à exploiter, l’entreprise rennaise Kermap change la donne grâce à Nimbo. Cette solution clé-en-main met la géo-intelligence à la portée de tous les acteurs publics et privés. Son principe : l’extraction et la livraison automatisée des informations révélées par l’imagerie satellite, actualisées mensuellement.

Nimbo fait faire un saut à l’information géospatiale pour les professionnels, en ouvrant à tous l’accès aux données satellites de façon :

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

  • Rapide : des données extraites automatiquement après acquisition des images
  • Dynamique : un suivi fin des évolutions grâce à l’actualisation mensuelle des données
  • Scalable : un modèle capable de couvrir de vastes ensembles territoriaux
  • Fiable : des performances contrôlées statistiquement
  • Agile : Nimbo s’adapte rapidement aux enjeux de l’utilisateur, quel que soit l’endroit du globe
  • Fluide : des informations immédiatement disponibles pour l’utilisateur grâce à l’API Nimbo

Végétation, sols, climat, foncier…. Plusieurs indicateurs sont disponibles pour répondre aux besoins des professionnels, améliorer leurs connaissances, et faciliter leur prise de décision.
Kermap démocratise l’accès aux données issues de l’imagerie spatiale, et forte d’une expertise et d’un savoir-faire reconnus par ses clients et partenaires publics comme privés, la start-up rennaise franchit un nouveau palier en commercialisant Nimbo. Ce produit répond à une demande d’information géographique en constante expansion et s’adresse en particulier aux secteurs dont l’activité dépend des dynamiques naturelles, climatiques ou foncières : agriculture, environnement, aménagement du territoire, BTP et prospection, assurances…

Première plateforme cartographique d’observation de la Terre 100% française

Bientôt, Nimbo se déclinera en formule cartographique à destination du grand public. A la clé, une nouvelle façon d’observer la Terre : explorer les images satellites issues des missions Sentinel du programme Copernicus, sans nuages et sous forme de séries mensuelles. Les évolutions de la planète s’y révéleront grâce à des fonctionnalités d’exploration intuitives.

Cette nouvelle solution d’information géographique vient donner corps à la fois à l’expertise et à la conviction. Expertise en matière d’intelligence artificielle et en particulier de deep learning, pour automatiser l’extraction de données et faciliter leur visualisation. Et conviction qu’il est possible d’ouvrir les données satellites à tous, de rendre encore plus accessibles les informations issues de l’observation de la Terre, afin de contribuer à la prise de conscience environnementale et à l’efficacité des initiatives publiques et privées.

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Jane Goodall: Humanity is finished if it doesn't adapt to the post-Covid-19 era.

Faut-il brûler des forêts pour produire de l’énergie ?
Next article

Faut-il brûler des forêts pour produire de l’énergie ?

Latest articles from Ecological and Energy Transition

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share39
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print