Appel à projet pour une transition écologique, juste et solidaire

Start

Face à la crise écologique, économique et sociale, la Fondation Terre Solidaire se veut participative à la construction d’une société concevant le progrès et le développement économique et social d’une façon respectueuse de la nature, des femmes et des hommes et des limites planétaires. Dans cette même veine, la Fondation lance la première édition de son Prix de Thèse en faveur d’une transition écologique, juste et solidaire. Un jury, présidé par l’économiste Gaël Giraud et composé de chercheurs et d’acteurs, sélectionnera trois lauréats.

Le Prix de Thèse Fondation Terre Solidaire (1) vise à encourager de récents docteurs ayant réalisé leur thèse (depuis le 1er janvier 2016), tous secteurs disciplinaires confondus, en partenariat avec des acteurs (mouvements sociaux, associations citoyennes, syndicats, organisations de l’économie sociale et solidaire, collectivités, organismes publics…) ou ayant fait l’effort de dégager des enseignements pour l’action à partir de leurs travaux doctoraux.

Leur recherche doit avoir traité des enjeux relatifs à la transition écologique, dans le contexte français métropolitain et/ou d’Outre-mer, avec une attention aux situations d’inégalités ou de discriminations, afin de favoriser la concrétisation des objectifs de justice sociale et environnementale.

Trois lauréats seront sélectionnés par le jury. Une dotation de 5000 € récompensera le ou la meilleur.e candidat·e sélectionné·e par le jury, et deux dotations de 1000 € primeront les deux autres (2).

Créée en 2016, la Fondation Terre Solidaire soutient des expérimentations de terrain, des études ou des partages d’expériences contribuant à inventer de nouvelles façons de produire, de consommer, de travailler et de vivre ensemble. La Fondation souhaite aussi favoriser les processus qui améliorent les réflexions, réalisations et solutions des acteurs engagés dans une transition écologique juste et solidaire en France. Cette première édition du Prix de Thèse entre dans cette optique.

Pourquoi ce prix ?

Ce prix a une double originalité car il existe peu de prix de thèse valorisants un effort de rendre accessibles les connaissances produites aux acteurs d’intérêt général. Dans un contexte institutionnel scientifique où les doctorants sont incités à privilégier des valorisations académiques ou commerciales de leurs travaux, la Fondation veut encourager les docteurs qui font l’effort de mettre leur recherche de thèse au service d’acteurs impliqués dans la mise en œuvre d’une transition écologique juste et solidaire en France. De plus, ces derniers sont souvent des organisations avec une faible capacité de financer des travaux d’étude pour améliorer leur action, en raison de la forte orientation de la recherche vers les firmes privées.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

À travers ce prix de thèse, La Fondation veut également favoriser la compréhension et la concrétisation des objectifs de justice sociale et de participation dans les processus de transition écologique. En effet, les perturbations environnementales génèrent ou aggravent les inégalités et discriminations, de même que certaines actions, politiques ou solutions à visée écologique peuvent aussi produire ou renforcer des effets d’injustices, de disqualification, de segmentation ou de sur-responsabilisation environnementale.

A l’inverse, des acteurs se préoccupent des enjeux d’égalité, de soutenabilité et d’acceptabilité sociale à travers leur mise en œuvre de nouveaux modes de production, d’habitat, de préservation des ressources naturelles, et de vivre ensemble, tout en manquant de ressources intellectuelles pour ce faire.

Gaël Giraud, Président du jury du Prix de Thèse Fondation Terre Solidaire
Docteur en économie mathématique et en théologie, Gaël Giraud, directeur de Recherche au CNRS, a développé des recherches sur les modalités de financement de la transition écologique et énergétique. Ses plus récents travaux abordent aussi le sujet des communs, c’est-à-dire les possibilités d’émergence de communautés capables d’administrer intelligemment les ressources stratégiques pour la transition écologique, à égale distance de la gestion étatique ou néo-libérale. Après avoir été économiste en chef à l’AFD de 2015 à 2019, il vient de rejoindre l’Université américaine de Georgetown pour y diriger un programme de recherche sur la justice environnementale.

Coordination et animation du jury :

  • Philippe Mayol, Directeur Général de la Fondation Terre Solidaire ;
  • Véronique Lucas, Sociologue rurale.

Membres du jury :

  • Dorothée Browaeys, Présidente de TEK4life ;
  • Jacqueline Candau, Sociologue ;
  • Danièle Demoustier, Economiste ;
  • Florence Denier-Pasquier, Vice-présidente de France Nature Environnement ;
  • Chahin Faïq, Animateur vie coopérative – Biocoop ;
  • Malcolm Ferdinand, Chercheur en sciences politiques ;Didier Goubert, Ingénieur solidaire ;
  • Eloi Laurent, Economiste ;
  • Jane Lecomte, Professeure et chercheure en écologie ;
  • Bernard Multon, Professeur et chercheur en génie électrique ;
  • Geneviève Savigny, Agricultrice ;
  • Valérie Tabart, Élue locale ;
  • Bruno Villalba, Professeur et chercheur en sciences politiques.

Toutes les informations concernant ce prix et détails des modalités de candidatures sont disponibles sur le site dédié : https://www.prix-these.fondation-terresolidaire.org/

Les dossiers de candidature complets doivent être déposés au plus tard le 31 janvier 2021 sur le site dédié de la Fondation Terre Solidaire : https://www.prix-these.fondation-terresolidaire.org/#candidater

(1) Créée en 2016, la Fondation Terre Solidaire s’est donnée pour mission d’encourager, soutenir et fédérer les initiatives citoyennes qui favorisent de meilleures pratiques en matière d’agro-écologie, d’économie circulaire et d’énergies renouvelables. Ses démarches se concentrent autour de quatre grands enjeux : favoriser des systèmes alimentaires durables, soutenir une économie au service de l’humain, développer des énergies propres et renouvelables par et pour les citoyens, promouvoir l’engagement citoyen en faveur de la transition écologique et solidaire. Elle entend être une « accélératrice » d’expériences en rendant visibles, au plus grand nombre, des démarches novatrices pouvant être multipliées au-delà de leur territoire d’origine. Elle a, en quatre ans, accordé 1,9 million d’euros de subventions à quelque 91 projets, en France et à l’international, grâce au soutien de plus de 3 000 donateurs et mécènes. En savoir plus : https://fondation-terresolidaire.org

(2) La Fondation se réserve le droit de réorganiser le partage de la dotation de 7000€ réservée à ce prix au cas où le jury aurait du mal à départager plusieurs candidats, par exemple en accordant 3000 € à 2 premiers lauréats ex-æquo.

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Se former au numérique : l'enjeu des politiques publiques

Next article

Microbiologie : Kenya Honda (Japon) lauréat du Prix UNESCO Carlos J. Finlay

Latest News in Brief articles

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

In order to contribute to the information effort on the current coronavirus crisis, UP' proposes to its readers a free entry to the latest published articles related to this theme.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
9 Shares
Share9
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print